Notez des films
Mon AlloCiné
    Défilé du 14 juillet : quelle musique du compositeur de Jurassic Park a été jouée pour l'hommage aux soignants ?
    Par Yoann Sardet — 15 juil. 2020 à 08:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Une composition du légendaire John Williams, maestro de Star Wars et Jurassic Park, a accompagné la mise en place de l'hommage aux soignants lors du défilé du 14 juillet 2020, ce mardi à Paris.

    TF1

    Star Wars, Jurassic Park, Harry Potter, Indiana Jones, E.T., Les Dents de la Mer, La Liste de Schindler... La contribution de John Williams à "la musique pour l'écran" est immense. Inégalable même. Avec plus de 150 compositions pour le cinéma et la télévision, 52 nominations aux Oscars (deuxième plus gros cumul de tous les temps derrière un certain Walt Disney) pour 5 statuettes et 71 citations aux Grammy Awards pour 25 trophées, le musicien américain a définitivement inscrit son nom au Panthéon du 7e Art.

    Les notes de John Williams ont également résonné, ce mardi, lors du défilé du 14 juillet 2020. C'est en effet une partie du morceau Olympic Fanfare and Theme, composé par ses soins pour les Olympiades de 1984 et récompensé par un Grammy Award l'année suivante, qui a été jouée par la fanfare militaire alors que de jeunes engagé(e)s du Service Militaire Adapté s'avancaient Place de la Concorde, portant un drapeau Bleu Blanc Rouge, pour la mise en place de l'animation finale du défilé et l'hommage de la Nation aux soignant(e)s, en première ligne durant la crise sanitaire du COVID-19.

    Une séquence à (re)voir ci-dessous :

     

    Les 51 clins d'oeil à John Williams dans Star Wars 9

    Commandée par le Comité d'Organisation des Jeux de 1984, cette composition de 4mn20 environ (la durée dépend des versions et des enregistrements) a été jouée pour la première fois sous la direction du maestro le 12 juin 1984 au Symphony Hall de Boston, avant d'être dévoilée au monde entier le 28 juillet 1984 en direct lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Los Angeles, avec un orchestre mêlant flûtes, hautbois, clarinettes, bassons, cors, trompettes, trombones, tuba, timbale, percusssions, harpe, piano et cordes. En 1992, selon le site www.johnwilliams.org, John Williams confiait avoir voulu y célébrer "l'esprit de coopération, de réussite héroïque, tous les efforts et la préparation qui précèdent les événements et tous les applaudissements qui les suivent."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Might Guy
      The bright side of life des monty pythons, ça l'aurait également fait.
    Voir les commentaires
    Back to Top