Notez des films
Mon AlloCiné
    Mort de George Floyd : Hollywood affiche son soutien au mouvement Black Lives Matter
    Par Léa Bodin — 1 juin 2020 à 11:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Suite à la mort tragique de George Floyd le 25 mai dernier à Minneapolis, victime de violences policières, les studios et les stars hollywoodiennes sont nombreux à avoir réagi et à avoir affiché leur soutien au mouvement Black Lives Matter.

    DR

    George Floyd, un citoyen noir américain, est mort le 25 mai dernier après qu'un policier lui a maintenu la tête au sol avec son genou pendant au moins sept minutes, alors qu'il était menotté et allongé face contre terre sur la route. Depuis cet événement tragique qui a fait une nouvelle victime des violences policières et racistes, des milliers de manifestants et de nombreuses célébrités ont exprimé leur colère et leur soutien au mouvement Black Lives Matter. 

    Les studios et les chaînes de télévision, de Netflix, à Marvel Entertainment en passant par Amazon Studios ou HBO, se sont également exprimés sur les réseaux sociaux. "Se taire, c'est être complice. Les vies noires comptent, peut-on lire sur le compte Twitter de Netflix. Nous avons une plate-forme, et nous avons le devoir pour nos membres, employés, créateurs et talents noirs de prendre la parole."

    "Ni l'amour ni la terreur ne rendent aveugle. C'est l'indifférence qui rend aveugle", a écrit HBO sur Twitter, citant l'écrivain et activiste James Baldwin. "Nous sommes aux côtés de nos collègues, employés, fans, acteurs, conteurs noirs - et tous affectés par cette violence insensée. #BlackLivesMatter"

    Acteurs, cinéastes, scénaristes ont également réagi, vivement émus par la mort de George Floyd. "C'est ce que signifie être noir en Amérique. Eprouvé. Condamné. Tué pour être noir. Nous sommes régis par des centaines d'années de politiques qui ont entravé notre existence-même et nous devons encore faire face aux lynchages modernes. Voilà le problème... L'Amérique ne sera jamais grande jusqu'à ce que nous puissions trouver un moyen pour que cela fonctionne pour TOUS !!! RIP George Floyd", s'est insurgée Viola Davis, la star de Murder, sur Instagram et Twitter, ajoutant une citation de la chercheuse en sciences humaines Brené Brown : "Je définis la connexion comme l'énergie qui existe entre les gens lorsqu'ils se sentent vus, entendus et valorisés."

    Voir cette publication sur Instagram

    This is what it means to be Black in America. Tried. Convicted. Killed for being Black. We are dictated by hundreds of years of policies that have restricted our very existence and still have to continue to face modern day lynchings. Here's the thing......America will never be great until we can figure out a way for it to work for EVERYBODY!!! "I define connection as the energy that exists between people when they feel seen, heard and valued"....... RIP George Floyd 🙏🏿

    Une publication partagée par VIOLA DAVIS (@violadavis) le

    Dwayne Johnson a publié un long post sur son compte instagram, accompagné de la photo d'une note citant les derniers mots de George Floyd : "Je ne peux pas respirer." "J'ai eu des flics dans ma famille. Des hommes bien. Et il y a une règle pour les flics, vous accordant le pouvoir d'utiliser la force si votre vie est en danger. Mais quand un homme est menotté, sur le sol, ce n'est plus une menace, avec vos frères d'armes debout autour de vous et qu'il a du mal à dire, "s'il vous plaît, je ne peux pas respirer" quand votre genou est sur son cou... pas son dos, mais son cou..." écrit notamment The Rock. 

    Voir cette publication sur Instagram

    Past few days I’ve been stunned trying make sense of George Floyd’s death. The video. The plea for breath. The callous response. The racism. The killing. This is our ongoing disease. I’ve had cops in my family. Good men. And there’s a cop code, granting you the authority to use force if your life is in danger. But when a man is handcuffed, on the ground, no longer a threat, with your brothers in arms standing around watching and he struggles to say, “please I can’t breathe” when your knee is on his neck.. not his back, but his neck - cutting off his air. Cop code must become moral code. Ethics code. HUMANITY code. Knowing that if you don’t ease up, then that man is going to die. So when you decide to not ease up, your intention is to kill. And that’s what this was. George Floyd, said “officer I can’t breathe” as he struggled for air. He said these words a total of 15 times. Not once. Not twice. 15 times. These officers will be charged, I’m positive of that. Held accountable. But then where’s the greater accountability? The leadership to healing. More importantly, the leadership to EQUALITY. We ultimately win when we can normalize equality. I’m so sorry to the Floyd family. My heart breaks for you. Let the process begin now. #JusticeForGeorgeFloyd #NormalizeEquality

