Notez des films
Mon AlloCiné
    Scooby Doo : une relation lesbienne censurée par le studio dans le film avec Sarah Michelle Gellar
    Par Corentin Palanchini — 16 juil. 2020 à 13:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    James Gunn a révélé sur Twitter que son scénario pour "Scooby-Doo" (2002) comportait une relation lesbienne autour du personnage de Velma et que le studio Warner l'a peu à peu évincée du film.

    Warner Bros.

    Alors que Scooby ! est en salles, mettant en scène les aventures des enquêteurs de la Mystery Machine et du chien toujours affamé Scooby Doo, le scénariste James Gunn (futur auteur des Gardiens de la galaxie) est revenu sur son scénario du film de 2002 porté par Sarah Michelle Gellar. Selon lui, le texte qu'il a remis au studio contenait une relation lesbienne qui n'a jamais vu le jour à l'écran :

    "J'ai essayé ! En 2001, Velma était explicitement gay dans mon scénario initial, mais le studio a incessamment atténué cela, ce qui est devenu ambiguë (au tournage) puis a disparu (la version sortie) et finalement, elle aura un petit ami (dans la suite)."

    Un fait confirmé par Sarah Michelle Gellar, qui se souvient d'avoir tourné une scène de baiser avec Linda Cardellini, détaillant qu'elle se déroulait durant la scène d'échange des âmes.

    Sorti en 2002, le film live Scooby Doo présentait Freddie Prinze Jr. (Fred), Sarah Michelle Gellar (Daphne), Matthew Lillard (Shaggy) et Linda Cardellini (Velma) dans les rôles principaux, avec un Scooby en images de synthèse. Le méchant était joué par Rowan Atkinson, plus connu pour le personnage de Mr Bean. Dans la suite, sortie en 2004, le petit ami de Velma était incarné par Seth Green.

    Scooby-Doo
    Scooby-Doo
    Sortie le 10 juillet 2002 | 1h 27min
    De Raja Gosnell
    Avec Matthew Lillard, Freddie Prinze Jr., Sarah Michelle Gellar, Linda Cardellini, Rowan Atkinson
    Presse
    2,7
    Spectateurs
    1,8
    Noter ce film

