Notez des films
Mon AlloCiné
    E.T., l'extra-terrestre : une leçon d'amitié et de cinéma par Steven Spielberg
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 25 avr. 2020 à 15:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Œuvre mémorable de Steven Spielberg, "E.T., l'extra-terrestre" fascine toujours autant les petits que les grands. En invitant la science-fiction dans le réel, le cinéaste livre l'une des plus belles histoires d'amitié jamais réalisées au cinéma.

    Capture d'écran

    Conseillé à partir de 6 ans

    • Il était une fois : En exploration sur la planète Terre, un groupe d'extra-terrestres atterrit dans une forêt, située à quelques pas d'une petite bourgade américaine. Lorsque des agents du gouvernement font irruption sur place, les créatures venues de l'espace n'ont d'autre choix que de repartir à bord de leur vaisseau, laissant derrière eux l'un des leurs. L'alien oublié, qui s'était un peu trop égaré, va finalement trouver refuge dans un quartier, plus précisément dans la cabane de jardin du jeune Elliott. Quand ce dernier le découvre, la peur laisse place à la fascination. L'enfant le cache dans le placard de sa chambre, avant de le présenter à son frère et sa petite sœur. Rebaptisé E.T., l'extra-terrestre ne va pas tarder à montrer ses nombreuses capacités sous les yeux émerveillés de ses nouveaux amis. Une vraie complicité va alors voir le jour entre Elliott et la créature, qui va devoir s'accoutumer au quotidien des êtres humains. Malheureusement, cette amitié sera mise en péril par des scientifiques prêts à tout pour enlever l'alien. 

    • Ce qu'ils vont adorer : Véritable grand huit d'émotion, E.T., l'extra-terrestre traverse les générations et demeure, encore de nos jours, un classique de la science-fiction américaine. Les jeunes cinéphiles seront immédiatement séduits par cette aventure menée tambour battant par les jeunes acteurs du film, qui incarnent des héros attachants, courageux et très émouvants. Lors du tournage, Henry Thomas (Elliott) et Drew Barrymore (Gertie) étaient seulement âgés de 10 et 6 ans. Difficile à croire lorsque l'on voit la puissance et le réalisme de leur interprétation à l'écran.

    Derrière cette histoire très spéciale, il y a bien sûr le génie de Steven Spielberg, qui, grâce à sa mise en scène, offre un spectacle démesuré, mêlant humour, peur et quelques larmes. Inventives et poétiques, certaines séquences s'imprimeront pendant longtemps dans l'esprit des jeunes spectateurs, comme la célèbre course-poursuite à vélo ou la libération des grenouilles dans la salle de classe. Sans oublier, bien sûr, la photographie d'Allen Daviau et la musique de John Williams, qui donne un souffle épique au récit grâce à son air entêtant. 

    Capture d'écran
    Originale et visuellement saisissante, la scène de la course-poursuite à vélo est devenue une image incontournable dans la pop culture.

    • Ce qui peut les inquiéter : Qui dit périple, dit aussi danger. Ce dernier est principalement incarné par la présence des scientifiques et des hommes du gouvernement, souvent filmés en contre jour pour accentuer le sentiment de méfiance et d'effroi. Hormis la mère d'Elliott, Mary, incarnée par Dee Wallace, la majorité des adultes du film représentent une menace pour la survie d'E.T. C'est d'ailleurs pour cette raison que Steven Spielberg choisit de ne pas filmer leurs visages. Si les antagonistes n'impressionnent pas les petits cinéphiles, ces derniers seront peut-être plus sensibles aux scènes fortes du long-métrage. Parmi elles, il y a évidemment la séquence finale, un des plus beaux moments dans son genre, où il sera difficile de retenir ses larmes et ce, peu importe la tranche d'âge.

