Notez des films
Mon AlloCiné
    Homeland (Canal+) : comment se termine la série culte après 8 saisons ?
    Par Léa Bodin — 27 avr. 2020 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Hier, "Homeland" s'achevait sur Showtime avec l'épisode "Prisonners of War", disponible dès aujourd’hui sur Canal+. A quoi ressemblaient les adieux de Carrie et de Saul ? Quelle conclusion les créateurs ont-ils choisi de donner à la série ?

    SHOWTIME

    Le 3 octobre 2011 était diffusé le premier épisode de Homeland sur Showtime. La série, créée par Howard Gordon et Alex Gansa, est une adaptation de la série israélienne Hatufim. Hier, la série s'achevait sur Showtime avec l'épisode "Prisonners of War", au terme de huit saisons passionnantes passées aux côtés de Carrie Mathison, agent de la CIA souffrant de bipolarité, dans les méandes de la politique sécurité nationale américaine, de Washington à Bagdad, en passant par Islamabad, Berlin et Kaboul. A quoi ressemblaient donc les adieux de Carrie et de Saul son mentor, interprétés magistralement Claire Danes et Mandy PatinkinQuelle conclusion les créateurs ont-ils choisi de donner à Homeland ? 

    Vers un guerre nucléaire

    Carrie arpente les rues de Washington et repense aux images de la vidéo d'aveux enregistrée par Brody dans la saison 1. Elle se rend chez Saul. A la fin de l'épisode précédent, Yevgeny lui demandait d'accomplir l'impossible : tuer Saul. 

    Après avoir découvert que les coordonnées fournies par le Pakistan étaient des fausses et que Jalal Haqqani ne se trouvait pas sur les lieux de la frappe américaine, le Président Hayse, conseillé par un John Zabel plus décidé que jamais à aller au conflit, continue de n’en faire qu’à sa tête. Si le Pakistan ne retire pas les missiles placés à la frontière avec l'Afghanistan sous 48 heures, il menace d’ordonner à ses troupes d'attaquer. Lors d'un face à face avec Zabel, Saul lui révèle que l’hélicoptère du Président n’a pas été la cible d’une attaque, qu'une simple panne mécanique était à l'origine du crash et que la boîte noire est aux mains des Russes. Voyant que Zabel ne reculera pas, il demande à David Wellington d’organiser pour le lendemain à la première heure un rendez-vous avec des journalistes du Washington Post et du New York Times, afin de tout révéler à la presse, espérant ainsi empêcher le Président de s'engager dans une guerre nucléaire fondée sur du vent. 

    Carrie, de son côté, collabore avec les Russes et semble décidée à aller au bout du plan : tuer Saul, pour que les informations concernant l'informateur russe de Saul lui soient transmises après sa mort et que les Russes n’aient d’autre choix que de rendre public le contenu de la boîte noire. Elle se rend chez sa soeur alors que la maison est vide, prend des faux passeports, une grosse somme d’argent et ses médicaments, ainsi que la photo de Franny. 

    Showtime

    Elle retrouve Saul, seul chez lui, un verre de whisky à la main, écoutant le Requiem de Mozart. Il lui demande pourquoi elle n'est pas allée voir Franny depuis qu'elle est rentrée d'Afghanistan et Elle lui avoue qu’elle a passé un accord avec Yevgeny Gromov : la boîte noire contre l’identité de l'agent qui transmet des informations à Saul depuis le Kremlin, et ce depuis la Guerre Froide. Saul est catégorique, il ne donnera pas l’identité de cette femme, au risque de perdre le dernier agent rendant compte aux Américains encore infiltré en Russie. Une dispute éclate, Saul demande à Carrie de prendre ses affaires et de se rendre immédiatement aux autorités. 

    Elle monte dans sa chambre et commence à préparer le mélange paralysant que lui ont donné les Russes. Saul ouvre la porte et la prend sur le fait. Carrie panique, plonge sa main dans le mélange et le lui administre sur la peau du cou. Il s’écroule. Elle lui explique que c’est le moment de parler, qu’une équipe d’assassins russe est en route pour finir le travail et qu’il doit absolument lui révéler l’identité de son informatrice. Saul refuse, une fois de plus. Deux agents russes allongent Saul, drogué, sur son lit et se préparent à lui faire une injection mortelle. Carrie tente une dernière fois de le convaincre de lui répondre. Il lui dit "d’aller se faire foutre". Carrie fait alors signe aux deux autres de laisser tomber et les informe qu'elle se rend à l'aérodrôme pour mettre à exécution la suite de son plan : elle n’a jamais eu l’intention de tuer Saul. 

    L'ultime trahison

    La nuit a passé, les deux agents russes gardent Saul chez lui, attaché à une chaise. Carrie se rend quant à elle chez la soeur de Saul, Dorit, dans la colonie israélienne de Goush Etzion en Cisjordanie pour lui annoncer sa mort, lui indiquant qu’un taxi l’emmènera au plus vite à l’aéroport pour rejoindre les Etats-Unis pour qu’elle puisse organiser les funérailles de son frère. Pendant qu'elle prépare ses affaires, Carrie lui demande si Saul a laissé quelque chose à son attention et Dorit lui remet une enveloppe contenant une clé USB. 

