Notez des films
Mon AlloCiné
    Hollywood sur Netflix : le destin tragique de Peg Entwistle, qui s'est jetée du haut du panneau Hollywood
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 8 mai 2020 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    À travers sa série Netflix, "Hollywood", Ryan Murphy revient sur l'histoire vraie de l'actrice Peg Entwistle, triste symbole du côté sombre de l'usine à rêves.

    D.R.

    "J'ai peur, je suis une lâche. Je suis désolée pour tout. Si j'avais fait ça avant, cela aurait évité beaucoup de souffrance." C'est à travers cette lettre, trouvée dans un sac par la police locale, que Peg Entwistle tourne le dos à la vie. Le 16 septembre 1932, l'actrice se suicide du haut de la lettre H du célèbre panneau Hollywoodland. Elle avait vingt-quatre ans. Depuis, son histoire continue de hanter l'industrie et de passionner le plus grand nombre. Et pour cause, le créateur Ryan Murphy fait de son destin l'une des intrigues de sa nouvelle série Netflix. Dans Hollywood, un jeune scénariste afro-américain, interprété par Jeremy Pope, frappe aux portes des studios pour présenter son script : un biopic, intitulé Peg, qui s'intéresse à la carrière tragique de la comédienne. Si la série est en partie fictive, l'histoire qui entoure Peg Entwistle est bien réelle.

    Hollywood sur Netflix : à quoi ressemblaient les vraies stars de l'époque ?

    Née le 5 février en 1908 au pays de Galles, Peg Entwistle avait pour vrai nom Lillian Millicent Entwistle. À l'âge de deux ans, ses parents divorcent. Dans l'espoir de poursuivre sa carrière à Broadway, son père, Robert Entwistle, lui-même acteur et régisseur pour le grand Charles Frohman, déménage avec sa fille à New York, en 1912, avant de se remarier. Passionnée par le théâtre, l'enfant grandit dans les coulisses et suit les traces de son paternel. Ce dernier, un an après la mort de sa nouvelle femme, décède en 1922, fauché par une voiture qui prend la fuite.

    Carrière sur les planches

    Désormais orpheline, la jeune fille est recueillie par la famille de sa belle-mère et poursuit ses rêves sur les planches. Elle enchaîne plusieurs productions à Broadway, avant de rejoindre en 1925 la Theatre Guild de New York, pour laquelle elle jouera une dizaine de pièces. Sur scène, Peg Entwistle fait déjà son effet. Dans Le Canard Sauvage, elle joue, sans le savoir, devant Bette Davis, alors âgée de dix-sept ans. Plus tard, l'icône du grand écran déclarera que c'est en voyant Peg Entwistle lors de cette représentation que sa vocation est née.

    Vandamm Studio
    Peg Entwistle, à droite sur la photo, dans la pièce "Getting Married".

    La vie de la jeune star de Broadway prend une autre tournure lorsqu'elle épouse, en 1927, Robert Lee Keith, un acteur de dix ans son ainé. Violent et alcoolique, il traîne derrière lui une réputation sulfureuse qui entache également la carrière de sa femme. Après leur divorce en 1929, Peg Entwistle doit faire face à la Grande Dépression qui frappe de plein fouet l'industrie du théâtre. Prête à tout pour réussir, elle décide d'abandonner New York et de se tourner vers le cinéma en s'installant chez son oncle à Los Angeles.

    Suicide symbolique

    Sur place, la compétition est rude. Peg Entwistle ne retrouve pas le même succès et doit se battre davantage pour faire sa place. Elle décroche néanmoins un contrat avec RKO Pictures, une grande société de production de l'époque. L'actrice manque le rôle principal du film Héritage aux côtés de John BarrymoreKatharine Hepburn sera choisie à sa place -, mais joue dans Treize femmes de George Archainbaud. Malheureusement, le long-métrage se voit amputé de vingt minutes à cause du code Hays (charte de censure, NDLR), qui lui reproche ses connotations homosexuelles. Le rôle de Peg Entwistle est également réduit, se résumant à quatre petites minutes de temps à l'écran.

    Malgré ses efforts, la comédienne doit essuyer de nouveaux échecs : elle perd un rôle dans un film avec Billie Burke et son contrat avec RKO Pictures. Fauchée et découragée, elle quitte le domicile de son oncle un soir de septembre pour se rendre sur la colline du célèbre panneau Hollywoodland. À l'aide d'une échelle, la jeune femme grimpe sur la première lettre, laissant tomber son sac et l'une de ses chaussures. Du haut de la structure, elle saute dans le vide. Dans un article, publié le 19 septembre 1932 dans le Oakland Tribune, une information rapporte que son cadavre fut retrouvé en face de la terre "A" du panneau Hollywoodland. Son corps aurait roulé sur une distance de trente mètres avant de finir en bas de la colline. Encore aujourd'hui, certains habitants prétendent que le lieu est hanté par l'esprit de Peg Entwistle. Son seul et unique film, Treize femmes, sortira le 15 octobre 1932, un mois après sa mort.

    Découvrez la bande-annonce de la série "Hollywood" :

    Hollywood - saison 1 Bande-annonce VOST

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top