    Une publication partagée par therock (@therock) le

    Reese Witherspoon, Jennifer Aniston, Eva Longoria, Selena GomezPenn Badgley se sont dits mortifiés sur les différents réseaux sociaux. La réalisatrice engagée Ava DuVernay, à qui l'on doit la mini-série Dans leur regard, sur l'affaire des Central Park Five, ou le documentaire 13th qui fait état du racisme systémique qui s'exprime dans les statistiques d'incarcération aux Etats-Unis, s'est exprimée sur Twitter : "Tu méritais ton souffle, ta dignité, ta vie. Ne pas mourir dans la rue, assassiné par le genou d'un flic blanc sur le cou. Tu mérites nos larmes, nos prières, notre rage, notre action. Nous devons agir - pour toi - et pour tout ceux pour qui aucune caméra n'était là. Nous le devons."

    Pour la scénariste de Queen & Slim, Lena Waithe, "Être noir en Amérique ne devrait pas être une condamnation à mort." "Je suis fatiguée d'écrire 'Repose en paix', je souhaite que les Noirs puissent vivre en paix", ajoute-t-elle sur son compte Instagram, à côté d'une photo de George Floyd citant ses dernières paroles. 

    Voir cette publication sur Instagram

    Being Black In America Should Not Be A Death Sentence. I’m tired of typing “Rest in Peace”, I wish BLACK people could live in peace.⁣ ⁣ Rest in Power #GEORGEFLOYD | call Minneapolis Mayor @jacobfrey1 (612)-673-2100 + the DA (612)-348-5550 and demand the prosecution of all officers involved including Derek Chauvin (Badge 1087) and Tou Thao (Badge 7162). ⁣ ⁣ All 4 police officers have been officially fired, but now we need them arrested and CHARGED. ⁣ ⁣ Not on our watch. ⁣ This must end.⁣ Say his name.

