Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Arme fatale 4 sur TF1 Séries Films : comment Jet Li a-t-il décroché le rôle du méchant ?
    Par Vincent Formica — 2 avr. 2020 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    L'Arme fatale 4 est diffusé ce soir sur TF1 Séries Films, l'occasion de revenir sur la présence de Jet Li dans le rôle du bad guy !

    D.R.

    En 1998, L'Arme Fatale 4 sort au cinéma, 6 ans après le 3ème opus. Alors qu'on pensait Danny Glover, alias Murtaugh, et Mel Gibson, alias Riggs, vraiment trop vieux pour ces conneries, voilà que débarque une nouvelle aventure de notre duo favori. Toujours en forme, les deux flics rempilent pour une nouvelle enquête périlleuse impliquant des faux-monnayeurs. Leurs investigations les conduisent à Wah Sing Ku, un membre des Triades chinoises. Ce redoutable criminel est campé par Jet Li.

    À l'époque, le comédien est au sommet de sa gloire. Il a triomphé avec la saga Il était une fois en Chine et impressionné le public dans Fist Of Legend, remake de La Fureur de vaincre avec Bruce Lee. Toutefois, sa notoriété n'a pas encore atteint les USA, pays qui commence à lui faire les yeux doux. Le cinéma hong-kongais entame sa révolution, quelques temps après la rétrocession à la Chine. Des metteurs en scène comme Tsui HarkRingo Lam ou John Woo se font de plus en plus remarquer à l'international.

    L'Arme fatale 4
    L'Arme fatale 4
    2h 00min
    De Richard Donner
    Avec Mel Gibson, Danny Glover, Joe Pesci, Chris Rock, Rene Russo
    Spectateurs
    3,6
    Noter ce film

    À Hollywood, le film d'action est en déclin. Mel Gibson est revenu faire L'Arme Fatale 4 moyennant un cachet de 40 millions de dollars, mais on sent que le comédien est passé à autre chose. 3 ans auparavant, il a triomphé aux Oscars avec Braveheart, rendant ses lettres de noblesse à la fresque historique. Quelques temps plus tard, Peter Jackson enterrera définitivement nos héros d'action d'antan (Schwarzy, Stallone, Bruce Willis...) avec sa trilogie du Seigneur des anneaux, dépoussiérant l'héroic-fantasy pour établir une nouvelle norme dans le blockbuster.

    Mais avant cela, en 1998, Richard Donner tente de redonner un second souffle au film d'action en ressuscitant L'Arme Fatale. En le mélangeant aux arts martiaux hong-kongais, le metteur en scène espère séduire un plus large public et lancer une nouvelle mode. Pour l'aider dans cette démarche, il lui faut un méchant charismatique. C'est là que le producteur Joel Silver entre en scène. En difficulté depuis quelques années après avoir enchaîné des bides, il lorgne du côté de la Chine pour relancer la machine. Il y repère un certain Jet Li dans Fist Of Legend et propose à Richard Donner de l'engager pour camper l'ultra-violent Wah Sing Ku.

    JET LI DANS LES COULISSES DU TOURNAGE DE L'ARME FATALE 4

     

    Bien sûr, Richard Donner et Joel Silver avaient déjà pensé à Jackie Chan, également superstar des arts martiaux, plus connu à l'époque que Jet Li. Toutefois, le comédien chinois n'a jamais souhaité incarner des méchants et ne déroge pas à sa règle de conduite. C'est pourquoi la production s'est plutôt tournée vers Jet Li. Bien qu'étant quasiment mutique pendant tout le film et ne déclamant qu'une seule phrase en anglais, l'acteur impressionne par la virtuosité de ses combats et sa terrifiante incarnation du personnage de Wah Sing Ku. Le scénario, qui aborde maladroitement le thème des immigrés clandestins, ne brille pas par sa grande qualité d'écriture ; il a cependant le mérite de proposer des scènes d'action époustouflantes, sublimées par la performance martiale de Jet Li.

