Notez des films
Mon AlloCiné
    The Eddy sur Netflix : y’aura-t-il une saison 2 ?
    Par Mégane Choquet — 13 mai 2020 à 11:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La mini-série The Eddy, disponible depuis le 8 mai sur Netflix, se termine sur une fin ouverte. Le scénariste Jack Thorne explique cette conclusion et parle d'une potentielle saison 2. Attention, spoilers.

    Lou Faulon

    Attention, spoilers. Les paragraphes suivants révèlent des éléments d’intrigue importants de la série The Eddy. Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit.

    En huit épisodes, la mini-série The Eddy, disponible depuis le 8 mai sur Netflix, s’est attachée à emmener le spectateur dans les coulisses du milieu jazzy parisien à travers les portraits d’artistes d’horizons divers. Si l’intrigue principale repose sur la relation complexe entre le musicien Elliot Udo (Andre Holland), patron d’un club de jazz en faillite, et sa fille Julie (Amandla Stenberg), la série musicale de Damien Chazelle et Jack Thorne lorgne également du côté du polar noir avec l’enquête policière sur la disparition de Farid (Tahar Rahim), l’ami et associé d’Elliot.

    Si Elliot perd son club de jazz à la fin mais renoue enfin avec sa fille qui décide de rester définitivement à Paris, le meurtre brutal de son partenaire Farid n’a pas été résolu. Elliot a pourtant collaboré avec la police mais nous n’avons pas eu de conclusion définitive à l’enquête. Il faut savoir qu’il s’agit d’un choix de la part du scénariste Jack Thorne (Skins, His Dark Materials). Ce dernier l’explique dans une interview accordée à Entertainment Weekly : "Le plus important pour moi était d’apporter une conclusion aux histoires des personnages. Le crime n’a jamais été un élément narratif central de la série selon moi. La série n’a pas été pensée comme un procédural, elle a toujours été centrée sur des musiciens qui vivaient dans un coin particulier de Paris".

    Lou Faulon


    Pour Jack Thorne, l’intrigue la plus importante concerne Elliot et Julie : "C’était une histoire de passage à l’âge adulte pour les deux. Ils se redécouvrent et sont prêts à devenir de nouvelles personnes, à s’en sortir et à prendre soin des autres et du groupe". En ce qui concerne la fin de la série, le scénariste a privilégié les personnages : "On a envisagé les deux derniers épisodes bourrés d’action avec toutes les réponses apportées et des gens qui couraient partout. Mais ça ne nous paraissait pas cohérent avec l’histoire que nous racontions. Et puis, plus on développait les personnages, plus on trouvait cela important d’étoffer leurs histoires plutôt que de répondre à des questions mineures et d’apporter des résolutions à tout prix".

    The Eddy se termine sur le groupe de musique qui parcourt les rues de Paris en jouant et en chantant sans but précis mais juste pour le plaisir de vivre leur passion. Cette fin ouverte peut-elle déboucher sur une saison 2 ? Pas sûr. Jack Thorne n’est pas totalement contre mais il est très satisfait de la mini-série en tant que telle : "Si on trouve une bonne histoire et qu'il y a assez de matières pour chaque personnage, absolument ! Mais on est content de ce qu’on a fait. On est très satisfait du chemin parcouru par les personnages. Il y a évidemment d'autres histoires à raconter mais on est déjà très heureux avec celles qui ont été narrées". Il faudra attendre un éventuel mais très peu probable renouvellement de Netflix, même si Glen Ballard, l'un des compositeurs de la bande originale de The Eddy a confié dans une interview au Monde qu'il gardait en réserve "assez de chansons pour deux saisons, au moins".

    La bande originale de la série The Eddy :

    Dans les coulisses de The Eddy :

    The Eddy - saison 1 BONUS VOST "Dans les coulisses"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • The Eddy sur Netflix : que pense la presse de la série musicale de Damien Chazelle ?
    • The Eddy sur Netflix : Jorja Smith, Sopico,... la playlist de la série musicale de Damien Chazelle
    • The Eddy sur Netflix : que vaut la série musicale du réalisateur de La La Land ?
    Commentaires
    • Housecoat
      Sauf que dès l'instant où l'intrigue propose autant de pistes, tu ne peux achever la série sur un vide aussi flagrant. La mort de Farid avait une réelle force dramatique tant que les trois premiers épisodes l'a vendait comme une fatalité (tous les problèmes relationnelles entre Elliot et Julie auraient pu être bouclés dès cet instant d'ailleurs), les épisodes suivants placent trop le focus sur la résolution externe du meurtre qui prend le pas sur les problèmes internes des personnages. Dans le dernier épisode, arrêter le coupable devient le principal objectif et la fin ne nous donne même pas cette maigre satisfaction. Résultat, la fin s'achève sur un blanc sans avoir réglé ni l'un ni l'autre, voir Elliot jouer du piano en public est une compensation bien faible.
    Voir les commentaires
    Back to Top