Notez des films
Mon AlloCiné
    Adèle Haenel : "Distinguer Polanski, c’est cracher au visage de toutes les victimes"
    Par Brigitte Baronnet — 24 févr. 2020 à 12:57
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Un peu plus de 3 mois après sa prise de parole dans Mediapart, Adèle Haenel livre sa première interview, dans les colonnes du New York Times. Elle revient sur les nombreux témoignages reçus, mais aussi sur l'affaire Polanski notamment.

    Bestimage

    Après s'être tenue éloignée des médias pendant un peu plus de 3 mois, Adèle Haenel s'exprime pour la première fois depuis sa prise de parole forte dans les colonnes de Mediapart, puis dans l'émission dans laquelle elle s'était exprimée en direct. La comédienne a choisi le New York Times pour ce retour médiatique, avec un long entretien disponible à la fois en anglais et en français. En voici quelques extraits choisis.

    Adèle Haenel revient notamment sur la façon dont sa prise de parole a été reçue et les témoignages qui ont suivi :

    "Mon histoire a été comme comme un précipité en chimie, c’était le gramme de plus où on voit le précipité apparaître. Elle a « pris » parce que la société française avait fait ce travail de réflexion autour de #MeToo.  Je fais partie du milieu du cinéma, mais aujourd’hui je veux rencontrer des femmes d’autres milieux, dans la recherche, dans le monde associatif. J’ai reçu énormément de lettres manuscrites, de messages, de mails, majoritairement de femmes, mais aussi de garçons, victimes ou non, qui avaient été touchés par le témoignage, et qui m’ont fait réaliser le manque de récits médiatiques de victimes de violences sexuelles en France."

    "Il y a un paradoxe #MeToo en France : c’est l’un des pays où le mouvement a été le plus suivi, du point de vue des réseaux sociaux, mais d’un point de vue politique et médiatique, la France a complètement raté le coche. Beaucoup d’artistes ont confondu, ou voulu confondre le jeu sexuel et l’agression. Le débat s’est positionné sur la question de la liberté d’importuner, et sur le prétendu puritanisme des féministes. Alors qu’une agression sexuelle est une agression, pas une pratique libertine. Mais dans les discussions, #MeToo s’est imprimé dans les esprits. La France bouillonne de ces questions."

    Interrogée sur la présence de Roman Polanski aux César, la comédienne répond sans détour : 

    "Distinguer Polanski, c’est cracher au visage de toutes les victimes. Ça veut dire, « ce n’est pas si grave de violer des femmes ». À la sortie de « J’accuse », on a entendu crier à la censure alors qu’il ne s’agit pas censurer mais de choisir qui on veut regarder. Et les hommes riches, blancs, rassurez-vous : vous possédez tous les moyens de communication."

    Retouvez l'entretien complet mené par Elian Peltier, reporter basé à Londres pour le New Yort Times :

    Rappelons qu'Adèle Haenel est en lice pour le César de la meilleure actrice pour Portrait de la jeune fille en feu, nommé à 10 reprises. Le film réalisé par Céline Sciamma est en compétition notamment face au film réalisé par Roman Polanski, J'accuse, nommé à 12 reprises.

    Adèle Haenel, Roman Polanski... Assiste-t-on à un #MeToo Acte 2 dans le cinéma français ?

