Notez des films
Mon AlloCiné
    Mes meilleurs copains sur France 2 : retour sur l'échec cruel du film en salles
    Par Laurent Schenck — 24 mai 2020 à 12:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La diffusion de "Mes meilleurs copains" cet après-midi sur France 2 nous offre l'occasion de revenir sur l'échec commercial aussi radical qu'inattendu de cette comédie signée Jean-Marie Poiré.

    Mes meilleurs copains Bande-annonce VF

    Comédie douce-amère réalisée par Jean-Marie PoiréMes meilleurs copains est sorti en 1989. Le film suit un groupe d’amis approchant de la quarantaine. Ces derniers se retrouvent pour la venue à Paris d'une rock star québécoise qu'ils ont connue durant leur jeunesse. L'occasion pour chacun de régler de vieux comptes et de faire le bilan de ses rêves d'adolescent.

    Ce film de potes par excellence avait, sur le papier, tous les atouts pour devenir un succès commercial : aux commandes le réalisateur du Père Noël est une ordure et de Papy fait de la Résistance, devant sa caméra un casting quatre étoiles (Gérard Lanvin, Christian Clavier, Jean-Pierre Bacri...) et une histoire d'amitié porteuse rappelant plusieurs références incontournables en la matière (Un éléphant, ça trompe énormément et sa suite, mais aussi Les Copains d'abord de Lawrence Kasdan).

    Pourtant, lors de sa sortie, Mes meilleurs copains est un échec retentissant en salles : à peine 360 000 entrées sur le sol français ! C'est même le long métrage de Jean-Marie Poiré qui a le moins bien marché, lui qui était habitué jusqu'alors à de gros cartons au box-office.

    Le Père Noël, Papy fait de la Résistance, Les Visiteurs... Jean-Marie Poiré revient sur sa carrière

    A la fin des années 1980, ce revers avait beaucoup marqué le metteur en scène, car il s'agissait de son film le plus personnel. Pour l’écrire (en compagnie de Clavier), il avait puisé dans ses propres souvenirs et avait voulu donner forme à une histoire à la fois drôle et profonde quant à l'évolution de ses personnages. Jean-Marie Poiré avait ainsi confié au micro d'AlloCiné, à l'occasion du Festival CineComedies de Lille :

    "C'est un film que j'aime beaucoup, mais je crois que le public n'attendait pas ça. Peut-être que si j'avais signé d'un autre nom ça aurait marché... Comme le film ne marchait pas, je suis allé dans une salle de banlieue et j'ai vu le public arriver en se frottant les mains et en se disant "on va voir des conneries" mais il n'y avait pas assez de gags, c'était trop intellectuel. Le film a failli me faire arrêter le cinéma, je me suis recyclé dans le théâtre et la publicité."

    Toutefois, Mes meilleurs copains est par la suite devenu culte grâce à ses qualités artistiques bien sûr mais aussi à ses nombreux passages à la télévision. Côté box-office, le réalisateur se rattrapera dans la décennie suivante avec les 13,8 millions d'entrées des Visiteurs (le dixième plus gros succès en France de tous les temps), les 8 millions des Visiteurs 2 et les 5,8 millions des Anges gardiens.

    Mes meilleurs copains
    Mes meilleurs copains
    1h 50min
    De Jean-Marie Poiré
    Avec Gérard Lanvin, Christian Clavier, Jean-Pierre Bacri, Philippe Khorsand, Louise Portal
    Spectateurs
    3,3
    Noter ce film

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Les Visiteurs 2 sur TF1 : pourquoi Muriel Robin était-elle malheureuse sur le tournage ?
    • Les Visiteurs sur TF1 : pourquoi Valérie Lemercier a-t-elle refusé de jouer dans la suite ?
    • Papy fait de la Résistance sur France 2 à 14h : quel génie comique a failli jouer dans le film ?
    Commentaires
    • lexcalvin
      Bof, encore un film qui vomit sa haine sociale des jeunes rebelles qui se sont rangés, et qui seraient soit disant tous des vendus ou des irresponsables, vieux cliché conservateur. Les mêmes qui pensent que les cohn bendit & goupil étaient de gauche, c'est dire.Ne pas oublier que JM POiré est un fils de producteur de films, pseudo chanteur d'un groupe punk quand c'était la mode, puis qui a dévoilé son âme de droite à travers ses films. Et grâce à papa, il est naturellement passé au piston dans le métier.Sinon voyez aussi les baba cools sur le même principe, sans le côté flashback.Hélas ce genre de films sont vite perçus pour ce qu'ils sont, réactionnaires, sans compter la déception de prendre le public amateur de rigolades à contrepied avec une mise en scène pauvre, comme dit dans l'article.Bref, à la casse tout ça.
    • Might Guy
      Il avait un rôle à peu près similaire d'ex-copain de miou-miou dépressif dans un lautner-audiard tardif intitulé est-ce bien raisonnable ? Sur un scénario de jean marie Poiré , m'aperçois-je...
    • meiyo
      Son personnage lunaire est effectivement à crever de rire. Il est aussi très différent de ses autres rôles, preuve du talent de l'acteur.
    • Plaza13
      un de ses meilleurs films, très nostalgique d’une époque tout en gardant la patte Poiré.C'est pas anodin que ce film sort en 88. Ce film parle de quadras qui ont vécu le vent de liberté des 70's puis l’exubérance des 80's. Des quadras qui cherchent leurs places à l'aube des 90's qui deviendront plus conventionnel moins désinvolte.Pour le coup, c'est bien snipé de la part du duo Poiré/Clavier !Je peux comprendre que ce film n'est pas marché car en trop avance sur son temps...une époque formidable et la crise ne sortiront qu'en 91 et 92: le public de l'époque n'était pas encore prêt pour une comédie sociale. ils attendaient du tagada tsoin tsoin, on leurs a servit une comédie douce amère.En 2020, ce film prend encore plus tout son sens sur ce que la société actuelle a gagné (plus responsable) et perdu depuis (son innocence, une certaine légèreté).
    • Might Guy
      Un film beaucoup plus ambitieux que ses précédents (et les suivants). Daroussin y est hilarant.Quant à Bacri, il s'est tellement fait chambrer par Poiré et Clavier que Gérard Lanvin a dû intervenir pour les calmer (selon une interview chez Première).C'est plutôt ironique que le commentaire sur l'échec du film vienne de lui.
    Voir les commentaires
    Back to Top