Notez des films
Mon AlloCiné
    Cinéma pour les enfants : Beetlejuice, une fantaisie joyeusement macabre de Tim Burton
    Par Brigitte Baronnet (@bbaronnet) — 8 juil. 2020 à 07:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Entrez dans l'univers de "Beetlejuice" et de Tim Burton. Ce film cartoonesque et plein de fantaisie devrait plaire aux petits grâce à son humour et à sa créativité, malgré son thème a priori un peu macabre !

    Conseillé à partir de 8 ans

    Il était une fois : Il était une fois, un couple charmant de... fantômes ! Tellement charmant qu'Adam (Alec Baldwin) et Barbara (Geena Davis) ne savent pas comment effrayer les nouveaux habitants de leur maison, mise en vente après leur décès brutal dans un accident de voiture. Une riche et bruyante famille new-yorkaise est en effet en train d'investir leur demeure et la défigurer. Tous deux vont devoir faire en sorte de les chasser, mais la tâche s'avère bien plus compliquée que prévu... Malgré une sévère mise en garde, ils vont alors faire appel à un "bio-exorciste" connu sous le nom de Beetlejuice (Michael Keaton).

    Ce qu'ils vont adorer : Malgré son sujet principal qui peut sembler morbide a priori (la vie après la mort), voire effrayant (des fantômes), Beetlejuice est avant tout un film joyeux, assez déjanté, très inventif et poétique. Tim Burton y déploie son univers joyeusement macabre et poétique, et le film peut justement être une porte d'entrée vers cet auteur-réalisateur dont l'oeuvre peut aussi bien plaire aux petits qu'aux grands. Les personnages, hauts en couleur, tendent vers le cartoon, à commencer par son anti-héros Beetlejuice (incroyable Michael Keaton).

    La musique occupe aussi une place importante, en fil rouge avec une superbe bande-originale composée par Danny Elfman, et deux saynètes purement musicales, qui sont des scènes clé du film, sur des chansons d'Harry Belafonte (les titres Day-O et Jump in the line). Beetlejuice est en tout cas un film très rythmé, avec beaucoup de décors différents, et énormément de fantaisie.

    Ce qui peut les inquiéter : Beetlejuice parle de fantômes et de la vie après la mort, comme nous le disions plus haut, donc il est vrai que sur le papier, on pourrait penser que le film a de quoi effrayer. Mais c'est vraiment la fantaisie qui l'emporte dans ce film. On s'attache à ses personnages, on accroche avec son côté cartoon hyper rythmé. On prend les paris que vos enfants riront beaucoup, même si quelques créatures ou moments pourront leur faire un peu peur sur le moment. 

    Ce qu'ils vont garder au fond d'eux : Plus de 30 ans après sa sortie, on constate que le film a étonnamment bien vieilli, grâce au travail créatif du film, qui fait la part belle à la stop motion et à des effets spéciaux "à l'ancienne", en lieu et place des fonds verts qui pullullent aujourd'hui dans les blockbusters. La patte artistique de Tim Burton est encore et toujours palpable et fera rêver les petits, et plaira aussi aux plus grands car on sent clairement que son univers est très référencé. Les petits ressortiront du film en ayant été embarqué pendant 1h30 dans un univers fort, ludique, poétique, créatif, qui les aura fait s'évader mais aussi réfélchir à la mort, et à la vie après la mort. Peut être auront-ils un peu moins peur des fantômes après ce film aussi !

    Beetlejuice
    Beetlejuice
    Sortie le 14 décembre 1988 | 1h 32min
    De Tim Burton
    Avec Michael Keaton, Winona Ryder, Alec Baldwin, Geena Davis, Annie McEnroe
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    3,8
    Noter ce film

    Disponible en DVD, Blu-ray et VOD.

