Notez des films
Mon AlloCiné
    Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l'épisode 696 du vendredi 26 juin 2020 [SPOILERS]
    Par Jennifer Radier — 25 juin 2020 à 19:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dans le prochain épisode de "Demain nous appartient"... Tandis que le violeur est sur le point de sévir à nouveau, Souleymane accepte de participer au concours sur l’écologie. En parallèle, Bart et Gabin ont une idée pour leur food-truck.

    Capture d'écran/TF1

    Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l'épisode de Demain nous appartient diffusé demain soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

    Vendredi 26 juin dans Demain nous appartient...

    LE VIOLEUR EST SUR LE POINT DE SÉVIR À NOUVEAU

    Alors qu’Aurore informe sa famille de l’avancée de l’enquête sur le violeur qui sévit actuellement à Sète, William invite ses filles à être prudentes jusqu’à ce qu’il soit arrêté. De son côté, Marianne doit se rendre au commissariat. Comme Renaud insiste pour l’accompagner, le docteur Delcourt explique que sa gentillesse lui rappelle qu’elle est une victime. Au poste, Marianne et Amanda ne parviennent pas à identifier le véhicule aperçu devant leur domicile quelques jours avant leurs agressions respectives. Aurore promet qu’ils finiront par retrouver la voiture et qu’elle ne lâchera rien tant que le bourreau ne sera pas derrière les barreaux. A l’hôpital, Christelle s’excuse auprès d’Amanda pour ne pas l’avoir crue plus tôt. Seulement, l’infirmière estime que c’est un peu trop facile et la somme de ne plus jamais lui adresser la parole. Puisque Marianne a assisté à la conversation, l’assistante sociale affirme qu’elle était sincère mais ne peut s’empêcher d’ajouter que si elle avait été à sa place elle aurait tenté de se défendre. Alors que Marianne lui fait comprendre que ce n’est pas si simple avec la peur, Christelle commet une autre bourde et lance qu’elles n’ont aucune raison d’avoir peur du violeur en raison de leur âge. Excédée, Marianne s’étonne du nombre impressionnant de conneries qu’elle débite à la minute puis elle la plante au milieu du couloir. Pendant ce temps, les investigations se poursuivent et Martin averti son équipe qu’il a ressorti les dossiers de trois femmes violées vers Montpellier en 2017 avec un mode opératoire identique au violeur qu’ils recherchent. Plus tard, Georges se rend à l’hôpital pour prendre des nouvelles d’Amanda et exprimer ses regrets de ne pas avoir été présent pour elle. Au moment où le policier jure qu’ils vont arrêter l’enfoiré qui a fait cela, Amanda s’effondre dans ses bras et est envahie par des flashbacks de son agression. Après qu’elle s’est souvenue que son agresseur mangeait un chewing-gum au menthol, elle se précipite dans le bureau de Marianne pour lui faire sentir cette odeur dans l’espoir de provoquer un déclic. En sentant le paquet de chewing-gum, Marianne voit à son tour des flashs de son viol et conforte la jeune femme dans ses dires. Afin de permettre à l’enquête d’avancer, Amanda et Marianne filent au commissariat. En fin de journée, Sandrine et Morgane se dirigent vers leur appartement sans s’apercevoir que l’agresseur les espionne depuis sa voiture.

    SOULEYMANE ACCEPTE DE PARTICIPER AU CONCOURS SUR L’ÉCOLOGIE

    Chez les Myriel, Antoine ne comprend pas pourquoi Souleymane refuse de participer au concours sur l’écologie organisé par le lycée. Quand son fils l’interroge pour savoir ce qu’il a changé dans sa vie pour palier le dérèglement climatique, Antoine répond fièrement avoir un bateau à voile. L’adolescent fait alors remarquer qu’il ne va pas travailler en bateau et Rose admet que leur génération n’a rien fait la planète. Pour remédier à cela, Antoine lui demande justement de s’inscrire au concours et Souleymane promet d’y réfléchir. De son côté, Judith voudrait elle aussi faire changer les mentalités sur cette catastrophe écologique avant qu’il ne soit trop tard. Lorsqu’elle révèle à Souleymane qu’ils peuvent remporter un voyage en train dans toute l’Europe grâce au concours, le jeune homme accepte en expliquant cependant qu’il n’entend pas vivre à nouveau les privations d’eau qu’il a connues en Haïti. Dans le même temps, Timothée filme ce qu’il a mis en place chez les Brunet pour aider à sauver la planète. Avec désormais cinq poubelles pour trier les déchets, Lou et Victor semblent peut emballés par la nouvelle mission de l’adolescent. En fin de journée, Timothée et Manon travaillent sur leur projet. La jeune femme remarque que Victor porte du coton et lui raconte que la culture de ce végétal utilise beaucoup d’eau. Elle a beau essayer de le sensibiliser sur ce qu’il porte et lui dire qu’il devrait aller en friperie pour s’habiller, Victor clame qu’il préfèrerait mourir.

    BART ET GABIN ONT UNE IDÉE POUR LEUR FOOD-TRUCK

    Gabin se rend chez les Vallorta pour avancer sur leur nouveau projet professionnel. Bart souhaiterait faire des bagels tandis que Gabin préfèrerait mettre des burgers à la carte. Flore, qui est d’accord avec le fils Gosselin, conseille de faire du « fait maison » pour se démarquer de la concurrence. Emballés par cette idée, les garçons se lancent avec enthousiasme dans la cuisine afin de préparer les sandwichs qu’ils vendront à leur clientèle. Malheureusement pour eux, Bart et Gabin sont mauvais en cuisine et leur premier burger est un échec. Malgré tout, Flore les encourage à persévérer jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant. Après plusieurs tentatives, les deux associés présentent leur burger à Tristan et Ulysse, sans succès. Selon Flore, ils devraient peut-être trouver une autre idée et Gabin, qui s’y connait en poisson depuis toujours, propose un food truck de sushis. Conquis par ce nouveau projet, Bart et Gabin décident de se lancer dans cette nouvelle aventure.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top