Notez des films
Mon AlloCiné
    Flight sur Netflix : pourquoi le film avec Denzel Washington a fait polémique
    Par Laurent Schenck — 1 août 2020 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Flight", drame de Robert Zemeckis où Denzel Washington incarne un pilote de ligne alcoolique, est disponible sur Netflix. L'occasion de revenir sur la polémique Budweiser...

    Dans Flight, sorti en 2013, Denzel Washington joue Whip Whitaker, un pilote de ligne chevronné qui réussit l'exploit de faire atterrir son avion en catastrophe après un accident… Mais l'enquête qui suit va mettre en lumière un aspect indissociable de cet homme : son alcoolisme.

    Paramount Pictures

    Le personnage passe en effet une bonne partie de son temps à ingurgiter diverses boissons alcoolisées à un rythme effréné. Parmi elles : la bière Budweiser, dont les dirigeants n'ont pas apprécié que leur marque soit associée à un héros à ce point porté sur la bouteille.

    La société Anheuser-Busch, propriétaire de Budweiser, a ainsi demandé à Paramount de flouter le logo sur la bière que boit Whip Whitaker au volant de sa voiture. Dans une lettre adressée à Robert Zemeckis, l'ancien vice-PDG Rob McCartney avait écrit :

    "Nous avons une longue histoire dans la promotion de la conduite responsable et dans la prévention de l'alcoolisme au volant. Nous avons donc demandé au studio de supprimer le logo Budweiser de toutes les copies du film ainsi que les futures versions DVD, VOD et streaming."

    Flight sur Netflix : Denzel Washington dans son plus beau rôle

    La marque Stolichnaya a également déploré voir sa vodka dans Flight, et ce pour les mêmes raisons que Budweiser. Ses responsables avaient expliqué, peu de temps après la sortie du film, qu'ils n'auraient jamais donné leur autorisation s'ils avaient été consultés au préalable.

    Toutefois, aux Etats-Unis, il n'est pas obligatoire d'obtenir une autorisation pour mentionner une marque dans un film... Ainsi, Budweiser et Stolichnaya n'ont pas eu gain de cause.

    A sa sortie, Flight a réalisé 160 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 30. Un bon score, même si nous sommes loin des plus gros succès de Robert Zemeckis (Forrest Gump, Seul au monde). Denzel Washington a été nominé aux Oscars pour sa prestation.

    Flight
    Flight
    Sortie le 13 février 2013 | 2h 18min
    De Robert Zemeckis
    Avec Denzel Washington, Don Cheadle, Kelly Reilly, John Goodman, Bruce Greenwood
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    3,7
    Noter ce film

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Tatami
      i smell no argument . Le fait même que le système permette à des milliardaires de pères en fils d'exister sans bosser , ou même pire si le fils est un idiot qui dilapide la fortune sans réussir à la fructifier mais qu'il lui en restera toujours assez , montre qu'il y a un problème . Mais c'est plus simple de traiter les gens au RSA ou au chômage de faignasses ^^' Mais non moi pas de soucis , c'est juste une question de conscience et d'observation minime ^^
    • palatine chénat
      i smell i smell jalousie
    • Tatami
      à la différence de maintenant (et d'il y a 10 ans sans excuse d'une pandémie) où c'était aussi adios l'économie et bonjour le chômage de masse :pCe sont les grands groupes qui ont besoin des gens , pas l'inverse , si d'un coup on les empêchait de se mettre la politique dans la poche à leur profit ils ne disparaîtraient pas , ils s'adapteraient^^ Les mecs sont bien contents de creuser de plus en plus les inégalités , mais si les milliardaires se transformaient en millionnaires ce serait toujours aussi indécent mais ce serait davantage vivable pour la majeure partie de la population :)
    • palatine chénat
      plus de grands groupes adios l'économie et bonjour le chomage de masse
    • Tatami
      Le vrai problème c'est surtout les gens qui s'en foutent justement , et qui manquent d'empathie .... c'est pas nouveau que les gens se soutiennent et se plaignent quand quelque chose ne va pas , ce qui est nouveau c'est que les grands groupes peuvent tout se permettre et ça passe crème quand même ...
    • ServalReturns
      Toutefois, aux Etats-Unis, il n'est pas obligatoire d'obtenir une autorisation pour mentionner une marque dans un film... Ainsi, Budweiser et Stolichnaya n'ont pas eu gain de cause.Dieu merci. Puis alors les marques d'alcool qui viennent chouiner d'être associées à un personnage alcoolique... alors que des millions d'alcooliques sur cette planète carburent effectivement à leurs produits... eux, les vrais malades, on s'en tamponne, tant qu'ils consomment de l'alcool et font tourner la boîte. Mais houla, un personnage de film qui renvoie une mauvaise image de leur marque, ça c'est un problème... Quelle obscénité.
    Voir les commentaires
    Back to Top