    Scooby-Doo Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Ashen One (The AO)
      Le problème c'est que l'attirance masculin-féminin est naturelle, quand les comportements homo sont la résultantes d'une frustration contextuelle, ou construits autour de sa perception donc issues d'une culture, et de la construction sociale des mœurs, ça demande donc beaucoup d'explications et de relativisation, pas forcément propice pour le public cible du film.La plupart des analystes comportementaux, dont je fais partie, détermine la réalisation d'un comportement à partir de 3 dimensions : biologique, psychologique et sociologique.Il est prouvé que l'homosexualité animale résulte d'une frustration sexuelle, notamment chez les espèces sociales où figurent des dominants (on voit par exemple de jeunes singes aller forniquer des cervidés au Japon, les bonobos utilisent le sexe comme régulateur des tensions sociales par mécanisme de décharge des frustrations, des bisons femelles se monter lors de réactions hormonales qui traduisent un excès , ou des manchots mâles formant des couples seulement en captivité, sans présence de femelle).De plus, la construction identitaire est issue des interactions entre nos valeurs morales donc culturelles et nos expériences vécues -> elle est donc par nature changeante.Autrement dit, on ne devient pas gay juste par attirances et préférences innées, mais par choix découlant de connaissances (ses préférences, ses besoins, ses désirs), dans un système d'interactions complexes, dans le but de satisfaire, consciemment ou non, des besoins naturels ou induits.Montrer en permanence des couples homosexuels sans jamais évoquer d'où cela découle et ce que cela implique conduit à un rationalisme absurde qui nie la nature et le réel au profit d'un idéal atteignable que par les moyens.C'est donner encore plus de puissance aux possédants !Il faut vraiment être inconscient pour croire que l'homosexualité est un épanouissement dans la majorité des cas. Pour la plupart c'est une lutte bien plus dure et cruelle que chez les hétéros, en témoigne le taux de rupture, de tromperie, de maladie, et de suicide bien plus important que chez les hétéros.
    • Ashen One (The AO)
      Le problème c'est que l'attirance masculin-féminin est naturelle, quand les comportements homo sont la résultantes d'une frustration contextuelle, ou construits autour de sa perception donc issues d'une culture, et de la construction sociale des mœurs, ça demande donc beaucoup d'explications et de relativisation, pas forcément propice pour le public cible du film.La plupart des analystes comportementaux, dont je fais partie, détermine la réalisation d'un comportement à partir de 3 dimensions : biologique, psychologique et sociologique.Il est prouvé que l'homosexualité animale résulte d'une frustration sexuelle, notamment chez les espèces sociales où figure des dominants (on voit par exemple des singes allaient forniquer des cervidés au Japon, les bonobos utilisent le sexe comme régulateur sociale, des bisons femelles se monter par réaction hormonale, ou des manchots mâles formant des couples seulement en captivité, sans présence de femelle).De plus, la construction identitaire est issue des interactions entre nos valeurs morales donc culturelles et de nos expériences vécues.Autrement dit, on ne devient pas gay juste par attirances et préférences innées, mais par choix découlant des connaissances, dans un système d'interactions complexes, dans le but de satisfaire des besoins naturels ou induits.Montrer en permanence des couples homosexuels sans jamais évoquer d'où cela découle et ce que cela implique conduit à un rationalisme absurde qui nie la nature et le réel au profit d'un idéal atteignable que par les moyens.C'est donner encore plus de puissance aux possédants !Il faut vraiment être idiot pour croire que l'homosexualité est un épanouissement dans la majorité des cas. Pour la plupart c'est une lutte bien plus dure et cruelle que chez les hétéros, en témoigne le taux de rupture, de tromperie, de maladie, bien plus important que chez les hétéros.
    • Ashen One (The AO)
      Je suis gay avec de gros préjugés homophobes bien sur ...Enfin non l'homosexualité n'est pas la norme, donc normale dans son acceptation sociologique.Et il faut peut-être arrêter de faire supprimer tout ce qui ne va pas dans ton sens, d'autant plus quand toi tu te permets des insultes !On voit qui est réellement homophobe malgré l'image que tu essayes de te donner.
    • Ashen One (The AO)
      Du coup c'est juste de la propagande idéologique au service des puissants, c'est-à-dire ceux possédant les pouvoirs de décision.Et vu l'augmentation des inégalités, je mettrais ma main à couper que ce n'est pas dans l'intérêt général ou pour le bien d'autrui.
    • Ashen One (The AO)
