Notez des films
Mon AlloCiné
    Luc Besson : remplacé à la tête d'Europacorp, il devient directeur artistique de la société
    Par BB — 10 août 2020 à 17:50
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Un nouveau directeur général arrivera à la tête d'Europacorp en septembre. Axel Duroux (ex vice-président d'Endemol, ex-patron de RTL...) remplacera Luc Besson qui restera directeur artistique de sa société de production et distribution.

    Bestimage

    Changement à la tête d'Europacorp. A compter de début septembre, Luc Besson ne sera plus le directeur général de la société de production et de distribution qu'il a créé en 1992. Axel Duroux, ancien patron de RTL, ex vice-président d'Endemol, lui succédera, tandis que Luc Besson restera directeur artistique de la structure.

    Ce changement d'organigramme fait suite à une restructuration finalisée fin juillet : les fonds Vine et Falcon ont refinancé la société à hauteur de 192 millions d'euros. Dans le détail, Vine a pris 60,15% du capital et Falcon 6,29%. Un plan de sauvegarde avait été annoncé fin février dernier pour la société de Luc Besson qui traversait d'importantes difficultés financières.

    A l'époque de cette annonce, il avait été précisé dans un communiqué que Luc Besson allait "se concentrer désormais, sur les activités artistiques du groupe en tant que directeur artistique". Ce dernier conservera donc la présidence non exécutive du conseil d'administration.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • EuropaCorp : le plan de sauvegarde de la société de Luc Besson est validé
    • Luc Besson : une amende de 10 000 euros pour "licenciement discriminatoire"
    • EuropaCorp : quel avenir pour la société de Luc Besson ?
    Commentaires
    • tueurnain
      Vue le remplaçant, pas sur qu'on (ou que la société) y gagne au change...
    • tueurnain
      Non, europacorp allait mal avant Valérian, les échecs d'autres films (mes vies de chats, Jack et la Mécanique du cœur, opression etc) avaient déjà fragilisés la société, Valérian pouvait sauver europacorp mais ça n'a pas été le cas, plutôt le clou dans le cercueil...
    • James M.
      Après lucy qui été son grand film d'auteur cette excuse n'étais plus crédible effectivement.
    • James M.
      C'etais sur que ça arrive valerian été ça dernier chance. Et c'est devenu le coup de grâce.
    • James M.
      Ça semble assez évident
    • The Rotisseur
      Je n'aime pas Luc Besson, mais ça pique un peu de savoir qu'il se fait rétrograder de sa propre boîte. De plus, par quelqu'un de totalement désynchronisé de la sphère du cinéma. Bref, j'attends de voir la suite.
    • Sang-Coeur
      Mais oui je le valide, il faut produire des films mauvais pour le public majoritaire qui aime ce cinéma. Il existe et il se déplace et il rapporte de l'argent.... Quand tu as trouvé le bon filon c'est idiot de creuser à coté non ?Mais cela permet surtout de faire des films ambitieux ou risqués. Après quand les films ambitieux sont ratés, c'est pas de chance, mais cela peut arriver dans le processus de création.Hormis Besson, personne n'aurait pu sortir un Valérian, un Lucy, la trilogie des Minimoys, le cinquième éléments ou Jeanne d'arc... Alors oui les films ont des défauts et ne sont pas parfait, mais c'est d'un autre niveau d'ambition que les films français standard.Ou alors de produire pleins de petits films qui ne trouve pas de distributeurs, ou de financer des projets modestes, mais que les autres distributeurs ne veulent pas tenter.C'est sûr que quand tu te place du point de vue du consommateur exigeant cela peut énerver, mais quand tu essayes pendant 30 secondes de te mettre à la place du producteur... Cela parait logique si tu veux que ton entreprise fonctionne.
    • koloopomo
      lol, il y en a un qui a eu sa candidature à EuropaCorp de rejetée ;)
    • Housecoat
      Tu es littéralement en train de dire que pour attirer le public français, il faut nécessairement faire des mauvais films. C'est d'ailleurs la ligne de défense commune à tous ceux qui défendent le système de Besson, se complaire dans le cynisme.
    • Sang-Coeur
