Notez des films
Mon AlloCiné
    De Gaulle : pourquoi aussi peu de films sur le Général ?
    Par Clément Cusseau — 9 mars 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Avant "De Gaulle" de Gabriel Le Bomin, très peu de films s’étaient intéressés à la vie du Général, encore à ce jour considéré comme une figure majeure dans l’Histoire de France...

    D.R.

    Il reste l’une des figures les plus populaires de l’Histoire de France et pourtant… Près de cinquante ans après sa mort, très peu de films se sont essayés au défi d’adapter à l’écran la vie du Général de Gaulle tout du moins jusqu’à la sortie du film De Gaulle de Gabriel Le Bomin, actuellement dans nos salles de cinéma.

    Encore considéré à ce jour comme un personnage majeur dans l’Histoire de notre pays, pourquoi de Gaulle a-t-il été si peu représenté au cinéma, alors que son homologue Winston Churchill apparaît à l'inverse à un rythme presque annuel dans des oeuvres de fictions britanniques ? La première raison est historique. Héros de la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle incarne le symbole de la Résistance, de cette flamme qui ne s’éteint pas, et il incarne à la sortie du conflit une figure presque sacrée pour l’opinion française.

    D’ailleurs, le réalisateur René Clément avait justifié son choix de ne faire apparaître le Général dans son film Paris brûle-t-il ? que par le biais d’images d’archives par sa "capacité à représenter le diable (ndlr, Hitler incarné par Billy Frick) mais pas le Bon Dieu". Adoré, Charles de Gaulle a pourtant engendré beaucoup de critiques lors de son passage à l’Elysée de 1958 à 1969, puisque les traumatismes de la guerre d’Algérie et les mouvements de contestations étudiants de mai 68 l'ont finalement poussé à la démission.

    Bien que chahutée et écornée par ses adversaires politiques, l’image du Général n’en est pas moins demeurée fortement favorable au fil des décennies, un paradoxe donc puisque jamais le personnage de Gaulle n’était apparu par le biais de la fiction au cinéma, alors que certains de ses successeurs ont, quant à eux, reçu cet honneur, parfois même au cours de l’exercice de leurs fonctions (Nicolas Sarkozy dans La Conquête, François Hollande dans La Dernière campagne…).

    De Gaulle
    De Gaulle
    1h 49min
    De Gabriel Le Bomin
    Avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet, Catherine Mouchet, Pierre Hancisse
    Presse
    3,0
    Spectateurs
    3,4
    Noter ce film

    Vient ensuite la deuxième raison : l’impossibilité d’incarner le Général de Gaulle. Du fait de sa grande taille mais également de ses traits emblématiques, ce dernier ne peut de toute évidence pas être incarné par le premier acteur venu. D’ailleurs, le réalisateur Bertrand Tavernier confiait à nos confrères du Point avoir développé un biopic consacré à de Gaulle, projet n’ayant jamais abouti notamment en raison de la volonté du producteur René Cleitman de confier le rôle-titre à Gérard Depardieu au mépris d'une ressemblance physique peu évidente.

    Dire que la vie de Charles De Gaulle n'a jamais été portée à l'écran n’est pas tout à fait exact puisque ce constat ne concerne que le cinéma. A la télévision, plusieurs téléfilms ont en effet été consacrés au Général, pour des résultats le plus souvent de bonne facture : Moi, Général de Gaulle en 1990 (avec Henri Serre), Le Grand Charles en 2006 (avec Bernard Farcy), Adieu de Gaulle, adieu en 2009 (avec Pierre Vernier) ou encore Je vous ai compris (avec Patrick Chesnay) et L'Appel du 18 Juin (Michel Vuillermoz) tous deux diffusés en 2010.