      Je suis gay avec de gros préjugés homophobes bien sur ...Enfin non l'homosexualité n'est pas la norme, donc normale dans son acceptation sociologique.Et il faut peut-être arrêter de faire supprimer tout ce qui ne va pas dans ton sens, d'autant plus quand toi tu te permets des insultes !On voit qui est réellement homophobe malgré l'image que tu essayes de te donner.
    • Ashen One (The AO)
      Des arguments sinon ?La plupart des analystes comportementaux, dont je fais partie, détermine la réalisation d'un comportement à partir de 3 dimensions : biologique, psychologique et sociologique.Il est prouvé que l'homosexualité animale résulte d'une frustration sexuelle, notamment chez les espèces sociales où figure des dominants (on voit par exemple des singes allaient forniquer des cervidés au Japon, les bonobos utilisent le sexe comme régulateur sociale, des bisons femelles se monter par réaction hormonale, ou des manchots mâles formant des couples seulement en captivité, sans présence de femelle).De plus, la construction identitaire est issue des interactions entre nos valeurs morales donc culturelles et de nos expériences vécues.Autrement dit, on ne devient pas gay juste par attirance magique, mais par choix découlant des connaissances, dans un système d'interactions complexes, dans le but de satisfaire des besoins naturels ou induits.Montrer en permanence des couples homosexuels sans jamais évoquer d'où cela découle et ce que cela implique conduit à un rationalisme absurde qui nie la nature et le réel au profit d'un idéal atteignable que par les moyens.C'est donner encore plus de puissance aux possédants !Il faut vraiment être idiot pour croire que l'homosexualité est un épanouissement. Pour la plupart c'est une lutte bien plus dure et cruelle que chez les hétéros, en témoigne le taux de rupture, de tromperie, de maladie, bien plus important que chez les hétéros.
    • Dwarf warrior
      Les films n'ont pas pour objectif d'éduquer, mais de divertir.Quand ça devient récurrent de voir ce type de placement de produit, ce n'est même pas de l'éducation, mais du martelage idéologique à la limite de la propagande.Personnellement, quand je vais au ciné, je n'y vais pas pour absolument voir notre société transposée à l'écran, mais pour voir autre chose justement qui permet de s'évader le temps de 2h de projection. Aucun intérêt de voir toujours le même fond transposé de film en film. A moins de vouloir des productions aseptisées.Et donner de la visibilité est un faux argument. On s'en fout un peu qu'il n'y ait pas tel ou tel quota dans tel ou tel film, c'est pas le but de ces films ! Maintenant sur des productions traitant de la société contemporaine en fonction du thème général (action, enquêtes, romance...), pourquoi pas, mais dans d'autres types (fantasy, science-fi...), ça peut s'apparenter à une forme de martelage idéologique. S'il n'y a pas de visibilité (idéologique) sur des productions comme Le Seigneur des anneaux ou SW ce clairement pas n'est pas un drame. Maintenant, même quand ils essayent de placer cette visibilité (personnage de Tauriel, le faux baiser sur SW ép 9), on voit bien que c'est totalement absurde, forcé, du marketing idéologique pour montrer qu'ils sont progressistes et que pour cela il faut venir voir leur film.Ce qui est absolument remarquable chez l'être humain, c'est son incapacité à faire la part des choses. C'est bien triste.
    • Ashen One (The AO)
      Ce qui est ridicule c'est l'indignation constante à géométrie variable.Quand un blanc réadapte une histoire d'ailleurs c'est de la réappropriation culturelle, mais dans le cas inverse, c'est normal et c'est le progrès ... on appelle ça du racisme.Une adaptation doit avoir du sens. Sortir une Hermione noire ça n'a aucun intérêt dans le contexte anglais de l'époque, étant donné que la couleur de peau d'Hermione n'est pas traitée dans l'histoire et n'apporte rien au personnage ni à ce qu'elle transmet, et alors qu'elle est blanche et correspond socio-économiquement et culturellement à une blanche, c'est donc purement marketing et idéologique, c'est une forme de propagande.
    • Ashen One (The AO)
      Non. On ne se pose réellement la question qu'après la puberté quand les besoins apparaissent, avant c'est justement de l'idéologie et de la propagande culturelle.
    • Ashen One (The AO)
      Des arguments sinon ?La plupart des analystes comportementales, dont je fais partie, détermine la réalisation d'un comportement à partir de 3 dimensions : biologique, psychologique et sociologique.Il est prouvé que l'homosexualité animale résulte d'une frustration sexuelle, notamment chez les espèces sociales où figure des dominants (on voit par exemple des singes allaient forniquer des cervidés au Japon, des bisons femelles se monter par réaction hormonale, ou des manchots mâles formant des couples seulement en captivité, sans présence de femelle).De plus, la construction identitaire est issue des interactions entre nos valeurs morales donc culturelles et de nos expériences vécues.Autrement dit, on ne devient pas gay juste par attirance magique, mais par choix découlant des connaissances, dans un système d'interactions complexes, dans le but de satisfaire des besoins naturels ou induits.