    Découvrez la bande-annonce du film "Beetlejuice" :

    Beetlejuice Bande-annonce VO

     


      

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Last Action Zero
      Redescends un peu sur terre... Tu ne comprends rien à ce que je dis... Et tu racontes n'importe quoi...
    • Berserk Gatsu
      En fait c' es tun monde aseptisé à la walt disney que tu veux quoi..tu vois du gore partout, et dès que qq un ouvre la bouche c'est la fin du monde, mais on est au moins d'accord sur un point..Beetlejuice est un chef d'oeuvre.
    • Last Action Zero
      Elle est quand même super, ta vie, nan ? ^^
    • Last Action Zero
      La question ne devrait pas se poser. Surtout que tu y donnes toi même la réponse dedans. Si les films sont d'une morale douteuse, pas de raison que les moins de 12 ans y soit exposé trop précocement. Qui plus est, quand on sait que l'immense majorité des western spaghetti, étaient gore, remplie d'anti héros sans noblesse d’âme ou d'action, contenait de la nudité, un langage grossier, et des scènes de beuverie ou de toxicomanie. Et surtout, ces films étaient en grande majorité ultra violent et cruel. Des œuvres nihilistes qui maltraitaient régulièrement les femmes, avec beaucoup de sexisme, de sadisme et de violence graphique. Bref, c'était du cinéma malsain et exclusivement pour adulte. Et de toute façon, majoritairement interdit aux moins de 16 ans... Sinon plus... Le Western spaghetti, c'est vraiment pas pour les enfants... T'es bizarre quand même... T'as de drôle d'idée, je trouve...
    • Dmitrram
      Ca me fait me poser la question, puisque c'est d'actualité, de savoir à quel moment à ton avis tu peux commencer à montrer à un enfant les western spaghettis ? Parce que là en termes de violence et de fibre morale douteuse on est en plein dedans. Mais un enfant de 10 ans adore les cow-boys, les pistolets et les cavalcades, alors qu'est-ce qu'il en retiendra au final ?
    • Dmitrram
      Je parle plus du point de vue d'un enfant à qui on a montré tous les films que tu as cité avant 10 ans, La Planète Sauvage inclus et d'autres, comme Gandahar, les Maîtres du Temps, Alice de Jan Svankmajer, Labyrinthe, Dark Crystal, L'histoire sans fin, Legend, Willow, Edward aux mains d'argent, Les Sorcières, La Famille Addams, bref une bonne partie du cinéma fantastique des années 80-90 où des éléments propices à émerveiller un enfant cotoient des passages plus effrayants, des personnages bizarres etc. Mais faut dire que j'étais dans le jus, dans les maisons où j'habitais, il y avait des affiches de Dracula, de Giger [Alien], de Métal Hurlant pour ne citer qu'eux parmis une iconographie qui faisait l'éloge de l'étrangeté justement.J'ai eu la chance aussi d'avoir accès aux films de Miyazaki en VHS fandubbed dans les années 90.Bref, je ne veux pas faire de mon expérience une règle, mais tout ça m'a occasionné certes des frayeurs, mais aussi des joies, et a forgé mes goûts pour la suite, et en aucun cas des traumatismes.Si les évènements dans Bambi, Rox et Rouky, Dumbo (effectivement riches en émotions), auxquels je rajouterais Blanche-Neige, la Petite Sirène et La Belle au Bois Dormant (les méchantes font peur), Le Roi Lion (c'est bien plus explicite que dans Bambi !) ... sont trop à tes yeux pour montrer à des enfants de 8 ans, les tiens vont rester bloqués aux Barbapapas pendant un bon moment ;)Peut-être sous-estimes tu l'intelligence émotionnelle et la capacité d'analyse d'un enfant de 8 ans (après, tous les enfants à cet âge ne se ressemblent pas j'en conviens).PS : la grossièreté du personnage de Beetlejuice n'est pas ce qui est valorisé dans le film au final, et ça c'est un point important de notre discussion. Ce qui est valorisé, c'est la tendresse du couple de fantôme pour l'adolescente, mal à l'aise au sein d'une famille de profiteurs et d'égoïstes. Le message, comme dans la plupart des films de Burton, et qu'un gosse est très bien capable de capter, n'est pas qu'aller aux bordel c'est bien, mais que les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on croit et que de surcroît, on peut choisir une seconde famille.C'est moins lénifiant que les 3/4 des prods américaines où on fait croire aux enfants que : tout est possible si tu y crois vraiment, même si ta famille n'est pas d'accord au début, mais finalement ta famille sera d'accord à la fin car ta bravoure et ton exemple aura fait changer leur mentalité et qu'au final le plus important c'est bien la famille.
    Voir les commentaires
    Back to Top