    Une publication partagée par Lena Waithe (@lenawaithe) le

    Le comédien John Cusack a quant à lui raconté avoir été agressé par des policier alors qu'il filmait la manifestation à Chicago et a partagé les images et le son sur son compte Twitter : "Les flics n'aimaient pas que je filme la voiture en flammes alors ils sont venus vers moi avec des matraques. Frapper mon vélo. Ahhm voici l'audio."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • tueurnain
      Certes, c'est le policier blanc qui appui sur sa nuque avec son genou, mais les policiers asiatique (et oui ils étaient bien 2: Tou Thao et J. Alexander Kueng des nom à connotation asiatique bien net) ont aidés à le maintenir au sol au début, ces policiers ont également repoussé des gens qui voulaient faire stopper tout ça et ont soutenus leur collègue blanc.Tu dit que le policier était un suprémaciste connu et moi je te dit qu'il a été couvert à chaque fois par son chef de la police qui est un afro-américain...Donc, dans cette affaire tout n'est pas si simple et Melnibonéen donne une très bonne analyse de la situation!
    • tueurnain
      Tu oubli un fait important, les études que tu cite disent que les afro-américain ne représentent que 13.4 % de la population mais commettent 37.4 % des crimes violents!!!
    • NegMarron
      Le passée de la victime ne justifie en rien son meurtre, c'est a un tribunal de le condamnée pas a un flic qui se prend pour un justicier, quitte a parlée de son passé, tu pourrai aussi préciser celui que le flic qui la tuée avait plus de 20 plainte a son actif avant cette incident et était connue pour être un suprématiste blanc notoire.Il n'y avait qu'un seul asiatique pendant les faits et c'est l'unique policier qui n'a pas maintenue George par terre pendant que l'autre raciste l’asphyxiait, les médias n'invente rien, c'est juste toi qui voit le mal partout.
    • ConFucAmuS
      Je suis d'accord avec toi, les violences policières ne sont pas la seule raison de ce problème tentaculaire. Le racisme et les discriminations en sont par contre à l'origine. Le problème c'est qu'on rentre dans un processus circulaire, puisque cette absence d'égalité et de justice attise le défiance et la colère (à juste titre) puisque le rapport de force est déloyal, irraisonné. La communication est rompue entre les forces de l'ordre et les citoyens puisqu'il n'y a plus de ligne directe avec le pouvoir qui devrait normalement en établir les causes et appeler à l'auto-discipline dans la police. Ça n'arrive pas, par conséquent les plus démunis n'en sont que plus méfiants par rapport à l'uniforme, tandis que les policiers ne sont pas tous à même de laisser à distance leur préjugés et leur brutalité.
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Alors d'accord avec une partie mais faut nuancer tout ça. Les chiffres de la population carcérale c'est hors de propos pour la thèse que tu défends.Si la population carcérale est majoritairement d'ethnie afro-américaine et hispannique (70% à elles deux, chiffres 2017) c'est pour des raisons sociologiques qui font que ces populations sont plus exposées à la délinquance, soutiennent pour une grosse partie des idéologies anti maintien de l'ordre. Le racisme des policiers ne peut pas être la seule raison..Y'a aussi des tensions systémiques qui s'auto-entretiennent, racisme mis de côté, avec des populations de plus en plus anti flics et des flics de plus en plus hostiles aux dites populations (Les Misérables de Ladj Ly a bien mis en scène cette réalité)
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Commentaire très censé, merci :)Le problème avec cette affaire c'est qu'elle excite les passions. Les gens l'interprètent de façon très intime, ils se la sont appropriés et l'ont transformé en quasi scandale d'Etat ultra touchy. On a même des gens qui font des parallèles douteux avec des affaires quand même très éloignées (Zieb et Bouna notamment). Pour peu que tu essaies de nuancer les choses, tous les SJW/militants et compagnie te tombent dessus pour t'insulter, te traiter de raciste, d'insensible etc... C'est la doctrine de Bush vous êtes avec nous ou contre nous transposée sur une cause sociale.Ce qui s'est passé c'est tragique car tout Homme plus mauvais qu'il soit ne devrait pas être tué par la police sans impératifs de légitime défense. Mais un sujet d'indignation et de déchainement des passions, ça ne doit pas faire oublier notre raison et notre esprit critique.
    • houlala16
      Des stars s'expriment.. les nouveaux dieux de la pensée, à écouter et suivre sans restriction. Fut un temps où philosophes et écrivains éclairaient nos lanternes afin d'aiguiser notre sens critique. Maintenant les stars et le pognon font croire à certains de leur grande supériorité morale. Quel triste monde.
    • Melnibonéen
