Notez des films
Mon AlloCiné
    Cube sur Netflix : la légende urbaine autour de la fin alternative
    Par Mégane Choquet — 15 sept. 2020 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Cube, le premier film de Vincenzo Natali, est disponible dès aujourd'hui sur Netflix. Saviez-vous qu'il existait une fin alternative détruite par le réalisateur ? Attention, spoilers.

    Metropolitan FilmExport

    Attention, spoilers. Les paragraphes suivants contiennent des spoilers sur le film Cube. Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit.

    Film de science-fiction à petit budget qui a marqué la fin des années 1990, Cube de Vincenzo Natali est dès aujourd’hui disponible sur Netflix. Dérangeant, malsain, violent et complexe, ce premier long-métrage, très inspiré de l’épisode "Cinq personnages en quête d’une sortie" de la série La Quatrième Dimension, du réalisateur canadien met en scène six protagonistes tentant de s’échapper d’une structure cubique de plusieurs pièces renfermant des pièges mortels. Cube est souvent perçu comme une critique de la société et une métaphore du conditionnement des êtres humains à travers les six protagonistes, enfermés dans ces milliers de pièces mouvantes, qui s’entretuent au lieu de s’entraider.

    Il faut savoir qu’un seul cube a été construit pour le tournage avec une unique porte pouvant supporter le poids des acteurs. La couleur de la pièce a été modifiée grâce à des panneaux coulissants, ce qui a nécessité une sacré organisation en termes de tournage de séquences. Un autre cube partiel a été construit pour les scènes où le tournage nécessitait les points de vue d’un protagoniste regardant d’une pièce à l’autre. La particularité du film est qu’aucun indice n’a été laissé sur la provenance du cube, sa fonction, qui le contrôle, ni ce qu’il y a à l’extérieur.

    Metropolitan FilmExport

    Après plusieurs déconvenues, un seul réussit à survivre et à s’échapper du cube : Kazan (Andrew Miller), le jeune handicapé mental, qui se retrouve dans une pièce très éclairée et disparaît dans une lumière très blanche. On ne sait pas ce qu’est devenu Kazan ni ce qu’est réellement le cube et d’où il vient. Mais cette fin ouverte à de multiples interprétations aurait pu être tout autre. Dans la toute première version de Cube, Vincenzo Natali avait tourné une fin qui donnait des explications sur la structure diabolique et sur ce qu’il y avait en dehors. Mais le réalisateur canadien la détestait tellement qu’il l'a enlevé au montage et a même détruit la séquence.

    Une fin alternative disparue

    Selon ScreenRant et le wiki LostMedia, les spectateurs des toutes premières projections ont pu découvrir cette scène finale où, selon leurs dires, on voit Kazan sortir du cube et se tenir à l’extérieur sur une falaise. Le jeune homme découvre alors un océan sans fin et comprend qu’il est sur… une planète extraterrestre violette. Lorsqu’il se retourne, l’entrée du cube disparaît. Certains parlent même d'un ciel rempli d'exoplanètes. Cette fin alternative aurait pu remettre totalement le message philosophique du film en question et n’être qu’un énième film de science-fiction sur des aliens. Il est difficile de savoir avec certitude si cette séquence contient véritablement ce passage mais une chose est sûre, elle a bel et bien existé.

    Vincenzo Natali l’a confirmé sur Twitter en répondant à quelques questions d’internautes sur Cube : "Oui, une scène brève a été tournée et immédiatement retirée de la séquence de montage". Lorsqu’un autre internaute lui demande si cette scène est disponible dans les bonus DVD/Blu-ray ou ailleurs, la réponse du cinéaste canadien est sans appel : "Non, elle ne sera jamais vue. Je l’ai brûlé et je l’ai piétiné". A moins qu’un membre de l’équipe n’ait conservé une copie sans autorisation, il n’existe plus aucune trace de cette fin alternative.

