Notez des films
Mon AlloCiné
    Emmanuelle sur Netflix : 5 choses à savoir sur le film érotique
    Par Corentin Palanchini — 1 juil. 2020 à 08:12
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le film érotique "Emmanuelle" (1974) débarque sur Netflix, l'occasion de se replonger dans les faits marquants qui ont entouré ce film sulfureux. Connaissez-vous par exemple son lien surprenant avec François Truffaut ?

    D.R.
    Le film est resté plus de 10 ans à l'affiche à Paris

    Emmanuelle sort en juin 1974 dans toute la France et notamment sur les Champs-Elysées où le cinéma UGC Triomphe l'accueille et ne le laissera plus redescendre de l'affiche. De 1974 à 1985 pendant 553 semaines d'affilée, Emmanuelle est diffusé dans ce cinéma, au point de devenir une attraction touristique. Le film est très populaire au Japon, où il jouit d'une réputation féministe, et l'UGC Triomphe a fait partie de la visite guidée des Champs-Elysées pour de nombreux japonais venus découvrir Paris. En France, le film ne porte qu'une interdiction aux moins de 16 ans et grâce à sa longue exploitation, a totalisé 8 894 024 entrées. Dans le monde, plus de 50 millions de spectateurs ont vu Emmanuelle en salles.

    Toute l'équipe en prison !

    L'histoire du film comme celle du roman se déroule en Thaïlande. Mais les autorités refusent qu'on vienne tourner un film érotique dans leur pays. L'équipe concocte donc un faux scénario, familial et tout public qu'il montre en guise de bonne foi. On accepte alors leur venue et le tournage des scènes classiques se fait devant tous et les scènes érotiques sont filmées dans des lieux clos et secrets. Malgré tout, l'équipe est prise en flagrant délit en pleine scène lesbienne tournée proche de temples bouddhistes et se fait mettre en prison. Ce sont les producteurs qui viendront les libérer le lendemain matin !

    Des suites et des fausses suites

    Après le succès phénoménal du film, une suite est immédiatement lancée, que le réalisateur Just Jaeckin refuse. Il le propose cependant à son ami photographe Francis Giacobetti, qui accepte donc ce Emmanuelle: L'antivierge (1975). Entretemps, la loi sur les films érotiques et pornographiques a changé et le producteur mettra plus de trois ans à pouvoir sortir le film, qui réalise 2 249 707 entrées. Le délai de sortie repoussé d'Emmanuelle 2 fait que les spectateurs français le découvrent en janvier 1978 et dès le mois de juin sort le troisième film, Goodbye Emmanuelle de François Leterrier, dernier film officiel de la saga, qui réalise 990 953 entrées.

    S'ensuivent alors les "fausses" suites, comme Emmanuelle IV (1984), dans lequel Sylvia Kristel joue Emmanuelle qui, pour échapper à son mari, recourt à la chirurgie esthétique et devient une autre personne... interprétée par l'actrice Mia Nygren. Le film passe à nouveau la barre du million d'entrées. Le cinéma italien s'empare du filon et crée Black Emanuelle, jouée par Laura Gemser, pour toute une série de films. Quant à Emmanuelle 5 (1987) et Emmanuelle 6 (1988), sans Kristel, ils intéresseront beaucoup moins le public.

    Les téléfilms érotiques M6 des années 90 donneront huit nouvelles occasions de revoir la comédienne en Emmanuelle, car sans le sou, elle acceptera ces tournages par besoin financier.

    François Truffaut décisif

    Le scénariste d'Emmanuelle n'est autre que Jean-Louis Richard, collaborateur de François Truffaut sur La mariée était en noir, Fahrenheit 451 et La Peau douce. C'est grâce à cette réputation d'auteur que Richard est engagé pour adapter le roman d'Emmanuelle Arsan L'anti-vierge en long métrage. Just Jaeckin dira que les dialogues écrits par Richard à l'époque étaient en avance sur le temps.

    Gainsbourg jaloux de Pierre Bachelet !

    Just Jaeckin connaissait Serge Gainsbourg et lui a proposé de signer la bande originale du film. Jaeckin se souvient : "je lui ai (...) montré en projection privée, mais j'ai vite senti qu'il nétait pas très emballé. A la fin, il m'a dit "Mmm, non, j'ai pas le temps et puis franchement, je crois pas à ce film". Je n'ai pas insisté et c'est comme ça que j'ai appelé Pierre Bachelet. (...) Ce qui veut dire que si Serge avait dit oui, Pierre Bachelet ne serait pas devenu Pierre Bachelet, tout simplement !"

    En 1974, Pierre Bachelet compose et travaille pour la télévision et la publicité et arrange par exemple le générique de l'émission Dim Dam Dom. Ami de Just Jaeckin, Bachelet se voit proposer de signer la bande originale de son prochain film. Il ressortira de cela une chanson, Emmanuelle, et un thème qui parcourt tout le film. La bande originale sera un immense succès à travers le monde. Gainsbourg dira qu'avoir refusé la BO d'Emmanuelle était "la plus grande connerie de sa vie" et composera celle de Goodbye Emmanuelle.

    En 1978, Gainsbourg sortira Sea, Sex and Sun (et sa face B Mister Iceberg), un succès tel qu'il accompagnera la sortie des Bronzés. L'année suivante sort Les Bronzés font du ski, dont la chanson du générique Just because of you était écrite et composée par... Pierre Bachelet ! La boucle est bouclée.

    Emmanuelle
    Emmanuelle
    Sortie le 26 juin 1974 | 1h 30min
    De Just Jaeckin
    Avec Sylvia Kristel, Alain Cuny, Marika Green, Daniel Sarky, Jeanne Colletin
    Spectateurs
    2,6
    Noter ce film

    "Emmanuelle" fait partie de ces films érotiques que l'on peut regarder sans se cacher :

    Voir le diaporama
    Diaporama
    5 films érotiques qu’on peut regarder sans se cacher
    5 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Might Guy
      Gainsbourg jaloux de Bachelet.C'est futile mais j'adore les anecdotes sur les gens qui regrettent d'avoir refusé des projets.Et Bachelet a ensuite composé la bo de Gwendoline pour Jaeckin et a repris le thème pour sa chanson sur l'an 2001, chantée par une chorale de gosses. Ah ah...
    Voir les commentaires
    Back to Top