Notez des films
Mon AlloCiné
    Braveheart sur TCM Cinéma : la genèse compliquée de la fresque historique de Mel Gibson
    Par Laurent Schenck — 13 sept. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Si "Braveheart" fait office de film culte depuis un quart de siècle, la production du long métrage de Mel Gibson s'est avérée particulièrement délicate... Explications.

    En 1995, Braveheart conquiert le public grâce à ses scènes de batailles impressionnantes et son interprète principal, Mel Gibson. Dans la peau de William Wallace, charismatique meneur d'hommes se dressant contre l'envahisseur anglais, l'acteur livre une performance inégalable.

    Ecrit par Randall Wallace d'après un poème épique de l'auteur du 15ème siècle Harry l'Aveugle, Braveheart est un projet qui met du temps à se matérialiser. A l'origine, Mel Gibson souhaite produire le film via sa société Icon, mais a du mal à trouver d'autres investisseurs. La Warner se montre intéressée à condition que l'acteur s'engage à faire un nouvel épisode de L'Arme fatale, ce qu'il ne souhaite pas à ce moment. Il doit donc dénicher d'autres fonds d'investissement.

    Le Seigneur des anneaux, Gladiator... 7 discours de bataille qui redonnent du courage

    Les choses se concrétisent lorsque Paramount s'associe à Fox pour la distribution du film. Mais avant cette entente, comme le processus de pré-production de Braveheart s'étend sur plusieurs mois, Gibson doit faire une croix sur certains rôles. Parmi eux, celui du héros du Cinquième élément alors octroyé à Bruce Willis. Il sollicite également Terry Gilliam pour la mise en scène du long métrage, mais ce dernier refuse... Le poussant à endosser lui-même la fonction de metteur en scène.

    Notons par ailleurs que Gibson ne compte pas, à l'origine, jouer dans Braveheart. Le motif ? William Wallace a, à l'époque des événements relatés dans le film, la vingtaine, alors que le comédien approche la quarantaine au milieu des années 1990. Le célèbre rôle-titre de Mad Max envisage de confier le personnage au très en vogue Jason Patric, mais Paramount ne veut pas investir sans la présence de Gibson à l'écran. C'est pour cette raison qu'il se décide à incarner Wallace.

    Braveheart 2 : la bande-annonce de Robert the Bruce, la suite du film culte

    Au final, Braveheart est conçu pour un budget de 76 millions de dollars et en rapporte plus de 210 dans le monde via sa sortie en salles. Le long métrage remporte par ailleurs cinq Oscars, dont ceux du Meilleur film et du Meilleur réalisateur.

    Braveheart
    Braveheart
    Sortie le 4 octobre 1995 | 2h 45min
    De Mel Gibson
    Avec Mel Gibson, Sophie Marceau, Catherine McCormack, Patrick McGoohan, James Cosmo
    Presse
    2,6
    Spectateurs
    4,2
    louer ou acheter

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • 12 répliques de films qui te donnent envie de te lever le matin
    Commentaires
    • F X.
      Tiens on apprend que Jason Patric a été en vogue... :)
    • tueurnain
      Pareil!
    • Magellan
      moi j'étais plié en 2 :)
    • Seke
      C'est sur qu'un film sur un héros Blanc hétérosexuel qui souhaite sauver sa patrie, se ferait attaquer en 2020 par toutes les associations ^^
    • Blasi B
      fan depuis plus de 20 ans, j'avais jamais vue :) merci!!!
    • Blasi B
      un de mes premiers films préféré, que j'ai vue au moins 50 fois , un des premiers de films qui m'a fait pleurer, un des premiers films de 3h que j'ai engloutit... ce film a eu plusieurs de mes premières fois :) quand je pense a des films qui m'ont fait pleurer gamin, y'a lui et Armageddon :) peut être parce que mes héros de l'arme fatal et die hard y avait un destin tragique... je sais pas ...
    • Might Guy
      Archi connu mais toujours bon à revoir:https://youtu.be/OmB77ZR0nVs
    • Cyphre14
      Pour les Oscars peut-être pas, en revanche pour les Razzie awards sans problème tant cette scène est ridicule.
    • Arya11Steinfeld
      Et contrairement au film Le Roi avec Timothy Chalamet, personne ne reproche à ce film de n'avoir pratiquement rien à voir avec la réalité historique!
    Voir les commentaires
    Back to Top