    L'artiste est venu avec sa propre équipe pour superviser les chorégraphies des combats, dont son complice Corey Yuen, réalisateur et chorégraphe. Ce dernier se fera d'ailleurs repérer par Luc Besson qui lui offrira la mise en scène du Transporteur. Mais la question inévitable que l'on se pose après avoir vu L'Arme Fatale 4 est la suivante ? Pourquoi Jet Li a accepté un rôle dans lequel il se fait battre par Mel Gibson et Danny Glover ? Même en s'y mettant à deux (pas très loyal), Riggs et Murtaugh n'auraient jamais fait le poids face à un combattant aussi aguerri que Wah Sing Ku. Mais il s'agit Hollywood et le bad guy doit forcément mourir à la fin... les deux hommes finissent donc par le tuer.

    LE COMBAT FINAL ENTRE JET LI, MEL GIBSON ET DANNY GLOVER

     

    Si Jet Li a donc signé malgré ce destin funeste, c'est grâce à un argument de poids du producteur Joel Silver. Si l'acteur accepte de faire le film, il lui promet un rôle de héros dans un prochain long-métrage aux USA. Li est convaincu et l'affaire est conclue. Cela donnera Roméo doit mourir deux ans plus tard, en 2000. Le comédien enchaînera ensuite quelques films d'action en dehors de Hong-Kong, du français Le Baiser mortel du dragon, produit par Luc Besson, en passant par The OneEn sursis ou le très bon Danny The Dog. Il retournera ensuite en Chine continuer sa carrière, ne revenant au pays de l'Oncle Sam que quelques années plus tard dans la franchise Expendables, sous l'impulsion de Sylvester Stallone.

    Se faisant de plus en plus rare sur grand écran en raisons d'ennuis de santé, Jet Li, 56 ans, fera son grand retour en 2020 dans Mulan dans le rôle de l'Empereur. En attendant, L'Arme Fatale est revenu sur nos écrans via la TV et il se murmure qu'un 5ème volet au cinéma serait en préparation. Mel Gibson et Danny Glover, respectivement 64 et 73 ans, seront-ils cette fois vraiment trop vieux pour ces conneries ?

    L'Arme fatale 4 Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • L'Arme fatale 1 et 2 ce soir sur TF1 Séries Films : pourquoi il faut revoir ces films cultes !
    • 30 ans de L’Arme fatale 2 : "savoureux" "décevant" "excentrique", qu'en pensait la critique en 1989 ?
    Commentaires
    • tylercross
      je doute que des sorciers, des walkyries, les esprits, doom et j'en passe soient plus réaliste que des elfes, orques et autres hobbit...Cela étant dit, il ne faut pas oublier que l'époque et donc les moyens techniques n'étaient pas les mêmes, un SDA à cette époque aurait été à ranger au rayon nanard...Pour le reste je pense qu allociné ne parlait pas d'enterrer swharzi ou stallone, simplement que la mode des films d'action très 90, le buddy movies ect a décliné après 2000 avec de nouveau genre de film d action type SDA, Jason bourne, Xmen etc
    • Rastan
      Romeo must die....Et dire que j'ai été voir cette purge au ciné...
    • clement B.
      un cachet de 40 Millons de dollars!!! la vache^^ on doit pas être loin du record.
    • lafrite1996
      Article vraiment mal ecrit (le mechant meurt car c'est hollywood, ah ouais super) qui ose comparait Conan le barbare avec le seigneur des anneaux, du gros n'importe quoi. Deja Conan est mille fois mieux que SDA, desole de le dire, Conan est un film violent et realiste, pas un truc pour les gamins en synthese. Allociné, d'ou vous avez vu que les films des années 2000 ont entéré Schwarzenegger et Stallone, mdrr vraiment vous articles.
    • chips493
      Le 4 est mon préféré, celui qui a le moins vieilli, selon moi. Et il conclut parfaitement la quadrilogie: On est une famille!. Donc laissons l'album photo dans son tiroir, avant de faire le film de trop.
    • Joanny972
      Pourquoi Jet Li a accepté un rôle dans lequel il se fait battre par Mel Gibson et Danny Glover ?Parce que si un acteur refuse systématiquement des rôles parce qu'il perd, il fait moitié moins de films...
    • The world is yours
      On pourra parler de recyclage mais qu’est-ce que j’aimerais revoir les vieux de la vieille dire «On est trop vieux pour tout ces ...» dans un 5 ème les cheveux grisonnants ...Gibson est peut-être légèrement boycotté par Hollywood mais n’empêche qu’à 64 ans il est encore dans le coup !Qui sait peut être après le remake de La Horde Sauvage ?
    Voir les commentaires
    Back to Top