Notez des films
Mon AlloCiné
    Hollywood sur Netflix : que vaut la série de Ryan Murphy sur la Mecque du cinéma ?
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 1 mai 2020 à 08:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Avec "Hollywood", disponible sur Netflix, Ryan Murphy poursuit son combat pour la représentation des minorités à l'écran en réinventant l'âge d'or du cinéma hollywoodien. Coup de cœur.

    Netflix
    DE QUOI ÇA PARLE ?

    États-Unis. La Seconde Guerre mondiale est terminée et le pays, empreint d'optimisme, s'autorise à nouveau de rêver. De nombreux soldats, ayant servi sur le champ de bataille, se ruent aux grilles des grands Ace Studios dans l'espoir de devenir les stars de demain. Parmi cette nouvelle génération ambitieuse et déterminée, Raymond Ainsley, un cinéaste, cherche le scénario du film qui pourra changer sa vie et le visage de l'industrie. Lorsqu'il croise la route d'Archie Coleman, un scénariste afro-américain, le metteur en scène décide de se lancer dans l'aventure, entouré de jeunes talents. Ensemble, ils espèrent créer une œuvre révolutionnaire, allant à l'encontre des dictats imposés par les studios et la société. 

    Hollywood, une série créée par Ryan Murphy et Ian Brennan, avec Darren Criss, Laura Harrier, David Corenswet, Jeremy Pope...

    Disponible en intégralité sur Netflix. Épisodes vus : 7/7

    À QUOI ÇA RESSEMBLE ?
    Hollywood - saison 1 Bande-annonce VOST

     

    C'EST AVEC QUI ?

    Fidèle à ses acteurs, Ryan Murphy retrouve, une nouvelle fois, Darren Criss après le triomphe de la seconde saison d'American Crime Story. Dans Hollywood, la star s'éloigne totalement de son interprétation torturée d'Andrew Cunanan pour un personnage plus solaire, celui d'un jeune réalisateur plein de vie et d'idées. Pour l'épauler, il peut compter sur le talent d'un beau casting : Jeremy Pope, dans le rôle d'un scénariste, David Corenswet, Laura Harrier et Samara Weaving en nouvelles coqueluches de l'industrie, et Jake Picking dans la peau du légendaire Rock Hudson, icône glamour du vieil Hollywood. 

    Du côté des personnages secondaires, Patti LuPone joue une femme de caractère, épouse d'un magnat du cinéma, Jim Parsons un agent de stars redoutable, aux côtés de Holland Taylor et Joe MantelloQueen Latifah fait également une petite apparition en jouant l'actrice Hattie McDaniel. Dylan McDermott, quant à lui, incarne le propriétaire d'une station-service pas comme les autres. Sous les traits du grand patron des Ace Studios, c'est Rob Reiner, le metteur en scène de Misery et Quand Harry Rencontre Sally, qui s'illustre devant la caméra.

    ÇA VAUT LE COUP D'ŒIL ?

    Réécrire l'histoire d'Hollywood, voici le défi que se sont lancés Ryan Murphy et son collaborateur, Ian Brennan. Ce n'est pas la première fois que le célèbre showrunner, créateur de Glee et d'American Horror Story, s'intéresse aux coulisses de l'industrie. En 2017, il revenait, avec Feud, sur la rivalité entre deux monstres sacrés du grand écran, Bette Davis et Joan Crawford, et sur tout un pan de l'âge d'or du cinéma. Si cette série se rapprochait du biopic, Hollywood prend, quant à elle, un tout autre chemin. Les auteurs puisent dans de nombreux faits historiques pour les revisiter, les fantasmer et créer un nouveau monde.

    Un monde dans lequel Rock Hudson n'aurait pas eu besoin se cacher pour être qui il est et dans lequel une femme aurait pu diriger l'un des plus grands studios de la ville. Ce procédé permet même à Ryan Murphy de rendre justice à des stars de l'époque qui ont dû faire face à l'intolérance de la société. C'est le cas de l'actrice Anna May Wong, jouée ici par Michelle Krusiec, victime du code Hays (un guide de censure, NDLR) en raison de ses origines chinoises.