    Il aura donc fallu attendre près d’un demi-siècle après sa mort pour qu'un film consacré à Charles de Gaulle puisse enfin voir le jour: ce biopic signé Gabriel Le Bomin avec Lambert Wilson dans le rôle principal revient sur les coulisses de l’appel du 18 juin. La fin d’une malédiction ? Tout porte en effet à le croire : avec déjà plus de 120 000 entrées, le film enregistre par ailleurs l’un des meilleurs démarrages de l’année au box-office.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Hunnam29
      Ouaip c'est vrai. Comme Zodiac de Fincher. Par biopic ici j'entendais dire prendre une histoire du passé pour la retranscrire sur grand écran. Sous le bon angle, je pense qu'on peut faire des choses chouettes. Même si on connait les tenants et les aboutissants comme dans le Fincher. Après on peut faire d'excellents biopics, il y en a eu.
    • nikos182
      Meme la plupart des opposants de Gaulles ont reconnu que le bilan du général avait été largement plus positif que negatif a sa mort (notamment le grand journaliste du Monde Hubert beuvemery qui était un de ses plus farouches opposants)
    • Pierre G
      On a échappé a Depardieu en De Gaulle
    • ServalReturns
      Un biopic exemplaire parce que ce n'en est pas un, en fait ;)C'est un film d'enquête.
    • PSEUDO
      De façon non académique et en un film de 3h c'est possible mais avec une production non française je pense.Comme indiqué dessous, Olivier Stone aurait été capable de le faire il y a 20 ans.
    • MGM-ranger
      Oui, je suis au courant, je l'ai vu. Mais moi, je parlais d'un long-métrage distribué au cinéma, ce qui est plus complexe et risquer à concevoir. Il faudrait faire une trilogie, ce qui a peu de chance de fonctionner.
    • PSEUDO
      Ah je m'en souviens un peu effectivement.Il faut que je re-mate.Cela faisait docu fiction dans mes souvenirs.
    • dunadan_86
      Bon en fait, seulement 2 épisodes pour Le Grand Charles il semblerait.J'en avait un souvenir plus long. Bernard Farcy y est étonnant et le résultat était plutôt réussi de mémoire...
    • PSEUDO
      Voir ma réponse en dessous à Melnibonéen.Il semblerait qu'en France, certains sujets de nos anciens dirigeants sont encore tabous.Comme pour Napoléon par l'exemple où sa dictature est presque toujours occultée.
    • PSEUDO
      Ah je ne savais pas ! Merci pour l'info.
    • dunadan_86
      Et De Gaulle a eu le droit à sa série de télé-films aussi.
    • dunadan_86
      Je ne vois aucune controverse dans tout ça...En tout cas, rien de susceptible de freiner un film. Ou plutôt tout puisque c'est cette complexité, accompagnée de la richesse de l'époque qui ne peuvent pas être compressées dans un film...
    • PSEUDO
      Napoléon en films TV/série avec Clavier, Malkovitch, Depardieu datant de 2002 était de bonnes qualités.4 épisodes de 1h30 avec un budget conséquent, un gros casting et une production très sérieuse avaient réussis le pari.Mais l'aspect dictateur de l'Empereur occulté.
    • MGM-ranger
      C'est extrêmement compliqué de mettre en chantier la vie d'un tel personage dans toute sa complexité et sa richesse. De Gaulle fût à la fois un catholique conservateur et puritain, mais aussi un brillant réformateur et un remarquable moderniste. C'est un monument d'envergure qui se plaisait dans l'insoumission, qui a usé sa santé à rebâtir un pays.Rien qu'avec la facette souverainiste du général, et de son hostilité aux USA dont il redoutait l'impérialisme (que l'on subit actuellement en partant dans leurs guerres illégales qui ne sont pas dans nos intérêts), il y a une véritable épopée à construire :- Opposition à l'entrée de l'Angleterre dans la communauté économique européenne- Chasse des bases militaires américaines sur le territoire national- Désengagement de la défense française au sein de l'OTAN- Discours de Phnom-Penh et de Montréal qui font de la France le leader des non-alignés face aux deux blocs de la guerre froide - Discours pro-palestine de novembre 1967, à contre-courant d'un Occident profondément sionisteRien qu'avec cette parcelle du personnage, on peut mettre en scène un solide film. Ça n'est pas évident de centraliser tous les aspects du bonhomme (comme Napoléon, Clémenceau et d'autres). Il est d'ailleurs plus simple de faire un film sur Gandhi ou Nelson Mandela que sur un personnage d'une telle envergure selon moi, avec ses aspects plus obscurs. Et puis bon, je crains que le cinéma français ne soit plus véritablement capable de bâtir un film sur une figure aussi patriotique depuis quelques décennies, étant donné que notre 7ème art est cadenassé par une certaine gauche bourgeoise qui a orientée idéologiquement la production annuelle.
    • PSEUDO
      Né un 4 Juillet m'avait mit une claque excellente comme presque tous les films de ce réal.Je te conseille Nixon, biopic aussi bien réalisé et interprété que JFK.
    • Hunnam29
      Né un 4 Juillet également, même si c'est un peu différent. Je disais JFK parce qu'il m'avait en tout cas beaucoup marqué à l'époque, je ne savais alors pas qu'on pouvait rendre un biopic si passionnant.
    • PSEUDO
      Nixon également, W aussi.
    • Hunnam29
      Hmm c'est pas faux, son JFK est un biopic exemplaire à mon sens (même si ça fait très longtemps que je l'ai vu).
    • PSEUDO
      Cela s'appelle aujourd'hui l'effet Streisand.Mais la presse et certains journalistes en ont quand même souffert à un moment de son règne et évidemment il y a eu une résistance farouche contre certaines méthodes de De Gaulle et/ou de son gouvernement.
    • Melnibonéen
      Alors leurs pressions ne devaient pas être efficace puisque la presse écrite ne cessait jamais de lui cracher dessus.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    After - Chapitre 2 Teaser VO
    Dans un jardin qu'on dirait éternel Bande-annonce VO
    The Turning Bande-annonce VO
    Ip Man 4 Bande-annonce VO
    Tout nous sourit Bande-annonce VF
    Fast & Furious 9 Bande-annonce (2) VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Toutes les actus Ciné
    Avengers Endgame : la fin alternative de Black Widow dévoilée
    NEWS - Vu sur le web
    vendredi 10 avril 2020
    Avengers Endgame : la fin alternative de Black Widow dévoilée
    Batman face au confinement : où en est le tournage du film avec Robert Pattinson ?
    NEWS - Tournages
    vendredi 10 avril 2020
    Batman face au confinement : où en est le tournage du film avec Robert Pattinson ?
    Dernières news cinéma
    Films de la semaine
    du 8 avr. 2020
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top