    Pour corroborer la piste alien de la fin alternative, certains spectateurs prennent pour preuve une des affiches promotionnelles du film montrant le cube flottant au-dessus d’un océan. Mais un autre tweet de Vincenzo Natali interpelle quant à la véracité des récits de spectateurs sur le passage en question. Le réalisateur a démenti une rumeur selon laquelle on verrait un emballage de barre chocolatée extraterrestre : "Je pense que le mythe autour de cet emballage de bonbon provient de mon autre film Nothing, dans lequel joue également Andrew Miller (Kazan)". Le cinéaste canadien tient à conserver le mystère sur cette fameuse séquence qui aurait pu gâcher la teneur de Cube et son dénouement cryptique.

    Metropolitan FilmExport


    Cependant, en octobre 2019, Vincenzo Natali a partagé sur Twitter son site personnel regorgeant d’archives précieuses et de documents inédits, parmi lesquels on retrouve pas moins de sept versions du script de Cube, écrites entre 1994 et 1996. Le projet initial avait un ton plus comique et on trouve quelques différences notables selon les scénarios, notamment les noms des personnages. Certains scénarios contenaient des scènes en dehors du cube ou des éléments suggérant que les protagonistes étaient en fait en prison. Dans quelques scripts, les personnage avaient accès à de la nourriture et de l’eau mais ces éléments ont été supprimés pour accentuer le sentiment d’urgence des personnages en pleine tentative d'évasion.

    Concernant la fin de Cube, on peut constater dans un script de novembre 1994 que Vincenzo Natali avait annoté une idée d’épilogue dans les bois tandis que dans les derniers scripts de 1996 l’épilogue était une séquence mettant en scène Kazan le nez sur un mur métallique semblable au cube. L’homme se retourne ensuite et se retrouve en pleine ville et absorbé par la foule. Le dernier plan montrait alors une vue d’ensemble d’une ville en plein activité consumériste.

    Cette fin, qui n’a probablement jamais été tournée, pourrait être une énième justification d’une critique de notre société moderne mais peut-être aussi une façon de dire que toute l’expérience du cube s’est passée dans la tête de Kazan. Dans tous les cas, le mythe autour de la fin alternative de Cube n’a pour le moment pas de dénouement tant que Vincenzo Natali se refuse à en dire davantage, ce qui laisse libre cours à l’imagination des spectateurs.

    Cube
    Cube
    Sortie le 28 avril 1999 | 1h 26min
    De Vincenzo Natali
    Avec Maurice Dean Wint, Nicole de Boer, Nicky Guadagni, David Hewlett, Andrew Miller
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    3,3
    Streaming

    La bande-annonce de Cube :

