Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Aventures de Tintin : les épisodes qui trahissent la BD d'Hergé
    Par Corentin Palanchini — 14 avr. 2020 à 17:57
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Les Aventures de Tintin" est un excellent dessin animé, mais faut-il regarder tous les épisodes ? Retour sur ces trois épisodes qui prennent trop de libertés avec la BD d'Hergé.

    D.R.

    Il faut préciser en introduction que Les Aventures de Tintin est un formidable dessin animé, la plupart du temps extrêmement fidèle à l'oeuvre d'Hergé, n'effaçant que certaines digressions et remplaçant des scènes d'exposition par des flashbacks ou des prologues, comme dans Le crâne aux pinces d'or, par exemple. Voici donc les 3 seuls épisodes qui changent tant de choses qu'ils portent selon nous atteintes à l'oeuvre initiale d'Hergé, le créateur de Tintin. Tous les autres sont à dévorer sans bouder son plaisir !

    Tintin en Amérique

    Dernier album adapté par Les Aventures de Tintin, Tintin en Amérique prend une grande liberté avec la narration d'Hergé. L'épisode se concentre sur la traque du bandit Bobby Smiles et de ses amis gangsters. Toute l'intrigue dans l'Ouest américain est limitée au fait que Tintin décide de traquer Bobby Smiles jusqu'au bout mais l'ensemble des parties "western" sont amputées. Toutes les scènes avec les Amérindiens disparaissent, de même que toutes les aventures typiquement "cow-boy" du tome. Certains dangers sont même écartés, comme la tentative de noyade de Tintin par les truands. Ces décisions drastiques obligent l'épisode à se limiter à une seule partie de 20 minutes au lieu des deux habituellement prévues par album.

    L'Oreille cassée

    Evidemment, la "black face" de Tintin à bord du bateau qui l'emmène en Amérique du Sud pour échapper à ceux qui en veulent à sa vie est enlevée, pour des raisons aisément compréhensibles. En revanche, le fait que toute l'intrigue autour du terroriste masqué qui s'en prend au général Alcazar en posant des bombes et en tentant de l'assassiner n'existent plus. Cela entraîne également la disparition de toutes les sous-intrigues militaires qui en découlent, soit un peu plus de 16 pages au total de l'album. Il faut reconnaitre que l'épisode gagne en efficacité, mais perd en route l'aspect politique et culturel cher à Hergé.

    L'Etoile mystérieuse

    Comme pour Tintin en Amérique, un épisode en une seule partie de 20 minutes puisque beaucoup de sous-intrigues sont supprimées pour ne garder que l'arc principal de la découverte et de la recherche de l'aérolithe. Exit donc le personnage du capitaine Chester (ami du capitaine Haddock qui fournit du mazout à l'expédition alors qu'elle est bien mal en point), l'intrigue du faux S.O.S. (raccourcie) et l'arrivée du fou Philippulus à bord de L'Aurore. Certains membres de l'expédition sont eux aussi retirés de l'intrigue, de même que les raids de Milou dans la cuisine durant la traversée. Pour créer un moment dramatique fort, les créateurs du dessin animé se sont sentis obligés d'ajouter une araignée géante sur l'aérolithe, là où celle de la BD est plus petite que Milou. Tous ces changements cumulés font de L'Etoile mystérieuse un des épisodes les plus éloignés de la BD initiale.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Xavier N
      A propos de Spielberg, tu sais, on peut lui donner raison si le choix initial était Le crabe aux pinces d'or qui, il faut l'avouer, ne suffit pas forcément à en faire un film de 90 minutes (les standards actuels se rapprochant plutôt de 1h45 - 2h). La preuve : le premier film de l'histoire de Tintin de 1947 adapté case par case de cet album. Le film ne dure qu'une heure et le rythme n'est pas adapté au format. Par contre, si le film avait été adapté du Temple du Soleil (conçu comme un film), je suis persuadé que la richesse de l'album et le pays visité auraient permis un film extraordinaire (la preuve étant que c'est l'album qui a été le plus adapté dans les formats les plus divers : jeux-vidéo, film d'animation, dessin animé, comédie musicale...etc).
    • Xavier N
      Oui mais pour L’Étoile Mystérieuse, il y a quand même à l'origine toute une dimension politique ainsi que le méchant qui s'avère être une satire des juifs.Concernant les péripéties cartoonesques, il y avait aussi des péripéties sérieuses comme l'intrigue avec le Capitaine Chester qui a bizarrement été retirée au profit de gros raccourcis. Je suppose que le gag de l'alcool ne serait pas non plus passé (juste une larme, un soupçon dixit le capitaine Haddock avec la case suivante montrant le verre entrain de déborder 😂😂).
    • Xavier N
      Bah surtout que ça se passe déjà mal pour la BD 90 ans après, alors une œuvre moderne basée dessus, n'y pensez pas ^^
    • Myrelingues
      Corentin ne serait-il pas tombé sur la chaîne du Reg ?
    • Alexis Gauthier
      Le début de l'Oreille Cassée en dessin animé est pas mal, la suite moins, 40 mn c'est insuffisant.
    • Alexis Gauthier
      Petite erreur de l'article, il y a bien une araignée géante dans l'album l'Etoile Mystèrieuse.
    • Alexis Gauthier
      En 1991, la notion de blackface devait être à l'état d'embryon et quand Tintin se déguise en personnage noir, dans l'Oreille Cassée, c'est plutôt efficace, car le lecteur est berné, de plus on se prend à imaginer un Tintin noir, ce qui est donc loin d'être raciste. Eddy Murphy s'était bien déguisé en blanc et tout le monde a crié au génie. Je pense plutôt que c'est passé à la trappe pour raison d'espace limité du format.Quand on pense que Spielberg disait qu'il était obligé de prendre deux albums pour faire un film, car il n'y avait pas assez de matière scénaristique, on se demande s'il n'a pas perdu la main (vu le résultat on en est sûr hélas).
    • Alexis Gauthier
      Oui, mais il y a des bonnes et de mauvaises adaptations.
    • Paqpaq94
      Oui c'est adapter justement. Spielberg en a pris pas mal sur son Tintin et ça passe je trouve.
    • aragarna
      Tintin au pays des Soviets n'était à l'époque pas compté dans la collection officielle. Et effectivement, Tintin au Congo ça serait probablement mal passé...
    • Flamme-010
      Ils n'ont pas osé adapter Tintin et les Soviets , peut-être trop d'actualité après la chute du bloc communiste en 1991. Ni Tintin au Congo et son racisme puéril.
    • Seb
      Prendre des libertés sur une adaptation ce n'est pas trahir ..
    • chips493
      Tintin en Amérique a lessivé le côté western à cause du côté péjoratif donné aux amérindiens dans l'album. Je trouve l'oreille cassée très bon, mais impossible de faire tenir toutes les sous-intrigues dans un épisode de 40 min. Le côté politique sera rattrapé dans l'Affaire Tournesol, Le sceptre d'Ottokar...L'étoile mystérieuse a peut-être, comme d'autres albums, quelques péripéties cartoonesques qui, une fois gommées, ne laissent plus assez de matière pour tenir 40 min.
    Voir les commentaires
    Back to Top