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Sarrus V.
      Seb, vu le niveau de son commentaire, je penche pour Valeurs Actuelles ou Minute
    • ScaarAlexanderTrox
      C'était écrit, que Fifille allait s'empêtrer dans le délire intersectionnel. C'est le cas de la plupart des acteurs dès qu'ils commencent à l'ouvrir pour causer politique. Quand tu en as une qui arrive à aborder le sujet sans se transformer en caricature ambulante, comme Golshifteh Farahani, ça fait tout bizarre. Tristement.
    • ScaarAlexanderTrox
      Eeeeeet une énième actrice dont je vais devoir ignorer l'occupation de prêcheuse morale pour pleinement apprécier ses performances généralement excellentes.
    • Seb
      Bah ok on les sépare: on le met en prison et on l'autorise à créer ! Mais pour l'instant on les confond car les 2 sont inséparables : les 2 sont mis sur un piedestal , et c'est bien l'homme qui continue d'avoir une belle vie grâce à l'art ..
    • Hugo Fedeli
      Mais en fait cette femme ne vit que pour ses discours sur le harcèlement...
    • mekah
      Sauf que Ladj Ly a purgé sa peine et qu'il n'a jamais récidivé. Bref rien à voir.
    • mekah
      Allociné ^^
    • mekah
      Mais qui êtes-vous pour juger de la légitimité de quelqu'un a parler d'un sujet ? Adele Haenel n'a jamais demandé à être porte-parole de quoi que ce soit, mais si sa carrière d'actrice de talent et ce qu'elle a subi de la part de cet individu ne suffisent pas à lui donner le droit de s'exprimer, j'aimerais bien savoir ce qui vous permet de croire que ce que vous dites est plus intéressant ou plus légitime.
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Oui enfin, justice de comptoir hein, y'a eu des dépôts de plainte. Et puis on parle d'agressions sexuelles quand même, pas d'un vol de bonbons au supermarché. Il faudrait encore une fois prendre un peu de recul avec ça et faire preuve d'empathie.Ce serait ta soeur, ta cousine la victime, pas sûr que tu réagirais de cette façon..
    • Blasi B
      il a admis le détournement de mineur (avec un rapport anal à la clef) et de l'avoir drogué... après, est ce qu'on peut qualifier ça de relation sexuelle classique... je ne pense pas, mais chacun sa sensibilité hein.... de plus la justice américaine ne s'en est pas contenté, vue qu'il l'a fui, cette justice, et n'a plus le droit de retrouner au states sous peine de ce faire chopper et juger...
    • Blasi B
      sauf que la, il est bel et bien coupable d'au moins une accusation, la première...
    • Blasi B
      condamné pour détournement de mineur, qu'il a avouer et pour lequel il a fait 30 ou 40 jour de taule. et fuite lors de sa deuxième convocation au tribunal, par un juge qui estimait que , 30 jour de taule pour avoir abuser d'une mineur, aprés l'avoir drogué, c'était franchement pas assez. Donc si il a été condamné, et a fuit ensuite donc... bon bah pas de deuxième condamnation quoi... mais uniquement parce qu'il a fui la justice :set il en parle en plus sans honte en plateau....https://www.youtube.com/wat...
    • Blasi B
      y'a une différence non? weinstein a lâcher de la tune, c'est pas lui qui a fait le film... de plus , weinstein, on l'a su après.... la ou polanski, ça fait plus de 40 ans qu'on connais son histoire avec samantha et qu'on continue à le laisser faire des films...Pour ce qui est des gens qui ont bossé dessus, pour bosser avec énormément d’intermittent et de mec du spectacle, je peux te dire que le film/spectacle/pièce sur laquel il bosse, ils s'en tamponnent, et encore plus de gagner des récompense (enfin si pardon, t'a le chef du services qui serra peut être degouté, mais tout le reste du staff, je maintient)A ce que je sache (mais je me trompe peut être, je veux bien lire le contraire) personne de l'équipe du film n'a pris la défense de Popol, donc bon... dire qu'il faut penser à eux.... Si ça ce trouve les 3/4 aime pas non plus roman et ont bosser sur son film pour de l'alimentaire (mais après tout j'en sais rien, tout comme vous ne savez pas ce qu'il pense de leur nominations et si ça leur en touche une sans faire bouger l'autre ou pas...)
    • Seb
      Si il y a bien un domaine qui se doit d'être subversif c'est bien l'Art ! Oui tu t'en fiches , c'est un projet comme un autre , la critique ne te concerne pas et t'es capable de réfléchir que ça va au delà du petit rouage que tu as fait tourner dans la grande machine.
    • Benjamin F.
      Faisons encore mieux dans ce cas. Allons carrément dénicher Polanski de sa tanière avec des fourches et des torches en flammes comme au bon vieux temps...J'habite dans le Pas-de-Calais, à deux pas d'Outreau, et je me rappelle d'une triste période où j'entendais du monde à tous les coins de rue réclamer la peine de mort pour des gens qui se sont révélés êtres innocents par la suite. Et même après ça, on entendait encore des Innocents ou pas, il y a pas de fumée sans feu.. Alors la justice de comptoir, j'ai appris à m'en méfier.
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Polanski n'a pas été condamné, c'est justement ce que je te dis, la justice ne fonctionne pas donc cet argument n'est pas recevable. S'il faut attendre une condamnation pour qu'il y ait des conséquences, il ne risque pas d'y en avoir avant un sacré moment.Être récompensé c'est diffuser un message d'impunité insupportable quand tu es victime. Ça m'est pas arrivé, mais si c'était le cas ce serait pas tip top d'apercevoir la personne qui t'a fait du mal partout et récompensée :/
    • Benjamin F.
      L'académie des Césars n'a pas a se substituer à la justice quand bien même elle serait défaillante. Et pour rappel, Polanski n'a jamais été condamné donc pour l'instant ce sont des faits présumés.
    • singeou7
      Rendre leurs oscars dus à Weinstein ? Mais c'est pour ça que Hazanavicius, Dujardin, Langmann et Desplat ont démissionné du conseil d'administration de Terzian aux Césars il y a dix jours ?
    • singeou7
      Perdu, il a admis la relation sexuelle avec mineure et la justice américaine s'en est contentée. Pas le viol.
    • ZZelig
      message supprime évidemment. Non seulement, elle confond oeuvre et réalisateur, mais son combat est celui de la théorie du genre en plus de tout sexualiser et de tout raciser pour prendre la place. Dégager Polanski est s'offrir une possibilité de rafler les Césars.On voit bien sa misogynie et son racisme à l'oeuvre derrière ses accusations (il suffit d'inverser : femmes noires) pour en voir la bêtise. La stratégie est toujours la même : se victimiser publiquement pour attirer la sympathie populaire avec une vague histoire d'attouchement sans preuves et placer son idéologie en même temps.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Les Trolls 2 - Tournée mondiale Bande-annonce VF
    Les Nouveaux mutants Bande-annonce VO
    Police Bande-annonce VF
    Mignonnes Bande-annonce VF
    Dans un jardin qu'on dirait éternel Bande-annonce VO
    After - Chapitre 2 Teaser VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Interviews
    Vivarium : rencontre avec Lorcan Finnegan, le réalisateur de ce huis clos cauchemardesque et engagé
    NEWS - Interviews
    mercredi 11 mars 2020
    Vivarium : rencontre avec Lorcan Finnegan, le réalisateur de ce huis clos cauchemardesque et engagé
    Une Sirène à Paris : Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima évoquent l'univers "fantastico-réaliste" de Mathias Malzieu
    NEWS - Interviews
    mercredi 11 mars 2020
    Une Sirène à Paris : Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima évoquent l'univers "fantastico-réaliste" de Mathias Malzieu
    Dernières actus ciné Interviews
    Films de la semaine
    du 25 mars 2020
    Champ De Luttes, Semeurs D'Utopie
    Champ De Luttes, Semeurs D'Utopie
    De Mathilde Syre
    Bande-annonce
    Léo
    Léo
    De Yves Marcellin
    Avec Yves Marcellin, Candide Manet, Sara Lopez (III)
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top