Notez des films
Mon AlloCiné
    Destination Finale a 20 ans : 5 choses à savoir sur le film d'horreur culte
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 12 juil. 2020 à 09:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Sorti le 12 juillet 2000 en France, "Destination Finale" de James Wong s'est imposé comme l'un des films d'horreur phares de son époque, marquant le début d'une franchise très lucrative. Pour son vingtième anniversaire, retour sur cinq anecdotes :

    New Line Cinema

    Scream, Souviens-toi... l'été dernier, Urban Legend... À une période où les films d'horreur pour adolescents se succédaient, Destination Finale de James Wong, sorti durant l'été 2000, faisait figure d'exception. Les spectateurs y retrouvaient un casting porté par de jeunes talents, quelques codes du slasher, mais surtout une menace invisible : la Mort elle-même. Fini les tueurs masqués, armés d'un crochet ou d'une hache. Ici, les victimes se lançaient dans une course contre la montre pour sauver leur peau et déjouer le plan bien rodé de la Grande Faucheuse. Vingt ans après - et quatre suites plus tard -, l'anniversaire du film donne l'occasion de faire un bon dans le temps et de revenir sur cinq anecdotes qui ont, peut-être, échappé aux amateurs de ce teen movie devenu culte.

    Une idée conçue pour X-Files

    Avant de muter en long métrage, Destination Finale devait être un épisode de la série phare des années quatre-vingt-dix : X-Files. Grand fan des agents Fox Mulder et Dana Scully, le scénariste Jeffrey Reddick avait écrit un script d'une cinquantaine de pages, intitulé Flight 180, en espérant proposer son concept aux créateurs du programme. Dans une entrevue avec le média Bloody Disgusting, Jeffrey Reddick explique : "C'était le frère de Scully qui avait une prémonition, ce qui rendait l'histoire plus personnelle. (...) Le concept de la mort n'est pas vraiment l'élément principal dans l'épisode, c'est plus centré sur Mulder, Scully et sa relation avec son frère." Juste avant d'envoyer son travail, un employé de New Line Cinema suggère au scénariste de le regarder pour en faire un film. Le script original, écrit en 1994, est disponible ici.

    Jeffrey Reddick
    Script de "Flight 180".

    Le film aurait pu être bien plus sombre

    Après avoir gardé son concept pour en faire un film, Jeffrey Reddrick s'est de nouveau penché sur son scénario. Très inspiré par Les Griffes de la nuit de Wes Craven, il avait l'intention d'utiliser le suicide pour éliminer ses protagonistes. "Dans ma version originale, comme la Mort avait échoué une première fois dans l'avion, elle ne pouvait plus tuer les gens, alors elle décide d'exploiter leurs plus grandes peurs pour les conduire au suicide.", précise-t-il dans une interview avec Consequence of Sound.

    Le personnage de Tod (Chad Donella), qui finit étranglé dans sa baignoire dans la version finale, devait être le fils d'un pasteur qui, après avoir appelé son père pour lui demander pardon, se pendait dans un garage. Une des victimes, se sentant coupable de la mort de sa sœur depuis le crash de l'avion, devait s'immoler par le feu, quant à Carter (Kerr Smith), ce dernier devait sauter devant une rame de métro. Finalement, le studio refuse ce concept, ne souhaitant pas faire un film sur des jeunes qui se suicident. Les mises à mort, toujours très violentes, sont transformées en accidents domestiques orchestrés par la Faucheuse avec, bien sûr, une petite pointe d'humour noir.

    Une histoire vraie ?

    Aussi surprenant que cela puisse paraître, Destination Finale est bien inspiré d'un fait divers, mais pas celui que tout le monde croit. Depuis la sortie du film, de nombreuses sources affirment que le crash d'avion était inspiré par l'explosion du vol TWA 800, survenue le 17 juillet 1996 seulement quelques minutes après son décollage de New York. Des images du drame, qui a fait 230 morts, apparaissent dans le film lorsqu'Alex (Devon Sawa) regarde les journaux télévisés. Or, c'est un article, paru dans les pages du célèbre People Magazine, qui a lancé Jeffrey Reddrick sur la piste. Le papier racontait l'histoire d'une jeune femme qui partait en vacances et dont la mère, paniquée, avait le pressentiment que l'engin allait exploser dans les airs.

    Craig Perry/Rachel Griffin/Amanda Detmer
    Quelques images du tournage de la séquence de l'avion.
    Hommage au monde de l'horreur

    La plupart des personnages du film portent le nom d'une figure des films d'horreur, à commencer par Alex Browning, le héros, qui fait référence à Tod Browning, le réalisateur de Freaks. L'un des professeurs se nomme Larry Murnau, en référence à Friedrich Wilhelm Murnau, le metteur en scène de Nosferatu le vampire, tandis que l'inspecteur Schreck, tient son nom de Maximilian Schreck, l'interprète de Nosferatu. Joué par Seann William Scott, Billy Hitchcock renvoie forcément au maître du suspense et Terry Chaney, campé par Amanda Detmer, est un hommage à Lon Chaney, icône du cinéma muet et connu pour ses nombreux rôles terrifiants.

    Ils ont failli jouer dans le film

    Avant d'engager l'ancien enfant star Devon Sawa et Ali Larter pour incarner les deux personnages principaux, les studios souhaitaient Tobey Maguire et Kirsten Dunst. Malheureusement, les deux talents refusent l'offre, mais se retrouveront deux ans plus tard dans le blockbuster Spider-Man de Sam Raimi. Dans un échange sur Twitter, l'acteur Seth Rogen a également expliqué avoir auditionné pour le rôle tenu par Seann William Scott, sans succès.

    Destination finale
    Destination finale
    Sortie le 12 juillet 2000 | 1h 38min
    De James Wong
    Avec Devon Sawa, Ali Larter, Kerr Smith, Kristen Cloke, Seann William Scott
    Presse
    3,5
    Spectateurs
    3,3
    Noter ce film

    (Re)découvrez la bande-annonce du film :

    Destination finale Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Legion666
      Une saga qui, même si les 2 derniers sont en dessous, reste clairement regardable. Chacun ayant sa mort préférée ou celle qui l'a marqué le plus. Pour moi c'est le laser dans l'oeil et la cabine de bronzage.
    • Vassago Krueger
      C'est une bonne saga, exception sur le 4ème opus qui est bien en dessous des autres.
    • James Ford
      Les 2er sont énorme, et se complète vraiment bien....(mais une préférence pour le 1er niveau atmosphère, bien glauque avec beaucoup d'humour noir).Le 3éme est assez sympa (de par le concept et le cast). En revanche, les dernier sont vraiment trés mauvais, surtout le 4éme 🤮 !
    • Laurent D.
      Pour moi, c'est la plus grande saga de films de la comédie d'horreur que je regarde avec délectation.
    Voir les commentaires
    Back to Top