Notez des films
Mon AlloCiné
    Gainsbourg sur Netflix : 5 choses à savoir sur le film
    Par Brigitte Baronnet — 1 août 2020 à 16:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que "Gainsbourg (Vie héroïque)" arrive sur Netflix en ce 1er août, retour sur 5 anecdotes qui ont entouré ce film ambitieux et poétique autour du chanteur Serge Gainsbourg, réalisé par Joann Sfar.

    Universal Pictures International France
    Charlotte dans le rôle de... son père

    A l'image d'un biopic comme I'm not there de Todd Haynes, le réalisateur Joann Sfar envisageait de faire appel à un casting assez inattendu pour tenir le rôle de Serge Gainsbourg. Dans le film revenant sur la vie de Bob Dylan, Haynes avait en effet notamment convié Cate Blanchett pour jouer le chanteur. Sfar avait de son côté considéré avoir la propre fille de Serge Gainsbourg pour tenir le rôle titre, Charlotte Gainsbourg ayant été approchée.

    Barbara, Gainsbourg... : les chanteurs français au cinéma 

    Dans le magazine Rolling Stone, elle revenait sur cet épisode : "Joann voulait que j'incarne mon père. Quand il m'a parlé du projet au départ, il me l'a présenté en disant qu'il souhaitait que je sois dans le film. Je crois que j'ai été flattée de penser que je pouvais le faire, j'étais très séduite par son discours, son univers... Il avait quand même une idée très, très délirante de ce que le film serait ! Je me suis dit 'Pourquoi pas ?'. Moi qui est toujours tellement de mal à me plonger dans les images filmées de mon père, même avec vingt ans de recul, j'ai pensé d'abord : 'Si ça se trouve, ça va me servir de thérapie, je vais faire d'une pierre deux coups et je vais pouvoir me plonger dedans, y allait à fond...' Et puis l'accident (elle a été opérée du cerveau suite à une commotion cérébrale NDLR) est arrivé, et j'ai tout laissé tomber".

    Et d'ajouter :"Je pense que ça aurait été très perturbant d'interpréter mon père et franchement, je n'ai pas besoin de ça. J'ai besoin de distance plus qu'autre chose."  Pour mémoire, le réalisateur avait aussi pensé à Mathieu Amalric, avant de se raviser en raison de la trop grande notoriété du comédien. C'est finalement Eric Elmosnino qui a été choisi, avec un César d'interprétation à la clé.

    Une affiche censurée

    Malgré les précautions prises, l'affiche de Gainsbourg (Vie héroïque) a quand même été interdite, en raison de la Loi Evin qui interdit de faire figurer des cigarettes sur une affiche. La cigarette n'apparait pas sur l'affiche, mais la fumée sortant de la bouche du chanteur a tout de même valu un refus du réseau RATP de faire figurer l'affiche dans ses couloirs et dans le métro. " Alors même qu’il avait été pris soin de ne faire apparaître aucune cigarette sur l’affiche, et que les nouvelles exceptions introduites pour assouplir la loi (jurisprudence Tati) nous laissait espérer un peu de bienveillance, le service juridique de la RATP a répliqué que l’homme représenté sur l’affiche n’était pas Gainsbourg lui-même, mais l’acteur qui joue son rôle dans le film.", avait expliqué à l'époque le distributeur du film.

    Sexe, religion... Ces affiches chocs de films qui ont été censurées ! 

    Plus proche du conte que de la réalité...

    Premier long métrage de Joann Sfar qui s'était illustré jusque là comme auteur et dessinateur de BD, Gainsbourg prend le parti du conte et de la fantaisie, plutôt que d'un biopic pur, proche d'événements réels. Ainsi, il est mentionné sous le titre du film "Un conte de Joann Sfar", mention qui a été souhaitée par Jane Birkin elle-même,  pour souligner que les dialogues et les situations ne sont pas forcément authentiques.

    Comme l'avait par ailleurs indiqué Joann Sfar dans les colonnes de Variety, l'idée n'était pas de faire une "biographie romancée classique" à l'image de La Môme, mais d'apporter "(son) univers de BD dans le film — avec des marionnettes, des chansons, de la poésie et des costumes — pour illustrer (sa) vision personnelle des fantasmes de Gainsbourg".

    Un making-of... en BD

    Gainsbourg (vie héroique) s'est offert en plus du traditionnel making-of qui accompagne souvent la sortie DVD des films une sorte de making-of en BD. L'auteur et dessinateur Mathieu Sapin a signé une BD en deux tomes revenant avec de multiples détails et anecdotes sur la fabrication du film mais aussi l'étape de la promotion et de la sortie. Ce making-of original est sorti sous le titre Feuille de chou : Journal d'un tournage, t. 1, et Feuille de chou : Journal d'un après-tournage, t. 2, aux Éditions Delcourt, coll. « Shampooing, en 2010.

    Du 9ème au 7ème Art...

    Gainsbourg (vie héroïque), original et ambitieux biopic consacré à l'homme à la tête de chou, marquait les premiers pas de cinéaste de Joann Sfar. Prolifique aussi bien en tant qu'auteur de BD et de romans, mais aussi en tant que réalisateur, Joann Sfar a réalisé 3 longs métrages depuis 2010, et dévoilera le film d'animation Petit vampire le 21 octobre 2020. Son entrée dans le 7ème Art succède ou précède beaucoup d'autres auteurs de BD. Prochainement, c'est l'auteur Nine Antico qui dévoilera son premier film, Playlist.

    Gainsbourg (Vie héroïque)
    Gainsbourg (Vie héroïque)
    Sortie le 20 janvier 2010 | 2h 10min
    De Joann Sfar
    Avec Eric Elmosnino, Lucy Gordon, Laetitia Casta, Doug Jones, Anna Mouglalis
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    3,6
    Noter ce film

    Barbara, Gainsbourg... : les chanteurs français au cinéma

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Barbara, Gainsbourg... : les chanteurs français au cinéma
    5 photos



    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top