Notez des films
Mon AlloCiné
    El Presidente (Amazon Prime) : retour sur l'affaire de corruption à la FIFA qui a inspiré la série
    Par Mégane Choquet — 6 juin 2020 à 11:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le 5 juin, Amazon Prime Video a lancé le coup d’envoi de la série El Presidente. Ce drame chilien est inspiré du Fifagate, le scandale de corruption qui a éclaté au sein de la FIFA.

    Amazon Prime Video

    Nouvelle série évènement d’Amazon Prime Video, El Presidente est un drame chilien inspiré de l’histoire vraie du Fifagate. En huit épisodes, la série retrace la célèbre affaire de corruption à la FIFA à travers le personnage réel de Sergio Jadue (Andrés Parra), président d’un petit club de football chilien et deuxième vice-président de la Conmebol, qui s’est retrouvé embarqué dans le scandale en y jouant un rôle clé. En suivant son parcours et sa folle ascension dans le milieu du ballon rond, El Presidente met en lumière l’enquête policière qui a permis de le démasquer ainsi que des membres de l’instance dirigeante du football mondiale accusés de fraude, de blanchiment d’argent et de corruption.

    Sergio Jadue, homme clé du scandale

    Comme le rappelle El Espanol, le Fifagate a éclaté en mai 2015 lorsque le FBI inculpe quatorze personnes, dont sept hauts responsables de la Fédération internationale de football, arrêtés à l’hôtel Baur au Lac de Zurich, en Suisse, où ils se préparaient à assister au 65ème Congrès de la FIFA. Les arrestations menées par le FBI sont le résultat d’une longue enquête commencée en 2011 et enrichie par les informations de Chuck Blazer, ancien dirigeant de la FIFA qui a servi d’indic. Il a été révélé au grand jour que ces membres de l’instance dirigeante du football mondiale se livraient depuis 25 ans à du blanchiment d’argent, de la fraude et du racket. La corruption portait principalement sur des contrats marketing mais aussi sur les attributions de Coupes du monde.

    Amazon Prime Video
    Sergio Jadue incarné par Andrés Parra.

    De mai à décembre 2015, plusieurs personnalités du monde footballistique sont arrêtées ou démises de leurs fonctions telles que le secrétaire général Jérôme Valcke, le président de la Concacaf (Confédération d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes) Jack Warner, le président de l’UEFA Michel Platini et le président de la FIFA Sepp Blatter. La Commission d’Éthique, qui a également enquêté sur plusieurs membres de la Fédération, a reconnu l’existence de paiements illégaux de la part de plusieurs dirigeants qui ont été suspendus pendant une longue période voire à vie pour certains. C’est le cas de Sergio Jadue, qui a plaidé coupable dans l’affaire de corruption de la FIFA. Il a été banni à vie.

    Si le nom de Sergio Jadue ne vous dit rien, l’homme a pourtant joué un rôle important dans ce scandale. Élu en 2011 président de l’ANFP (Association nationale de football professionnel) du Chili, il accède quatre ans plus tard à la présidence de la Conmebol et devient un homme très influent dans le milieu du football sud-américain. Après cette ascension fulgurante, sa chute n’a été que plus grande. Sergio Jadue est impliqué dans le réseau de corruption de la FIFA pour une valeur de plus de 150 millions de dollars concernant deux Coupes du monde (Russie en 2018 et Qatar en 2022, des candidatures soupçonnées d’être truquées) et des tournois sud-américains. Sergio Jadue, également accusé d’avoir reçu des pots-de-vin pour la transmission d’éditions de la Copa America, plaide coupable et collabore avec le FBI, qui procède à l’inculpation d’une quarantaine de personnes et de plusieurs sociétés. À ce jour, Sergio Jadue est toujours en attente de son procès.

    La bande-annonce de la série El Presidente :

    El Presidente - saison 1 Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top