    • Ashen One (The AO)
      Je suis gay avec de gros préjugés homophobes bien sur ...Enfin non l'homosexualité n'est pas la norme, donc normale dans son acceptation sociologique.Ce n'est pas parce que tu n'as aucune connaissance ni expérience que tes propos de propagande répétés vont devenir vrais.
    • Célia l
      Si c'est parfaitement normal, du moins quand on est pas bourré de gros préjugés homophobes...
    • Ashen One (The AO)
      Le problème c'est que l'attirance masculin-féminin est naturelle, quand les comportements homo sont la résultantes d'une frustration contextuelle, ou construits autour de sa perception donc issues d'une culture, et de la construction sociale des mœurs, ça demande donc beaucoup d'explications et de relativisation, pas forcément propice pour le public cible du film.
    • Ashen One (The AO)
      On peut les aborder mais pas au travers juste un baiser qui nie la complexité du réel, en faisant croire que c'est normal (dans le sens sociologique, majoritaire), quand ça ne l'est pas.
    • Ashen One (The AO)
      Sauf qu'il n'est pas responsable de traiter de l'orientation sexuelle à la va vite sans évoquer ou montrer ses conséquences et ce qu'elle révèle.
    • KOLCHAK
      On s'en fou de la vie sexuelle de Velma, Prefere connaitre celle de Scooby :) LOL
    • steven
      Tu oublies qu'ils ne l'ont pas créée hétéro. Dans les premiers épisodes, rien ne dit qu'elle est bi (certains ont vu des sous-entendus, d'où les premiers pas mais c'est fortement discutable) mais rien ne dit qu'elle est hétéro non plus. Les créateurs ne se sont pas posé la question puisque 1. c'est un dessin-animé ; 2. c'était en 1969. Mais ensuite la société a évolué et la franchise a continué à se développer en même temps, certes avec de nouveaux auteurs mais rien ne dit que les créateurs originaux n'auraient pas été d'accord avec la direction prise pour le personnage. Elle n'est pas obligée d'être présentée comme bi dès le premier épisode pour se révéler l'être plusieurs saisons plus tard. C'est le jeu des franchises qui continuent à se développer après le départ des créateurs originaux... Soit on arrête tout approfondissement de l'univers pour être sûr de ne pas aller à l'encontre des idées de l'auteur d'origine, soit on s'approprie l'univers et on continue à développer la franchise avec de nouveaux sujets pour éviter de tourner en rond pendant 50 ans. Ce qui compte c'est de ne pas aller à l'encontre de l'essence même de la franchise, de ne pas trahir l'univers et les personnages mis en place. Velma est toujours la Velma que l'on connaît, qu'elle soit en couple avec Marcie ou non, ne change rien à sa personnalité. Le perso reste fidèle à ce qu'il était au départ, c'est ça qui compte en fait. Les créateurs originaux étant toujours en vie ont peut-être donné leur accord ou en tous cas ne sont jamais publiquement exprimés contre. Ils doivent au contraire être contents que Brandt et Cervone continuent à développer et à faire vivre leurs personnages avec leurs époques. Catwoman n'a pas été créée bi par Kane et Finger. Pourtant elle est reconnue comme telle dans le canon des comics DC...
    • ScaarAlexanderTrox
      Euh... si le personnage n'était pas une lesbienne à la base, pourquoi donc la communauté gay l'a-t-elle vue comme un premier pas ?Seule compte l'intention de son créateur, selon moi. Soit il l'a faite lesbienne (ou bi, si vous voulez), soit non. Simple.
    • Mme Carmelita
      Non.
    • Célia l
      Bah c'est pas si indéterminé que ça vu que dans la suite elle a un copain.Mais sinon sur le fond je suis d'accord que ça n'a pas d'intérêt. Le problème que j'ai c'est le fait que ça ne dérange que parce qu'il s'agissait d'une relation lesbienne, alors que dans le cas contraire ça n'aurait fait réagir personne.Et oui c'est un film insignifiant, mais c'est par le biais de petite chose comme ça qu'on fait avancer les choses. Parce que comme disent d'autres c'est pas 'la vie d'Adèle' et justement, les films comme la vie d'Adèle c'est pas forcément ce que tu vas montrer aux gamins, du coup le message passe pas. Alors que dans un petit film comme ça, où c'est juste un détail, là ça fait passer le message, surtout si c'est juste une petite scène comme ça où ça passe en mode c'est normal. On encre l'idée que c'est pas quelque chose d'extraordinaire où faut en faire tout un plat.Les films ça aide à faire passer des messages, et il n'y a aucune raison pour que ça ne soit réservé qu'aux films à destination des adultes alors que c'est quand t'es gamin que tu construit les fondements de qui tu vas devenir.
    Voir les commentaires
    Back to Top