Notez des films
Mon AlloCiné
    X-Men : Michael Jackson voulait absolument jouer le Professeur Xavier !
    Par Léa Bodin — 3 août 2020 à 10:50
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Saviez-vous que le rôle du Professeur Xavier dans le premier "X-Men" de Bryan Singer était convoité par un certain... Michael Jackson ?

    DR / Capture d'écran

    Dans une enquête du Hollywood Reporter consacrée au tournage chaotique du tout premier X-Men de Bryan Singer à l'occasion des vingt ans de la franchise, on apprend que le rôle du Professeur Xavier était convoité par un certain Michael Jackson.

    Au printemps 1999, Singer travaille sur X-Men avec les producteurs du film dans les anciens bureaux de la Fox lorsque le King of Pop franchit le seuil de la porte. Il porte des lunettes de soleil, refuse de serrer la main. Les producteurs comprennent que la star vient rencontrer Singer pour discuter de la possibilité d'incarner le Professeur X. La productrice Lauren Shuler Donner se souvient : "Je lui ai dit : 'Tu es au courant que Xavier est un personnage blanc assez âgé?' Et Michael a répondu :" Oh ouais. Tu sais, je peux me maquiller.'"

    Jackson s'est donc lancé dans une longue présentation s'appuyant sur le court métrage Ghosts, la version longue du clip dans laquelle Michael Jackson s'est transformé en un homme blanc de 60 ans maire d'une petite ville, qui s'en prend à un artiste bien intentionné vivant dans un étrange manoir ayant l'habitude de divertir les enfants avec des tours de magie. 

    X-Men
    X-Men
    Sortie le 16 août 2000 | 1h 45min
    De Bryan Singer
    Avec Patrick Stewart, Ian McKellen, Hugh Jackman, Halle Berry, James Marsden
    Presse
    3,5
    Spectateurs
    3,9

    Si l'on en croit un ancien dirigeant de la Twentieth Century Fox, qui s'est confié au Hollywood Reporter, le studio n'a jamais sérieusement envisagé Jackson pour le rôle qui est finalement revenu à Patrick Stewart : "Michael, se souvient-il, était déjà la cible de toutes ces accusations au moment [où on préparait] X-Men." Ralph Winter, qui a aussi rencontré Jackson lorsqu'il s'est présenté dans les bureaux, confirme que ce n'était rien de plus qu'un autre jour dans le sillage de Bryan Singer, qui était imprévisible, impulsif et toujours entouré de nombreux amis qui allaient et venaient. 

    Après le succès de ses X-Men, salué par de nombreux commentateurs pour sa manière d'aborder l'altérité et la discrimination et considéré par certains comme une évocation pionnière et allégorique de l'expérience gay, Bryan Singer est devenu l'un des réalisateurs les plus en vue d'Hollywood, avant d'être rattrapé lui aussi par plusieurs accusations d'agressions sexuelles et de viols sur mineurs. 

    Le clip de Ghosts en version intégrale :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Tatami
      Mëme si l'on est défenseur de la présomption d'innocence il ne fait pas nier les faits avérée , comme pour monsieur Darmanin , et le fait avéré pour M. Jackson c'est qu'il appréciait s'entourer d'enfants et dormir avec eux.... donc au mieux c'est fortement ambigu et malsain .Et l'argument il etait un enfant dans sa tête , ça marche moyen vu qu'il a été marié et a eu des enfants lui-même ^^
    • BlackCaptain
      Pourquoi directement insinuer que je n’ai pas capté? J’ai bien compris, merci.C’est le terme choisi qui est plutôt curieux; voire même idiot.
    • TofVW
      J'adore M. Jackson et je n'ai jamais cru à toutes ces accusations… mais il faut aussi avoir un peu d'humour, et le 2nd degré du message de Tatami est plus qu'évident.
    • Rastan
      une évocation pionnière et allégorique de l'expérience gayAinsi que de la ségrégation envers la Gerbille de Mongolie injustement et souvent confondue avec la Gerboise.Qui a une queue beaucoup plus longue comme chacun le sait !
    • palatine chénat
      trop vieux pour lui
    • Tatami
      Sérieusement vous voyez pas le rapport entre gays et xmen ? Vous avez vu les films ? :oToute la franchises depuis ses origines , donc plus de 50 ans, est l'une des plus militantes dans la défense des minorités dans ses messages, que ce soit noirs, punks, gays etc ... c'était tendance dans les années 60 déjà ?
    • Tatami
      Un personnage dont le but est de rassembler le plus possible d'enfants vulnérables psychologiquement chez lui ... ça peut se comprendre qu'il sente que le rôle était pour lui ^^'
    • Tatami
      Si vous n'avez pas vu les nombreux parallèles avec le coming-out , même dans les comics mais surtout dans les films , c'est que vous avez fait expres ^^
    • mekah
      à l'origine du comics oui. Mais ce qui a intéressé Bryan Singer c'est aussi et surtout le parallèle entre mutants et gays. C'est d'ailleurs assez flagrant quand on voit les deux premiers X-Men
    • mekah
      Oui. C'est chaud si vous avez pas capté la métaphore...
    • Seke
      Autant j'adore le chanteur ainsi que ses clips. Mais en acteur (le Magicien d'Oz, Captain EO), il était quand même plutôt mauvais.
    • Sirus
      Ses clips étaient des courts métrages et il jouait la comédie dedans, je l'ai jamais trouvé particulièrement mauvais. Et il a déjà fait des films
    • cyril b.
      une phrase placée là juste pour faire tendance....
    • Splendiiiiide
      considéré par certains comme une évocation pionnière et allégorique de l'expérience gay On peut bien y voir ce qu'on veut. Moi j'y vois l'expression d'un fétichisme de la combinaison moulante en cuir.
    • The world is yours
      Un génie de la musique et de la danse,ça c’est une chose.Mais le cinéma en est une autre.Patrick Stewart était l’homme de la situation.
    • Xavier N
      On dirait que Jackson a voulu tout interpréter, ce n'est pas la première fois qu'on nous dit ça. Seulement, être chanteur est un métier, être acteur en est un autre.
    • palatine chénat
      il serait au paradis mdr
    • palatine chénat
      trop malsain lol
    • BlackCaptain
      Hum... l’expérience gay?
    • Le commandant Sean Ramius
      On a échappé au pire...
    Voir les commentaires
    Back to Top