    Cube Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • La Plateforme sur Netflix : si vous avez aimé, on vous recommande Cube, The Thing...
    Commentaires
    • Justice Prime
      Heu..... Ok mais moi j'aime mon idée personnel quand même et j'oblige personne à y adhérer ;)
    • ElGringo d
      Le principe de Cube est d'observer une société à petite échelle. Chacun des personnages a ses capacités et son caractère étant un atout et un poids menaçant la survie du groupe au complet.Dire que Kazan à été lobotomisé réduit l'impact de la révélation finale et le sens générale du film...De plus la lobotomie ne décuple pas l'intelligence, elle peut altérer l'appréciation de l'environnement, les rapports sociaux.Cela transmet donc l'idée que ce qui est arrivé à Wynn est arrivé à Kazan : deux personnes intelligentes qui gênaient auquels on a supprimer leur capacités d'adaptation sans dénigrer leur intellect le tout à travers deux Cube différent...Si Wynn avait été renommé Kazan, on aurait pu conclure en un préquel du premier film, mais là... cela hôte l'aspect unique de la chose...Bof... je ne vois pas ce que cela apporte, mais je vois bien ce que cela enlève... toujours cette manie de vouloir tout expliquer. D'autant que le message de Cube s'en trouve altérer : Kazan, seul personnage innocent arrive à s'en sortir, sauf que non, puisqu'il sera donc interroger sur ses croyances religieuses comme on le voit dans Cube Zero... il n'y a pas d'échappatoire. Le personnage meurt donc. Superbe... Cela ruine le message du premier film...
    • Justice Prime
      Chacun à partir de là choisie sa préférence , moi j'aime à garder l'idée qu'ils ont été lobotomisé d'où leurs intelligence .
    • ElGringo d
      Cela n'apporte rien de savoir que Kazan est comme il est du fait d'avoir été lobotomisé... Pire encore, cela dessert le personnage puisque cela implique que les évènements relatés dans Cube Zéro se serait produit dans le premier film donc dans un autre cube impliquant les mêmes conséquences pour Kazan et Wynn...Autant conserver le mystère ou l'explication la plus simple pour le personnage de Kazan plutôt que de mettre ce parallèle douteux à la fin de Cube Zéro qui semble n'être là que comme référence au premier...
    • EauQuiChante
      La suite est un copier-coller du 2 donc à ce titre pas mauvaise. La 3 est nulle, à franchement éviter.
    • F X.
      Ah oui, ça vaut le coup de le revoir le 1er, ça change ce genre de film par rapport aux blockbusters. C'est une performance, ce huis-clos dans un cube sans rien. En plus les acteurs ne sont pas des ados, ce sont des adultes de tout âge, du coup c'est un film auquel on peut s'identifier.Ça me donne envie de le revoir.Par contre, il ne faut pas regarder le 2 à la suite car la qualité chute largement.
    • Blasi B
      bah surtout qu'il y a des films visionné gamin que j'avais détesté, que j'ai retenté adulte et que j'ai adoré! (type usual suspect ou blade runner) donc il rentrera peut être dans cette catégorie :)
    • Blasi B
      et ça vaut le coup ou vraiment pas du tout? même pas pour une soirée film naze avec les potes?
    • andiran23
      (le deuxième est bien sorti au ciné, en fait, par contre il n'a quasiment rien rapporté donc je suppose que ça devait être une toute petite sortie)
    • F X.
      Si dans le 2, on a une légère explication, genre expérience du gouvernement. j'ai encore des vieux souvenirs du 2, certaines scènes m'avaient marqué notamment des squelettes faisant l'amour :)
    • Hareng rouge
      ca fait partie de ces films cultes qu on aime revisionner quelques années après je pense
    • Hareng rouge
      ah que rip
    • chips493
      La fin actuelle est très bien. Ce qui compte dans ce film, c'est les rapports entre les personnages.
    • Justice Prime
      Non. Cube 2 je l'ai vue au cinéma .
    • Justice Prime
      Bah après on a une vague idée du truc dans cube Zero au pire . Surtout sur pourquoi Kazan est handicapé .
    • John M
      je suis vraiment pas fan des fins ouverte, je trouve que c'est un peu du manque d'inspiration, du coup j'aurai préférait la planète alien mais c'est juste mon avis.
    • Xeno 17
      J'imagine que cube zero ne compte pas.
    • Blasi B
      j'avais 10 ans environ... faut que je me le retente...
    • Hareng rouge
      ce sont des suites DTV style les une nuit en enfer 2 etc The mask 2 voila voilaOui ca vaut le coup, le concept est prenant sauf si on aime que le tout spectaculaire quoi, la fin justement ca participe a cette ambiance froide et a ce grand vide ..et c est un film culte
    • Blasi B
      je n'ai vue ce film qu'une fois, gamin , et la fin m'avait franchement gonflé :) du coup je ne l'ai jamais revue... Il vaut vraiment le coup d'être redécouvert à l'age adulte? quand a l’explication de ou et quoi etc... il me semble qu'ils ont fait deux suites non? toujours pas d'explication? (même si ce sont des suites à ce qu'il parait extrêmement médiocre...)
    Voir les commentaires
    Back to Top