      Produire des bons films originaux qui peuvent rapporter autant ?Comme Le chant du loup ? 20M de budget pour environs 22M de recette.Comme Dans le Brume ? 11M de budget pour environs 3M de recette.La vérité c'est que le public français n'aime pas les films originaux, il faut donc les compenser avec des films ou le public va se déplacer, comme des Taken, Taxi ou Transporteur. Ce ne sont pas des bons films, mais des bonnes productions familiale ou Robert et son fils Kevin vont se déplacer car il aime ça... Un peu l'équivalent des Fast and Furious pour faire simple.Après le résultat des dernières productions a gros budget ne sont pas a la hauteur de l'ambition, je suis bien d'accord.Sauf que quand un projet est lancé il est impossible de faire la prédiction si le film sera bien à la fin.Un film comme Valérian, sur le papier il y a un potentiel énorme,Donc non, le cinéma français est dans l'impasse, pas a cause de Besson, mais a cause du public.Il a juste essayé de trouver un modèle économique qui lui permette de faire d'autres propositions. Et il a eu les yeux plus gros que le ventre sur un énorme projet.
    • Housecoat
      Je ne pensais pas que je trouverais encore des gens qui croient encore à cette excuse alors que ça fait longtemps qu'il est avéré qu'elle est bidon.Les films simples que Besson produisaient étaient conçus pour rapporter rapidement sans se fatiguer. ça, il n'y a pas à revenir dessus, c'est vrai.En revanche, quand tu te soucis un petit peu du cinéma de ton pays et de la visibilité qu'elle a à travers le monde, tu ne le gaves pas volontairement de navets en sachant qu'ils feront plus de visibilités que les films risqués que tu produis en parallèle. Où est la logique dans ce schéma ? Rien ne l'empêchait de produire des bons films qui pouvaient tout autant rapporter.Parce que ses films sont peut-être ambitieux et risqués, mais ça aurait été bien d'en faire des bons aussi...Si c'est ça l'alternative que Besson proposait, du sous-cinéma Hollywoodien gras qui n'a de français que la production, oui j'appelle ça conduire le cinéma français dans une impasse.
    • ScaarAlexanderTrox
      Aaaaah, maintenant que le Grobesson va pouvoir se focaliser entièrement sur les activités artistiques du groupe, nul doute qu'il va se remettre à faire des bons films. Qui mieux que lui.
    • zarathou
      C'est vrai, mais il suffit qu'un bon réalisateur soit à la barre pour que De Niro satisfasse.
    • Sang-Coeur
      Conduire le cinéma vers une impasse ?C'est à dire ?Car la vraiment je ne vois pas...Oui il a produit des films simples mais qui rapporte beaucoup, mais pour permettre de produire des films plus ambitieux ou des films qu'aucun studios ne voulais diffuser car trop risqués.Mais si tu fais référence a ça tu dois manquer d'informations ou de recul... Ou alors tu penses à autre chose ?
    • Morcar
      Sachant qu'il est le principal responsable de l'échec d'EuropaCorp, et qu'il n'en est plus propriétaire, il n'y aurait rien eu d'illogique à ce qu'il soit remercié. Mais les nouveaux patrons sont sympas, ils font ça en douceur. Son départ d'EuropaCorp sera annoncé dans quelques années.
    • Morcar
      Ce n'est peut-être que temporaire, pour ne pas non plus dire qu'ils effacent tout et reprennent à zéro. Il a réussi à négocier le poste de directeur artistique pour le moment, lors du refinancement d'Europa Corp, mais d'ici quelques années peut-être sera-t-il remplacé.Il ne faut quand même pas oublier que s'il a beaucoup produit des bessonneries à la Taxi et Yamakazi, c'est aussi à lui qu'on doit Les petits mouchoirs, Un balcon sur la mer, Möbius ou Saint Laurent. Il est vrai que ce type de films font plus office d'exception dans la filmo d'EuropaCorp, mais ils sont là malgré tout.Si le nouveau PDG d'EuropaCorp veut modifier l'image de la production, il ne va pas la faire de manière abrupte, il va faire ça petit à petit. Et donc conserver Besson à la direction artistique va permettre d'assurer cette transition.
    • Cooper1992
      En même temps De Niro, hormis 2-3 exceptions depuis 25 ans hein
    • Housecoat
      Et quand le gars qui ose ne fait que conduire le cinéma vers une impasse encore pire que celle qui gangrène le cinéma Français, on dit quoi ?
    • Kushim
      Très bien dit. Je pense que son tord a été de vouloir être trop présent personnellement sur tous les fronts et de pas délégué suffisamment certaines étapes de la fabrication d'un film et de ses activités annexes (studio, école, etc.)
    • Happy_Evil_Dude
      Steve Jobs n'a pas été viré d'Apple, il a démissionné. Et Apple s'est bien dépêché pour le faire revenir.
    Voir les commentaires
    Back to Top