Notez des films
Mon AlloCiné
    Découvrir le cinéma en famille : Zéro de conduite, une ode à l'enfance et à la liberté
    Par Julia Fernandez — 29 juil. 2020 à 16:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Disponible en VOD, le moyen-métrage de Jean Vigo, réalisé en 1933 et interdit par la censure pendant plusieurs années pour sa critique de l'institution scolaire, paraît toujours aussi impertinent et poétique aujourd'hui.

    Capture d'écran

    Conseillé à partir de 6 ans

     Il était une fois : C'est la rentrée scolaire dans un collège de province. La vie reprend avec les chahuts au dortoir, les punitions traditionnelles, les récréations, les études houleuses et les conflits avec l'administration. Un soir, les pensionnaires décident de se libérer de l'autorité des adultes et déclenchent une révolte... Impertinent et iconoclaste, Zéro de conduite : jeunes diables au collègue est le troisième et avant-dernier film de Jean Vigo, cinéaste français décédé prématurément à l'âge de 29 ans après quatre réalisations, dont L'AtalanteA propos de Nice et La Natation par Jean Taris. Sorti en 1933, le film est considéré à l'époque comme un pamphlet libertaire très critique envers l'école. Accusé de véhiculer des valeurs "anti-françaises", il tombe sous le coup de la censure, une première pour un film hexagonal. Ce n'est qu'après la Libération en 1945 que son visa d'exploitation sera restauré.

     Ce qu'ils vont adorer : D'une durée assez courte (40 minutes), le film donne la part belle aux polissoneries des écoliers, toujours prêts à en découvre avec l'autorité. Bataille de polochons, escapades nocturnes et riposte armée à l'aide de projectiles depuis le toit de l'école, rien n'arrête la tornade d'insurrection ! Filmé à hauteur d'enfant, Zéro de conduite saura amuser le jeune public par son ton impertinent et intemporel.

     Ce qui peut les inquiéter : Sur la forme, le noir et blanc et l'aspect marqué de la pellicule pourront dans un premier temps déconcerter les plus jeunes, habitués aux programmes hauts en couleur (fort heureusement, la bande-son du film, dégradée au fil du temps, a été restaurée au début des années 1990 pour rendre les dialogues plus audibles.) Sur le fond, l'école, montrée comme autoritaire et fermée, et la sévérité des punitions infligées par les adultres (professeurs et surveillants) pourront impressionner certains enfants. Il serait bon de les accompagner tout au long du visionnage en leur expliquant le contexte historique du film (notamment sur le déroulement de la vie en pensionnat au début du siècle dernier, qui peut leur paraître confus avec le fonctionnement de l'école aujourd'hui.)

     Ce qu'ils vont garder au fond d'eux : Le souvenir d'une oeuvre pas comme les autres, libre et iconoclaste pour son époque, et le goût de l'enfance affranchie des barrières morales des adultes.

    Zéro de conduite est disponible en VOD.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Plaza13
      année 30, noir et blanc ? le 3/4 des utilisateurs du site ont zappé l'article
    • Legion666
      Zéro de conduite les blagues a Toto. 2 films sur des bêtises des enfants. J'ai envie de revoir l'un l'un tandis que l'autre me fait fuir, curieux non?
    • SUPER DC
      Film majeur de Vigo, comme tous ses quelques films dont on peut encore en ressentir l'influence aujourd'hui. Encore un qui est parti bien trop tôt.
    Voir les commentaires
    Back to Top