Notez des films
Mon AlloCiné
    La Haine : histoire vraie, références... 5 choses à savoir sur le film de Mathieu Kassovitz
    Par Brigitte Baronnet — 5 août 2020 à 12:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que La Haine revient en salles 25 ans après sa sortie, retour sur 5 choses à savoir sur le film de Mathieu Kassovitz

    StudioCanal
    D’après une histoire vraie

    La Haine s’inspire d’un drame survenu deux ans avant le tournage du second long métrage du cinéaste, en avril 1993, lors d’une garde à vue dans un commissariat du XVIIIème arrondissement de Paris. Le jeune Makomé M’Bowolé, âgé de 17 ans, y avait laissé la vie. "Je me suis demandé comment le flic a pu en arriver à une telle haine, pour lui tirer une balle dans la tête alors qu’il ne pouvait rien faire, c’est évident", explique Mathieu Kassovitz. "Le policier n’a certainement pas voulu tirer, mais il lui a fait peur, il a mis le flingue, il a armé le chien, et [je me suis demandé] comment le môme a réussi à le mettre dans une telle situation de haine. […] Il y a une telle haine dans les deux camps, qu’il faut au moins poser la question. Des armes, les flics en ont, et dans les cités ils en ont, mais pour l’instant les plus sages ce sont les mecs des cités parce qu’ils ne s’en servent pas encore."

    Des références, de Taxi Driver à Scarface 

    La Haine rend hommage à plusieurs films culte comme Taxi Driver (la scène de Vincent Cassel face au miroir) et Scarface (via l'affiche où l'on peut lire "Le Monde est à vous" en référence à "The World is yours"). Le surnom "Cousin Hub" est un clin d'oeil aux Visiteurs, et toujours côté comédie, on relèvera cette référence au sketch des Inconnus dans lequel deux jeunes s'appellent ("Tu descends ?", "Pour quoi faire ?"). Mathieu Kassovitz a également confié avoir eu en tête le film Z de Costa Gavras au moment d'écrire, un cinéaste pour lequel il jouera par la suite dans Amen.

    Des prix et 2 millions d’entrées

    A l’instar des Misérables qui a souvent été présenté comme une sorte de successeur 25 ans après de La Haine, le film de Mathieu Kassovitz a connu un vif succès en salles, enregistrant plus de 2 millions d’entrées. Après une sélection en compétition à Cannes (auréolée du prix de la mise en scène), il a décroché pas moins de trois César dont celui du film de l’année 1995.

    Caméos à gogo

    La Haine fait le plein de caméos ou guests faisant une apparition le temps d’une furtive scène à l’instar de Karin Viard, Benoit Magimel, François Levanthal le DJ Cut Killer, Bernie Bonvoisin, le producteur du film Christophe Rossignon ou même Mathieu Kassovitz lui-même. Sans oublier Vincent Lindon dans une scène dans laquelle il campe un homme ivre. Il se dit que l’acteur était réellement ivre pour cette scène à la demande de Kassovitz lui-même. 

    La Haine, et après ?

    En 2015, Mathieu Kassovitz avait évoqué l’idée d’une suite. Le projet a rapidement été abandonné. Le cinéaste voulait en effet s’inspirer des attentats de janvier 2015 en France, mais s’est finalement ravisé expliquant que les attentats sont "un domaine dans lequel il n'y avait rien à dire. Les infos disent tout et font très bien le travail". Mathieu Kassovitz avait également lancé l’idée que JR puisse s’emparer de la suite et "reprendre le flambeau". Ce dernier n’a pas donné suite.

    Deux autres projets dérivés restent d’actualité : une comédie musicale inspirée du film actuellement en écriture, et par ailleurs une exposition dont les dates ont été fixées du 29 aout au 7 septembre au Palais de Tokyo.Baptisée intitulée Jusqu'ici tout va bien, l'exposition a été créée par l'école Kourtrajmé. Selon l'un de ses commissaires, interrogé par Tsugi, les oeuvres présentées sont "directement inspirées de scènes de ces films ou de situations vécues ou subies au quotidien". Elles se "déploient à travers des sculptures, des installations, des courts-métrages ou des performances qui seront complétés par des interventions musicales, des débats réunissant des acteurs, artistes, musiciens, chercheurs, sociologues, militants…"

    > Plus de secrets de tournage du film sur AlloCiné  ou dans notre livre Génération Vidéoclub - Back to the 90’s (Webedia Books, 2019)

    La Haine
    La Haine
    De Mathieu Kassovitz
    Avec Vincent Cassel, Hubert Koundé, Saïd Taghmaoui, Karim Belkhadra, François Levantal
    Sortie le 31 mai 1995
    louer ou acheter

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Hunnam29
      Quelle horreur.
    • Awshit
      quel bonheur de puer le tabac en sortant du ciné ou du restoça me manque de devoir supporter ça (non)
    • jeanus
      souvenir de la salle, des mecs fumaient au fond de la salle de ciné !! aujourd'hui ca serait plus permis
    • KOLCHAK
      Jamais vu La Laine :))
    • Seke
      Exactement
    • kingbee49
      Le seul intérêt de la Haine, c'est que c'est un film de cinéma sur la banlieue, avec de vrais partis pris de cinéma. D'ou la nuance avec beaucoup d'autres films sur le même sujet ou y a zéro cinéma.
    • Hunnam29
      Superbe film, très percutant en 1995 et qui l'est toujours aujourd'hui.
    • Hugo Fedeli
      Faut arrêter de faire tout une légende sur ce film sans déconner ! il ne mérite absolument pas cet engouement.
    Voir les commentaires
    Back to Top