    Netflix
    Inspirante et percutante, "Hollywood" transforme la réalité pour mieux la réinventer.

    Les minorités sous les feux des projecteurs

    Certains reprocheront à la série sa naïveté. Naïve, elle l'est sans aucun doute, mais c'est pleinement assumé. À l'heure où la planète entière vit des heures sombres, le programme invite les téléspectaurs à découvrir un univers fait d'espoir, de personnages inspirants et optimistes, qui donnent envie d'y croire. Pourtant, Hollywood ne se contente pas seulement de nous faire rêver et tient, de nombreuses fois, à garder les pieds sur Terre.

    Là où le récit brille par sa candeur, il en devient passionnant dès qu'il bascule dans l'obscurité, en traitant des sujets plus engagés. Connu pour donner de la visibilité et une voix aux minorités dans ses productions, Ryan Murphy fait de nouveau parler ses convictions à travers cette histoire grandiose. Il aborde la question de l'homophobie, du racisme et de la misogynie de manière frontale, en ne lésinant pas sur la violence.

    Le prix du succès

    L'un des principaux thèmes d'Hollywood repose également sur la marchandisation du corps masculin. Pour percer dans le métier, de nombreux éphèbes se prostituaient pour rester dans les petits papiers des prestigieuses agences de stars ou, au mieux, pour espérer décrocher un rôle. La série rappelle que, près de quatre-vingts ans avant le mouvement #MeToo, les géants de l'industrie utilisaient déjà l'intimidation et le chantage sexuel comme des armes redoutables. Les scénaristes s'intéressent aussi à l'incroyable histoire de Scotty Bowers. Dans les années quarante, ce "pompiste" se servait de sa station-service pour en faire une maison close. Il proposait les services de ses employés aux plus grandes stars de cinéma. Le nom de cet homme, décédé en octobre 2019, n'est pas directement cité dans la série, mais c'est l'acteur Dylan McDermott qui tient un rôle similaire.

    Netflix
    Dans "Hollywood", Ryan Murphy fait de la prostitution le fil rouge de son récit.

    Bien que les créateurs évitent à tout prix l'effet documentaire en réinventant la réalité, de nombreuses anecdotes sont véridiques et passionnantes. Hollywood c'est aussi l'occasion d'en apprendre plus sur le métier, sur certaines personnalités, sur les différentes étapes d'une production et sur l'époque en général. Sublimée par des décors et des costumes très travaillés, la série est un véritable plaisir pour les yeux et ce, dans ses moindres détails.

    L'excellente direction artistique permet de mettre encore plus en valeur le travail et le charme de la distribution. Darren Criss et Laura Harrier y jouent un couple mixte crédible et attachant, tandis que Jake Picking parvient à insuffler beaucoup de sensibilité à son incarnation de Rock Hudson. Sa performance est l'une des plus touchantes de la série. Il est également important de mentionner Jim Parsons, angoissant et détestable dans le rôle de l'agent Henry Willson, un des antagonistes de l'histoire.

    Une série de haut vol

    Pour sa deuxième production Netflix, Ryan Murphy prend le risque d'écarter une partie du public en s'intéressant à un sujet de niche. Pourtant, si le thème est parfait pour les cinéphiles, il devrait, sans difficulté, capter l'attention des néophytes grâce à sa belle galerie de personnages et ses sujets universels, comme le rêve, le courage et l'espoir. Émouvante, parfois drôle, et toujours pertinente, Hollywood est une nouvelle réussite dans la carrière du showrunner et s'impose, pour le moment, comme l'une des meilleures séries de cette année 2020.

    Découvrez la bande-annonce de "Tout ce que le ciel permet", un classique dans la carrière de Rock Hudson : 

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Albert D.
      Voilà une critique de qualité. Qui confirme pourquoi j'apprécie cette pépite, que j'ai regardé du bout de la télécommande,,, et j'ai enchaîné sur la suite. Bien que commerciale, Netflix est plus ouverte que les chaînes généralistes.
    • Plaza13
      et aussi créateur de Scream Queens ! on le zappe toujoursA en croire que baser une série sur l'humour absurde et second degrés est honteux chez certain journaleux.
    Voir les commentaires
    Back to Top