    Dorit prend la route et Yevgeny rejoint Carrie, qui lui révèle le nom d'Anna Pomerantseva, qui n'est autre que l'interprète des services de renseignement russes. Yevgeny prévient Mirov, le chef du service de renseignement russe, très étonné d'apprendre qu'Anna est la taupe qu'ils recherchaient depuis toutes ces années. Saul est libéré de la surveillance russe et prévient Scott Ryan, le chef des opérations spéciales de la CIA, qu’Anna, qui se trouve avec lui à l'ONU, est un espion américain et doit être évacuée au plus vite. S'ensuit une course poursuite avec les Russes dans les sous-sols de l'ONU. Anna et Scott se retrouvent bloqués dans une petite pièce sans issue possible, les Russes tambourinant à la porte. Scott refusant de lui donner son arme de service pour qu'elle puisse mettre fin à ses jours, Anna lui demande de parler à Saul, qui finit, la mort dans l'âme, par convaincre Ryan de donner son arme à Anna. Au téléphone, Saul entend les agents russes pénétrer de force dans la pièce, ainsi qu'un coup de feu. Le coeur brisé, il comprend qu’Anna s’est suicidée plutôt que de se rendre. 

    Showtime

    A l’ONU, Mirov annonce que la boîte noire a été retrouvée et en fait écouter le contenu, retransmis en direct à la télévision : le monde sait désormais que le crash d’hélicoptère transportant les présidents américain et afghan n’était qu’un banal accident. Immédiatement, le président Hayse rappelle ses troupes. Carrie, toujours en Israël, est profondément attristée, elle en veut à Yevgeny : sa relation avec Saul est anéantie, elle a commis la trahison ultime et il ne lui pardonnera jamais. Alors que Yevgeny lui dit qu'elle y survivra, et que Saul aussi, il reçoit un appel l'avertissant du suicide d’Anna. Carrie doit à présent fuir le Mossad : Yevgeny l’accompagne jusqu'à Ramallah, la capitale palestinienne, pour qu’elle puisse leur échapper et passer en Syrie. 

    Deux ans plus tard

    Carrie est à Moscou, avec Yevgeny. Ils vivent ensemble, il lui offre un collier et ils se préparent à sortir fêter quelque chose de "très important" que Carrie a accompli. Sur le bureau de Carrie, se trouve la photo de Franny et sur les murs, une multitude de coupures de journaux, d’informations sur la CIA et les Etats-Unis et de théories du complot. Carrie serait donc devenue un agent russe ?

    Showtime

    De son côté, Saul est en plein déménagement. Le téléphone sonne, c'est sa soeur qui prend l'appel. Lorsqu'il lui demande de qui il s'agissait, Dorit répond que c'était un faux numéro, un homme insistant pour parler à un certain professeur Rabinow. Saul se rend dans une librairie. Le libraire le salue, l'appelait "professeur", et lorsque Saul lui dit qu'il n'est plus nécessaire de jouer ce jeu, il lui donne un paquet. De retour chez lui, surpris et ému, Saul s'isole à son bureau désormais vide où ne sont entassés que quelques cartons et ouvre le paquet. Il s'agit d'une épreuve du livre de Carrie, Tyranny of Secrets, qui contient de nombreuses révélations sur la CIA.

    Le livre est dédié à Franny - "à ma fille, dans l'espoir qu'un jour elle comprendra". Dans un montage alterné, on découvre que Carrie, qui assiste à un concert de jazz avec Yevgeny, se rend aux toilettes où elle retrouve une inconnue. Elles échangent de sac à main. Saul a compris : Carrie, dans l'espoir de se faire pardonner sa terrible trahison, a pris la place d'Anna. Comme Brody en son temps, elle devient à son tour un agent double. La boucle est bouclée. 

    Comme quand il échangeait des informations avec Anna, Saul utilise des pincettes pour extraire un message de la tranche du livre de Carrie : "Salutations de Moscou, professeur. Le système de défense antiaérien S-400 vendu à l'Iran et à la Turquie a une faille. Il peut être vaincu. Plus de détails à suivre. Restez à l'écoute."

    Ainsi se termine Homeland, sur un fin ouverte et positive, avec l'espoir que le mentor et l'élève continueront à travailler ensemble, à servir leur pays... et à sauver le monde. 

    Homeland : la mort la plus perturbante de la série

    Et paf, il est mort - Brody (Homeland)

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • BLboug B
      Imaginez que nos services secrets soient entre les mains de ces deux malades mentaux. Y'a de quoi flipper. Il était temps que cette purge propagandiste disparaisse de nos écrans et surtout qu'on ne revoit plus la tronche de ces deux très mauvais acteurs principaux.
    • shimizu
      Regrets que cette excellente série se termine. Avec cette nouvelle situation, Carrie agent double en Russie, il y avait de quoi faire une très bonne 9e saison. Même si ce n'est plus la série géniale des 5 premières saisons, c'était encore passionnant, et d'une terrible actualité. On perd une série importante.
    • rock4eternity
      Cette fin était absolument parfaite... Au final, elle n'a rien renié des saisons précédentes, elle n'a pas trahi les fans... Carrie, même désavouée, va continuer de servir son pays... et soutenir Saul par extension. Une jolie fin ouverte qui laisse imaginer la suite sans qu'elle ne soit nécessaire !C'est rare de nos jours d'avoir une fin qui n'est pas frustrante et qui est choisie... les meilleures séries doivent savoir s'arrêter quand il le faut.
    • Might Guy
      Rectification : j'ai des priorités et un emploi du temps d'adulte. Et 8 saisons de ce truc n'en font pas partie.Merci d'être passé le trololo.
    • Pikepeakcos
      Vous n'auriez pas aimé, c'est pour les adultes.
    • John119
      Fin plutôt sympathique pour ma part !!
    • Might Guy
      Ok, ça m'évitera de me mettre à cette série.
    Voir les commentaires
    Back to Top