      Ce qui me gène dans cette affaire, c'est que la majorité des médias ne disent pas toute la vérité, et cachent au public le passé délictueux de la victime, passé qui pourrait expliquer le comportement des policiers (sans l'excuser pour autant).Qu'une chose soit clair tout d'abord, ces policiers semblent avoir commis une bavure, et rien de ce qui suit n'excuse cette bavure.Selon le Daily Mail, George Floyd est arrêté en 2007 pour home-jacking avec arme à feu dans la ville de Houston, et condamné à 5 ans de prison. En clair, il entré avec un pistolet dans une maison habitée par une femme pour la cambrioler, et à poser son arme sur la tête de cette femme pour la menacer !Il rejoint Minneapolis en 2014, et harcèle des connaissances pour avoir de l'argent ou de la drogue, dont une femme qu'il frappe à la tête.Ça, c'est ce que les policiers savent sur lui quand ils procèdent à son arrestation pour utilisation de faux billets.Bien sûr, cela ne justifie en rien la manière scandaleuse dont il est arrêté. Mais je trouve très malhonnête de la part des médias de le présenter comme un saint. Le rôle des médias n'est pas d'influencer le public en taisant certaines informations mais de dire toute la vérité.Dans le même genre, les médias oublient systématiquement de préciser que le groupe des 4 policiers qui arrêtent George Floyd est composé de 2 blancs et de 2 asiatiques. On se demande s'ils taisent cette information pour rester dans la propagation du mythe que seuls les blancs peuvent être racistes.Enfin, dans une démocratie, tout homme est présumé innocent tant qu'il n'est pas déclaré coupable par un juge. Ce n'est pas à une foule lyncheuse de dire qui est coupable ou qui est innocent. Ni à la presse. C'est seulement la justice qui le peut. Sinon ce n'est pas une démocratie.Quoiqu'il en soit, si la justice déclare ces policiers coupables comme ils semblent l'être, j'espère qu'ils seront durement punis.
    • Ringo
      Rien à voir avec le cinéma , on est plus sur un domaine politique qu'autre chose ( et ceux qui viendront dire ui mé leu cinémaaa c politik oui peut-être mais là il n'est pas question d'un film dont on parle , c'est un fait divers qui a sa place sur TF1 et BFM , pas sur AlloCiné
    • Hareng rouge
      c'est vrai!
    • The world is yours
      Fruitvale Stationexplique bien les choses,très bon film je recommande.
    • ConFucAmuS
      Je vais prendre ça pour un compliment, venant de quelqu'un aux raisonnements aussi sagaces...
    • Ha'Otep
      Ils sont bon a dénoncer que quand ils risquent rien tout ces gens la.
    • ServalReturns
      Oui, ton raisonnement doit être un peu trop basique pour moi, effectivement. J'ai tendance à réfléchir un peu trop parfois, au temps pour moi. J'oubliais sur quel site on se trouvait.
    • ConFucAmuS
      À partir du moment où une somme d'artistes à Hollywood prend la parole pour une cause, que cela les touche directement ou non (Spike Lee, Ava Duvernay, Jamie Foxx entre autres qui se sont joints au mouvement, je te le rappelle), j'estime que cela suffit largement à légitimer l'écriture d'un article. Si tu n'arrives pas à comprendre quelque chose d'aussi basique, je ne vois pas bien ce qu'il y a à faire...
    • ConFucAmuS
      Je doute même que tu comprennes que l'histoire des violences à l'encontre des noirs ne s'est pas arrêtée à l'abolition de l'esclavage au U.S.A. Il va sûrement falloir que tu ouvres un ou deux bouquins sur le sujet - effectivement Howard Zinn c'est parfait. Ou que tu jettes un œil (ou les deux) aux statistiques, reportages et documentaires consacrés au sujet (comme The 13th).Ça évitera la condescendance et l'ignorance dont tu fais preuve dans tes messages.
    • Xavier N
      Oui sauf que le harcèlement sexuel à Hollywood, bah ça concerne Hollywood, justement ! Donc là c'est légitime.Alors que les violences policières n'ont rien à voir avec Hollywood.
    • ServalReturns
      Non mais (quasiment ?) tous les sujets ont déjà été traités au cinéma, donc à ce rythme-là, on peut justifier d'un article sur n'importe quel sujet sur ce site. C'est absurde. Pour reprendre mon exemple précédent, on peut même faire un article de compil de plats postés sur Twitter par des stars (qu'on appellerait Hollywood et cuisine : quand nos stars préférées se mettent aux fourneaux) et sous prétexte que la cuisine est un sujet qui a été traité au cinéma, c'est pertinent.Et rien à voir avec le harcèlement sexuel à Hollywood, vu qu'il prend place à Hollywood et met en jeu précisément des acteurs (au sens large du terme) du cinéma. Or là les violences policières ne se sont pas exercées sur la personne d'Alyssa Milano ou Rose McGowan.Tu saisis la nuance ?
    • ConFucAmuS
      Pourtant c'est aussi un sujet qui est traité au cinéma, et la liste est assez longue. C'est d'autant plus vrai que parmi les personnalités ayant pris la parole, tu peux en trouver certaines qui l'ont abordé sur grand écran (Spike Lee, Ava Duvernay). Ce serait hors-sujet si l'article traitait d'un patineur qui s'insurge contre les violences policières. Ce qui n'est pas le cas. Mais dans le même ordre d'idée, j'imagine que tu ne vois toujours pas la légitimité à faire un article sur Adèle Haenel, Rose McGowan ou Alyssa Milano au sujet du harcèlement sexuel à Hollywood.
    • Xavier N
      Les racines historiques, tu parles de l'esclavage ? L'esclavage a été pratiqué par tout le monde à une époque (même si pas à la même échelle).Il faut arrêter avec ça. Si un péruvien se fait agresser par un espagnol, on va dire quoi, que c'est raciste parce que les colons ont éradiqué des amérindiens ?
    Voir les commentaires
    Back to Top