Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Héritière sur Arte : connaissez-vous le destin tragique de Montgomery Clift ?
    Par CL — 3 août 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'occasion de la diffusion ce soir sur Arte de L'Héritière, focus sur le destin tragique de Montgomery Clift. Coqueluche d'Hollywood, le comédien a connu une descente aux enfers précipitée par son alcoolisme et un terrible accident

    Avec sa "belle gueule" et son regard tourmenté, Montgomery Clift est rapidement devenu l'acteur le plus en vogue de l'Hollywood des années 50. Dès ses premiers rôles, les plus grands cinéastes se l'arrachent : il tourne pour Howard Hawks (La Rivière rouge) et Alfred Hitchcock (La Loi du silence) et donne la réplique aux plus grandes stars du moment, John Wayne et Elizabeth Taylor pour ne citer qu'eux. En 5 ans, il est nommé 3 fois à l'Oscar du meilleur acteur. Avec un tel début de carrière, rien ne prédestine l'acteur à un destin tragique.

    Car dans l'intimité, Montgomery Clift vit mal cette étouffante notoriété et l'accumulation des projets. Il devient petit à petit dépendant de l'alcool et des pilules pour ses allergies. Alors en plein tournage de L'Arbre de vie d'Edward Dmytryk en 1956, il est victime d'un terrible accident de voiture qui le défigure. Il parvient tout de même à boucler ses scènes grâce à de la chirurgie esthétique. Mais l'expérience l'affaiblit considérablement et renforce ses addictions. De cet événement, son professeur à l'Actors Studio, Robert Lewis, dira qu'il "débuta le plus long suicide de l'histoire de Hollywood".

    Swashbuckler Films
    Montgomery Clift et Joanne Dru dans La Rivière rouge (1949)

    Malgré l'aide des ses amis Marlon Brando et Elizabeth Taylor, le comédien ne parvient pas à chasser ses démons. Il enchaîne tout de même les rôles mais avec de grandes difficultés, son comportement sur les plateaux ternit sa réputation. Dans Le Fleuve sauvage d'Elia Kazan, il apparaît fatigué et amaigri même s'il parvient encore à démontrer un talent à toute épreuve. C'est pour cela que John Huston l'engage dans Les Désaxés, dans lequel il partage l'affiche avec Marilyn Monroe qui dira de lui "Il est le seul être qui soit encore plus perdu que moi." Dans la foulée, le cinéaste lui offre le rôle-titre dans Freud, passions secrètes mais le tournage est chaotique, si bien que le studio envisagera de le remplacer par Eli Wallach.

    Moralement terrassé par cette lente agonie, Montgomery Clift quitte les plateaux au début des années 60. En plus de lutter contre ses dépendances, il vit difficilement le regard qu'ont ses collègues sur son homosexualité, qui lui vaut d'être souvent malmené et rejeté. S'il consent à retrouver Elizabeth Taylor pour Reflets dans un œil d'or de John Huston, il meurt malheureusement prématurément d'un infarctus le 23 juillet 1966 à l'âge de 45 ans.

    L'Héritière
    L'Héritière
    Sortie le 20 février 2006 | 1h 55min
    De William Wyler
    Avec Olivia de Havilland, Montgomery Clift, Ralph Richardson, Miriam Hopkins, Vanessa Brown
    Spectateurs
    4,1

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top