Notez des films
Mon AlloCiné
    Red 2 sur M6 : qui est Byung-Hun Lee, le tueur à gages qui fait face à Bruce Willis ?
    Par Laëtitia Forhan & Léa Bodin — 1 juin 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'occasion de la diffusion du film d'action Red 2 ce soir sur M6, focus sur Byung-Hun Lee le redoutable tueur à gages qui donne du fil à retordre à Bruce Willis !

    Red 2 Bande-annonce VOST

    Dans Red 2, Franck Moses (Bruce Willis) se rend à l'enterrement de son ancien collègue Marvin (John Malkovich) sans se douter qu’il va au-devant de gros problèmes… Arrêté et interrogé par le FBI au sujet d’un mystérieux "Projet Nightshade", il ne doit son salut qu’à l’intervention de Marvin qui avait simulé sa mort. Ils se lancent alors dans une course poursuite à travers le monde pour découvrir le secret de ce mystérieux projet. Mais les vaillants retraités vont devoir faire face au redoutable Han Cho Bai, interprété par le comédien coréen Byung-Hun Lee. Zoom sur la carrière de cet acteur, grande star en Corée.

    Red 2
    Red 2
    1h 57min
    De Dean Parisot
    Avec Bruce Willis, John Malkovich, Mary-Louise Parker, Catherine Zeta-Jones, Helen Mirren
    Presse
    2,7
    Spectateurs
    3,4
    Noter ce film

    Né en 1977, le jeune Byung-Hun Lee grandit à Séoul dans une famille aisée. Il étudie la littérature française, le cinéma, participe à des pièces de théâtre et pratique assidûment le taekwondo. Au début des années 1990, il fait ses premiers pas dans des séries télévisées, puis joue dans plusieurs films très peu lucratifs. Il faut attendre 2000 et le blockbuster Joint Security Area réalisé par le cinéaste coréen Park Chan-wook pour que Lee Byung-Hun connaisse son premier succès. Un surcroit de notoriété accentué par ses prestations dans les séries dramatiques "Beautiful Days" (2001) et "All In" (2003).

    ARP Sélection
    J'ai rencontré le Diable

    Il devient alors progressivement une valeur sûre du cinéma coréen musclé, et c'est le réalisateur Kim Ji-woon qui lui confie ses rôles les plus marquants : après avoir interprété le héros du brutal A Bittersweet life (2005) et incarné la Brute dans le western Le Bon, la brute et le cinglé (2008), il campe un redoutable agent secret vengeur dans le thriller J’ai rencontré le diable (2011), un film aussi violent que visuellement magnifique. Une prestation qui ne passe pas inaperçue.

    Parallèlement, Lee Byung-Hun perce à Hollywood par le biais de rôles très physiques. On lui offre en effet le personnage du méchant Storm Shadow dans G.I. Joe le réveil du cobra (2009), qu’il reprend 4 ans plus tard dans G.I. Joe Conspiration (2013). La même année, il joue une nouvelle fois au bad guy dans Red 2 : pour l'occasion, l'acteur se glisse une fois de plus dans la peau d'un personnage maitrisant les arts martiaux et qu'il ne vaut mieux pas énerver... Ce n'est pas Bruce Willis (son partenaire, qu'il retrouve donc) qui dira le contraire. Le comédien incarne ensuite le T-1000 de Terminator Genisys (2015) et participe au remake des 7 mercenaires aux côtés de Denzel Washington, Chris Pratt et Ethan Hawke.

    Paramount Pictures
    Terminator Genisys

    Pour autant, Byung-Hun Lee continue de tourner en Corée. Il joue dans les thrillers Inside men, Master, le drame historique Memories of the Sword ou la comédie dramatique Keys To The Heart. En 2018 il retrouve le réalisateur de J'ai rencontré le Diable pour The Age of Shadows et figure au casting de la fresque historique The Fortress. Il incarne ensuite Eugene Choi dans la série dramatique "Miseuteo Shunshain" pour laquelle il remporte le prix du meilleur acteur lors des Baek Sang Art Awards 2019 (l'équivalent des César en Corée du Sud).

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Ananas G
      ... Et surtout la série dramatique Miseuteo Shunshain...Mwahahahahaha !! Là franchement, j'ai éclaté de rire en lisant ça ! Alors je vous propose un petit exercice : lire tout haut ce que vous avez écrit, juste pour entendre les sons... Miseuteo Shunshain.Vous comprenez? Vous avez écrit la transcription phonétique de Mister Sunshine, titre officiel de la série que tout le monde connaît sur Netflix.Désolée, je ne veux pas dévaloriser tout votre boulot de recherche pour l'article, c'est juste un petit accident, mais personne n'écrit ça comme ça et que c'est vraiment drôle d'imaginer le chemin acrobatique parcouru pour arriver à cette écriture. Je vous donne un autre exemple. Pour parler de téléphone portable, les Coréens utilisent le terme anglais hand phone. Ça donne un jeu de caractère qui phonétiquement se transcrit par handeupon. C'est un peu comme si vous aviez écrit ça. Je suggère donc une petite correction ! :)))Sinon, je suis d'accord avec le commentaire juste en-dessous : il n'est pas facile, pour des acteurs asiatiques, d'avoir des rôles à leur hauteur à Hollywood. Heureusement que les séries coréennes s'exportent massivement dans le monde, notamment aux USA où elles sont devenues très grand public grâce à la plateforme avec un grand N.
    • Hunnam29
      Encore un excellent acteur coréen qui a fait de très belles choses en Corée, mais des choses très moyennes aux USA. Pas facile d'entrer à Hollywood...
    Voir les commentaires
    Back to Top