Notez des films
Mon AlloCiné
    Une merveilleuse histoire du temps sur France 4 : comment Eddie Redmayne est devenu Stephen Hawking
    Par Caroline Langlois — 27 mai 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'occasion de la diffusion d'Une merveilleuse histoire du temps, retour sur la préparation intense à laquelle s'est livré Eddie Redmayne afin d'incarner avec justesse le rôle de Stephen Hawking.

    Universal Pictures

    "Ebouriffant", "exceptionnel", "époustouflant", "impressionnant"... sont quelques uns des adjectifs employés par la presse pour qualifier le jeu d'Eddie Redmayne dans Une Merveilleuse histoire du temps. Une performance bluffante, une incarnation au sommet par un acteur très impliqué, récompensée par une pluie de prix dont l'Oscar du meilleur acteur en 2015. Un rôle qui semble aller comme un gant au comédien britannique qui a littéralement donné de sa personne pour incarner l'illustre physicien Stephen Hawking.

    Une prestation saluée par l'intéressé lui-même, que Redmayne a rencontré quelques jours avant le tournage :

    DU CORPS...

    Afin d'assurer une imitation fidèle et d'éviter de virer grotesque, Eddie Redmayne s'est plongé dans les archives vidéo d'Hawking pendant les 6 mois qui ont précédé le tournage. La transformation physique exigée par un tel rôle l'a forcé à perdre inévitablement du poids (près de 7 kilos). Il s'est entraîné avec un danseur pour maîtriser son corps, a rencontré une quarantaine de patients atteints de la maladie de Charcot dont souffre le physicien et a minutieusement listé les différentes étapes de dépérissement musculaire de son corps. Car l'un des plus gros défis à relever fut le tournage non-chronologique du film, ce qui sous-entendait que l'acteur devait être capable de passer d'un "état" à l'autre dans la même journée (debout sur ses deux pieds, avec une canne ou dans un fauteuil roulant). En outre, de façon à montrer de manière aussi réaliste que possible l'évolution de la maladie, le maquilleur Jan Sewel a créé des prothèses pour les parties cagneuses du corps de Stephen, comme ses genoux, ses épaules et ses coudes.

    Universal Pictures

    ... À LA VOIX

    Au-delà de la transformation corporelle, Redmayne a également dû travailler sa voix et sa façon de s'exprimer, puisque la paralysie faciale de Stephen Hawking s'est développée petit à petit avant de provoquer une aphasie définitive. Il a notamment passé des heures face à son miroir à se contorsionner le visage et s'est entraîné avec un coach vocal. A noter que le comédien a poussé le vice jusqu'entre les prises, pauses durant lesquelles il restait immobile et recroquevillé, si bien que l'alignement de sa colonne vertébrale s'en est retrouvée altérée. Sur ce point, l'acteur a déclaré : "J'ai un peu peur d'avoir été trop perfectionniste. J'étais obsédé, je ne suis pas sûr que c'était très sain..."

    ET FELICITY DANS TOUT CA ?

    Si Eddie Redmayne a énormément travaillé sa performance pour jouer Stephen Hawking, Felicity Jones a dû elle aussi préparer son rôle. En effet, n'oublions pas que la comédienne incarne elle aussi un personnage bien réel, Jane Hawking. Elle a donc été épaulée par trois coachs, pour les inflexions de langage, la musicalité du ton de sa voix et sa façon de bouger.

    Celui qui parle le mieux de sa préparation, c'est Eddie Redmayne :

    Une merveilleuse histoire du temps - MAKING OF VOST "Eddie Redmayne est Stephen Hawking"

    Une merveilleuse histoire du temps
    Une merveilleuse histoire du temps
    Sortie le 21 janvier 2015 | 2h 03min
    De James Marsh
    Avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Tom Prior, Harry Lloyd, Alice Orr-Ewing
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    4,3
    Noter ce film

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Kodex
      Je n'ai vu que 4 ou 5 films avec Eddie Redmayne, je l'ai trouvé à chaque fois brillant et toujours très original =)
    • Kushim
      Performance incroyable effectivement mais le film est assez décevant je trouve.
    Voir les commentaires
    Back to Top