Notez des films
Mon AlloCiné
    Eddie The Eagle sur Disney+ : l'histoire incroyable mais vraie du plus mauvais skieur anglais
    Par Clément Cuyer — 12 juil. 2020 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Eddie The Eagle", emmené par Taron Egerton et Hugh Jackman, est disponible sur Disney+. L'occasion de revenir sur l'incroyable histoire vraie qui a inspiré ce pur feel-good movie.

    2016 Twentieth Century Fox
    • L'incroyable histoire d'Eddie the Eagle est à découvrir sur Disney+

    Sorti en salles en 2016, le long métrage Eddie the Eagle, emmené par Taron Egerton et Hugh Jackman, est désormais disponible sur la plateforme Disney+. Un pur feel-good movie qui raconte l'histoire de Michael Edwards, un sauteur a ski britannique qui n'a qu'un seul rêve : participer aux JO. Son niveau sportif est piètre, mais sa volonté est farouche et il parviendra à concourir aux Olympiades d'hiver de Calgary, gagnant pour l'occasion le surnom d'Eddie The Eagle. Une histoire d'échec héroïque et de loser magnifique qui n'est pas sans rappeller celle tout aussi improbable des bobsleighers de Rasta rockett et qui, à l'instar de cette dernière, est... vraie ! 

    Né en 1963, Michael Edwards débute sa carrière de sportif professionnel en pratiquant le ski alpin. Echouant de peu à se qualifier pour les Jeux d'hiver de Sarajevo en 1984, manquant de financement pour viser les Jeux de Calgary avec cette discipline, il décide d'en changer. Son choix se porte alors sur le saut à ski, un sport à moindre coût et surtout sans véritable concurrence nationale. Il est vrai que sauter à ski de l'autre côté de la Manche n'est pas le hobby le plus prisé !

    Rencontre avec Eddie The Eagle : "J'espère que ce film inspirera les gens"

    Sa participation aux Championnats du Monde de ski nordique en 1987 permet à Michael Edwards, en tant qu'unique athlète britannique de saut à ski, de participer aux Jeux de Calgary. Il sera l'unique représentant de la délégation britannique lors de ces Olympiades qui le rendront extrêmement populaire auprès du grand public. Hypermétrope et donc obligé de ne jamais se départir de ses lunettes, en surplus de poids, il terminera dernier des deux épreuves auxquelles il participera (le 70 et le 90 mètres). S'il aura connu deux cuisantes défaites sportives, Edwards pourra cependant se vanter d'une grande victoire sur lui-même, qui lui tenait sans doute plus à coeur que quelques places de plus au classement.

    La présence de Michael Edwards aux JO de Calgary, aussi sympathique soit-elle, n'est pas du plus grand intérêt au niveau sportif. Elle incitera ainsi le Comité International Olympique a mettre en place dans la foulée une règle opportunément baptisée "The Eddie The Eagle Rule", qui réduit la possibilité de voir des athlètes amateurs se qualifier pour le grand rendez-vous des JO.

    2016 Twentieth Century Fox

    Eddie The Eagle, réalisé par Dexter Fletcher (qui retrouvera Taron Egerton quelques années plus tard pour Rocketman), raconte fidèlement le parcours sportif d'Edwards, mais s'autorise cependant quelques différences notables avec la réalité : le Britannique avait notamment plus d'expérience de sauteur à ski que dans le film, il n'était pas fils unique et le personnage de l'atypique entraîneur incarné par Hugh Jackman a été inventé de toutes pièces. A noter que pour préparer le film, Taron Egerton, né près de deux ans après les Jeux de Calgary, a rencontré le sportif et a tout fait pour lui ressembler. Il a ainsi enfilé une perruque et d’épaisses lunettes, a pris quelques kilos, et a même été jusqu'à adopter l’accent de Cheltenham, la ville natale d'Edwards.

    Eddie The Eagle
    Eddie The Eagle
    Film

    La bande-annonce d'"Eddie the Eagle" :

    Eddie The Eagle Bande-annonce (2) VO

    Découvrez la liste de tous les films à voir sur Disney+

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Sang-Coeur
      Excellent film, je le recommande fortement !
    Voir les commentaires
    Back to Top