Notez des films
Mon AlloCiné
    Charlie et la chocolaterie : saviez-vous que Roald Dahl était un fou de chocolat ?
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 13 juil. 2020 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Charlie et la chocolaterie", l'adaptation de l'oeuvre de Roald Dahl signée par Tim Burton, et emmenée par un Johnny Depp frénétique, est sortie il y a 15 ans. L'occasion d'évoquer la passion absolue de l'auteur pour... Le Chocolat justement.

    Warner Bros.

    Trente-quatre ans après la première adaptation signée par Mel Stuart et emmenée par Gene WilderTim Burton livrait sa propre version de l'oeuvre culte de l'auteur britannique Roald Dahl, emmenée par le jeune Freddie Highmore et surtout par un Johnny Depp absolument frénétique sous les traits de Willy Wonka, l'empereur des confiseries et du chocolat. Charlie et la chocolaterie rapportera à Warner Bros. près de 475 millions de dollars au Box Office mondial. En France, le film fut un gros succès, attirant plus de 4,35 millions de gourmands et gourmandes dans les salles obscures. C'est d'ailleurs le second plus gros succès pour le cinéaste en France, juste derrière le carton de sa version d'Alice au pays des merveilles, qui avait séduit 4,55 millions de spectateurs.

    Roald Dahl, l'amoureux transi du chocolat

    Faut-il vraiment vous présenter Roald Dahl, l'auteur britannique de contes qui ont émerveillé des millions d'enfants ? C'est à lui que l'on doit James et la pêche géante, Fantastic Mr. Fox, Le Bon gros géant, Matilda... Et bien entendu sans doute son oeuvre la plus célèbre : Charlie et la chocolaterie. Une oeuvre qui fut d'ailleurs soit-dit en passant la première à être adaptée au cinéma. En fait, elle reflétait l'immense amour de l'auteur pour le chocolat. Là où, dans ses romans, la nourriture a un pouvoir terrible et effrayant.

    Dans ses mémoires publiées en 1984, Roald Dahl écrivait que l'un de ses plus beaux souvenirs d'enfance était une petite barre chocolatée inventée par la marque Cadbury, que celle-ci envoyait de temps à autre à l'école où il se trouvait. Là, avec ses camarades de classe, il devait les noter. Plus tard, il fantasma à l'idée de travailler dans une usine-laboratoire de chocolat, inventant de nouvelles recettes et variétés...

    Dans son ouvrage The Roald Dahl Cookbook, publication post-mortem de 1991, l'auteur consacre même un chapitre entier au chocolat, commençant d'ailleurs celui-ci en écrivant : "ma passion pour le chocolat n'a pas vraiment commencée avant mes 14-15 ans", du fait de la faible variété proposée en dehors des barres chocolatées qu'il goûtait durant son enfance. Le chapitre décrit même par le menu cet amour sucré en dressant carrément une chronologie des dates les plus importantes, pour ce qu'il appelait les "sept années glorieuses, entre 1930 et 1937" : création de la barre à la noisette  "crunchie" en 1930; création de la légendaire barre chocolatée Mars en 1932; naissance de la célébrissime marque Quality Street en 1936, créée par le confiseur Harold Mackintosh, originaire de Halifax, au Royaume-Uni...

    A son décès survenu le 23 novembre 1990, l'auteur fut inhumé avec à ses côtés quelques chocolats, dont on raconte qu'il en offrait régulièrement à ses invités à la fin de chaque repas, ou qu'il dégustait lorsqu'il mangeait seul. "Si j'étais directeur, je me serai débarrassé du professeur d'Histoire et j'aurai mis à la place un professeur spécialisé dans le chocolat" écrivit-il en repensant à ses années de jeunesse gourmande.

    Charlie et la chocolaterie
    Charlie et la chocolaterie
    1h 55min
    De Tim Burton
    Avec Brigitte Millar, Johnny Depp, Freddie Highmore, AnnaSophia Robb, Julia Winter
    Presse
    4,0
    Spectateurs
    3,9
    Noter ce film

    Charlie et la chocolaterie Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top