    • Ce qu'ils vont garder au fond d'eux : L'un des principaux thèmes abordés dans E.T., l'exra-terrestre est avant tout celui de l'amitié. Celle qu'entretient la créature avec Elliott et les membres de sa famille. À travers ses personnages, le cinéaste démontre qu'il n'y a rien de plus fort que les liens qui unissent deux êtres qui s'aiment, aussi différents soient-ils. Ce n'est pas un hasard si, près de quarante ans après sa sortie dans les salles, le film est encore imprégné dans la mémoire collective. Et pour cause, il a inspiré de nombreuses fictions qui lui rendent constamment hommage, comme, par exemple, la série phénomène Stranger Things.

    De ce fait, l'œuvre de Steven Spielberg en devient indémodable. Des scènes d'action aux effets spéciaux, le temps semble avoir peu d'impact sur la force du film, qui garde sa magie intacte. L'illustration même d'un savoir-faire typique de l'époque, qui avait vu naître de nombreux grands succès, dont E.T., l'extra-terrestre reste aujourd'hui un des pilliers.

    E.T. l'extra-terrestre
    E.T. l'extra-terrestre
    2h 00min
    De Steven Spielberg
    Avec Henry Thomas, Drew Barrymore, Dee Wallace, Peter Coyote, Robert MacNaughton
    Presse
    4,8
    Spectateurs
    4,2
    Noter ce film

    Disponible en DVDBlu-ray et VOD.

    Découvrez la bande-originale culte composée par John Williams :

    ... et la bande-annonce du film :

    E.T. l'extra-terrestre Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Agent Doggett
      Ahh ça fait plaisir ! L'empire du Soleil, Rencontre du 3ieme Type, 1941 et j'ajouterais Always sont de pure chef d'oeuvre, des incontournables qui m'ont beaucoup marqué à l'époque particuliérement les 2 premiers.
    • Might Guy
      Disons que de ce que j'en ai vu, je n'ai pas trouvé Spielberg le plus convaincant pour mettre en scène des personnages d'enfants.
    • Plaza13
      pareil, c'est du pathos a 2 balles. deja enfant je m'endormais devant un Disney au grand désespoir de mes parents lol, alors je te raconte pas comment j'étais dans la salle... ;)
    • Plaza13
      pareil ..et je l'ai vu à sa sortie en plus....ça fait 38 ans que je subi ça ....et que je dois me justifier en plus pour ce film gnan gnan... et comme par hasard , c'est les mêmes qui détestent 1941 et n’apprécient pas l'empire du soleil, alors que je le considère comme un de ses chef d’œuvres ou du moins une œuvre majeure de sa filmo...va comprendre...
    • Cuderoy
      Je n'ai rien de mieux à dire que Céline Sciamma concernant la fin du film donc je vais me contenter de la citer : C'est vraiment l'incarnation parfaite de deux personnes qui veulent la même chose, mais qui se disent le contraire. C'est Viens ! et Reste !.
    • Agent Doggett
      Désolé même petit je n'ai jamais compris le hype pour ce film.
    • BiggerThanLife
      J'avais 8 ans lorsque je l'ai vu au cinéma et je dois avouer que le E.T m'impressionnait un peu beaucoup. ^^^^^^^^
    • BiggerThanLife
      dire que Spielberg faisait ce petit film pour se changer des grosses productions ^^^^ lol
    • Lohengramm99
      Ayant grandi avec Alien et Predator, j'ai toujours eu du mal avec ce film.
    • chips493
      Pour le redoublage, je me suis fait avoir, Il m'a fallu les deux tiers du film avant de me rendre compte que ce que je regardais n'était pas le doublage original.
    • Might Guy
      Vu une seule fois quand c'est sorti. Largement suffisant pour ma part.
    • Flamme-010
      L'édition spéciale de 2002 est une hérésie, Spielberg s'en est d'ailleurs voulu d'avoir charcuté son film à coup de numérique. Et ne parlons pas du redoublage pour la version française. Sinon, E.T., c'est de la pure magie des années 80. Et l'une des plus belles B.O. de John Williams.
    Voir les commentaires
    Back to Top