Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Histoire sans fin sur Arte : les coulisses difficiles du film culte de 1984
    Par Laëtitia Forhan (@LaetiFo) — 12 juil. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    L'Histoire sans fin de Wolfgang Petersen est diffusé ce soir sur Arte. A cette occasion, découvrez les dessous de tournage de ce film culte.

    Film culte des années 80, L'Histoire sans fin de Wolfgang Petersen est diffusé ce soir sur Arte. Tourné en 1983 entre l'Allemagne et Vancouver, le long-métrage d'héroïc fantasy était alors le film le plus cher jamais produit en Allemagne avec un budget de 27 millions de dollars. Si l'adaptation du roman de Michael Ende est aujourd'hui considérée comme culte, lors de sa sortie en salles, l'auteur a refusé d'être crédité au générique de début, considérant le film comme une mauvaise adaptation de son livre. Des passages complets du roman ont en effet été supprimés et le long-métrage ne reprend que la première partie de l'ouvrage. Son nom apparait donc en tout petit au générique de fin. Mais le mécontentement de l'auteur n'est qu'un des nombreux déboires connus par la production de L'Histoire sans fin.

    Dans le long-métrage, le jeune Bastien (Barret Oliver), dix ans, est un passionné de romans d'aventures. Un jour, il dérobe un ouvrage merveilleux peuplé d'extraordinaires créatures et s'enfonce fébrilement dans l'univers de ce livre qui le fascine. L'histoire se passe dans le monde fantastique de Fantasia. Le Néant est apparu et fait disparaître des parties de cet univers. Pour sauver leur monde, les habitants font appel à Atreyu (Noah Hathaway), un guerrier ayant l'apparence d'un enfant. Sa mission est de trouver un remède pour l'Impératrice malade : sa guérison devrait sauver Fantasia.

    Grosse chaleur


    La plus grande partie du film se déroule donc dans le monde magique de Fantasia. Un monde recréé dans les studios Bavaria Film à Grünwald dans la banlieue de Munich durant l'été 1983. Il s'agissait de l'été le plus chaud dans le pays depuis 25 ans, ce qui donna lieu à quelques complications. L'une des statues de la Tour d'Ivoire a par exemple complètement fondu sous la chaleur, et les arrières-plans bleus se sont révélés plusieurs fois impossibles à utiliser. Les scènes se déroulant en ville ont pour leur part été tournées à Vancouver au Canada.

    Warner Bros. France


    Mais la chaleur n'a pas été le seul problème. Dans le livre, le personnage d'Atreyu a la peau verte. L'équipe maquillage a donc tenté de grimer le jeune Noah Hathaway en conséquence, mais le résultat était tellement peu satisfaisant qu'ils abandonnèrent l'idée après plusieurs essais infructueux. Sans compter qu'avec la chaleur, le maquillage aurait complètement coulé et des raccords auraient été nécessaires entre chaque prise. Car si à l'heure du tout numérique les effets visuels de L'Histoire sans fin peuvent sembler désuets, en 1983, la création de l'univers et des personnages a demandé un travail de titans. Il fallait tout construire et maquiller chaque personnage. Pour Falkor, le célèbre dragon porte-bonheur, l'équipe a dû construire une créature motorisée de 13 mètres de long (la tête seule mesurait 1 mètre) et recouvrir l'ensemble du corps de fourrure blanche et d'écailles nacrées.
    Un héros malchanceux
    Warner Bros. France

    L'acteur Noah Hathaway - âgé de 12 ans au moment du tournage - a également joué de malchance. Il a tout d'abord été expulsé et légèrement piétiné par son destrier alors qu'il apprenait à monter à cheval pour les besoins du film. Plus tard, pendant le tournage de la séquence de la noyade d'Artax dans le Marécage de la Mélancolie, la jambe du jeune acteur s'est retrouvée prise dans un ascenseur ; il est resté inconscient jusqu'à ce qu'il soit ramené à la surface. Enfin, il a failli perdre un œil lors du combat contre Gmork, quand l'une des griffes de la bête a heurté accidentellement son visage. Des blessures qui n'empêchent pas le comédien d'être récompensé pour son rôle, puisque Noah Hathaway remporte le Saturn Award du meilleur jeune acteur en 1985.

    L'Histoire sans fin a donné lieu à deux suites : L'Histoire sans fin II (1990) avec Jonathan Brandis dans le rôle de Bastien et Kenny Morrison dans celui d'Atreyu, et L'Histoire sans fin 3, retour à Fantasia (1995) dans lequel Jason James Richter incarne Bastien. Une série télévisée d'animation constituée de 26 épisodes (qui correspondent aux 26 chapitres de l'oeuvre originale) a également été diffusée en 1995.

    L'Histoire sans fin
    L'Histoire sans fin
    Sortie le 21 novembre 1984 | 1h 35min
    De Wolfgang Petersen
    Avec Barret Oliver, Noah Hathaway, Tami Stronach, Patricia Hayes, Moses Gunn
    Presse
    4,0
    Spectateurs
    3,7
    Noter ce film

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • palatine chénat
      même pour les années 80, les effets spéciaux ont pas très bien vieillis
    • happykollapse
      Même enfant dans les 80's on sentait bien que ce film était bricolé de partout, et très inégal a tous les niveaux, mais en même temps tellement riche en aventures et en émotions que c'est bien évidemment culte et inoubliable :)Falcor forever <3
    • slim m
      A lire tes commentaires tous les films sont pouris.... Si un jour tu aimes un film, fais en un livre. C'est fun de dénigrer sans arguments n est ce pas ! Si tu n'aime pas peut être que tes enfants aimeront.
    • Lulu
      un film absolument dégueulasse ni fait ni a faire. Si vous n aimez pas vos enfants montrez leurs. moi j aime mes enfants ils vont transmetrent les goonies
    • slim m
      De mémoire la première VHS que j'ais achetée avec mon argent de poche. Une petite madeleine de proust.
    • BiggerThanLife
      culte culte culte
    Voir les commentaires
    Back to Top