Notez des films
Mon AlloCiné
    Mignonnes : des politiques s'emparent de la polémique, Netflix réagit
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 14 sept. 2020 à 11:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Objet d'une polémique en août provoquée par la promotion du film à l'international par Netflix, avec la mise en ligne d'une affiche inappropriée, "Mignonnes" est encore sous le feux des critiques aux Etats-Unis, politiques cette fois.

    Bac Films

    En août dernier, le film Mignonnes de Maïmouna Doucouré a fait l'objet d'une vive polémique sur les réseaux, provoquée par la promotion du film à l'international par Netflix, avec la mise en ligne d'une affiche inappropriée. En cause, le décalage entre l'affiche internationale et l'affiche française. Tandis que l'affiche française est à l'image de l'esprit du film, l'affiche de Netflix prête à confusion, en montrant des jeunes filles hyper-sexualisées. Sujet qui est justement au coeur du film et qu'il dénonce. Devant le tollé suscité, la firme s'était excusé : "Nous sommes profondément navrés pour le matériel promotionnel inapproprié que nous avons utilisé pour le film Mignonnes / Cuties. Ce n'était ni OK, ni représentatif de ce film français qui a gagné un prix à Sundance. Nous avons mis à jour les photos et le résumé du film".

    Fin de la polémique et chapitre clos ? Pas vraiment. C'était sans compter sur quelques politiques américains ultra conservateurs pour raviver des feux visiblement mal éteints. Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz et l'animatrice de la chaîne Fox News Laura Ingraham, sont entrés dans la danse, si l'on ose dire. Le sénateur Cruz vient de demander au Département de la Justice d'enquêter sur Netflix : "Je demande urgemment au Département de la Justice de conduire une enquête sur la production et la distribution de ce film" a écrit l'intéressé, dans une lettre adressée à l'Attorney général William Barr. Le but ? "Déterminer si Netflix, ses responsables, ou les personnes impliquées dans la création ou la production du film "Mignonnes" violent les lois fédérales en ce qui concerne la production et la distribution de contenus pédopornographiques".

    De son côté, l'animatrice Laura Ingraham demande à ses 3,7 millions de followers sur Twitter de carrément résilier leur abonnement à Netflix, fustigeant un film qui fait la promotion de "l'exploitation sexuelle des filles". Si le tir de barrage contre le film est principalement dû à la frange républicaine, des élus du camp démocrate se sont aussi lancés dans la bataille contre Mignonnes, à l'image de l'élue du Congrès Tulsi Gabbard, représentante du deuxième district d'Hawaï à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 2013.

    Dans ce Tweet énervé posté vendredi soir, elle pointe un film qui "risque d'aiguiser l'appétit des pédophiles et contribuer au trafic sexuel d'enfants. Une victime sur 4 de ces trafics sexuels sont des enfants. C'est arrivé à la fille de mon amie, âgée de 13 ans. Netflix, vous êtes complice". Son Tweet a été liké plus de 189.000 fois. De son côté, la firme tient toujours fermement la barre et balaye naturellement ces accusations, arguant que Mignonnes est justement "un commentaire social contre la sexualisation des jeunes enfants", selon les propos rapportés d'un porte-parole de la société.

    Mignonnes
    Mignonnes
    Sortie le 19 août 2020 | 1h 35min
    De Maimouna Doucouré
    Avec Fathia Youssouf, Medina El Aidi, Esther Gohourou, Ilanah, Myriam Hamma
    Presse
    3,5
    Spectateurs
    3,2
    Séances

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Mignonnes : Netflix s'excuse après la diffusion d'une affiche inappropriée
    • Mignonnes : "Un portrait sans concession, entre ces deux modèles de féminité"
    Commentaires
    • Chocasse
      Pas le genre des démocrates
    • Plaza13
      - Une affiche réussie, c'est quand tu comprends les grandes lignes du film rien qu'en la regardant.: tout a fait ! c'est aussi le soucis de sa bande annonce.-Tous ceux qui sont pas choqués face à ça, banalisent justement le truc. : honnêtement, y a pire sur Tik Tok et W9 avec ses clips...et de fait a bien banalisé ces comportements....De plus le choquage est générationnel selon si t'as vécu les années 70/80 avec Emmanuelle, les films d'Hamilton etc etc...ou si t'es né dans une époque plus aseptisée...-ce film n'aurait jamais dû être tout public: l'interdire au moins de 18 aurait été l'aveu a qui est réellement destiné ce film puisque :1) les 12/18 ans n’éprouvent aucun intérêt quand il y a mieux ailleurs a porté de main (smartphone).2) le sujet moral n'est qu'un maigre alibi pour masquer a qui il est destiné vraiment....car il n'est pas vraiment a visée pédagogique même si la prod et le tampon Sundance prétend le contraire hein !En fait, personne n'assume comme d'hab' alors que c'est limpide ;)
    • Plaza13
      La production s'est pris le pied dans le tapis en voulant faire du racolage a tout prix...Le projet était peut-être louable et colle a l'actualité (#tenue correcte exigée) mais est en tout cas très maladroit puisqu'il démontre plus qu'il dénonce.
    • David D.
      Ah ouais quand même...
    • christm92
      Ils sont pas plus ridicule que les français...
    • andiran23
      Evidemment qu'ils ont pas vu le film. Ils se basent tous sur cette affiche (très douteuse, effectivement) et sur le résumé sur Netflix, qui ne représente pas du tout le film, et ils suivent le mouvement en étant persuadé de savoir de quoi ils parlent ...
    • Kao-BB
      Pour la scène dans Mignonnes je doute fort que les enfants auront besoin de voir cette scène pour faire pareil, quand on voit les conséquences pour le personnage qui l'a fait :/ Et malheureusement et comme vous le mentionnez dans votre réaction je pense que les enfants n'auront pas besoin de ce film pour être influencés par des choses largement plus hardcores sur Internet voire à la télé qu'une scène suggérée au cinéma !:CPour ce qui est de la mention Tout publics au cinéma ça peut se discuter pour Mignonnes mais au fond c'est comme plein d'autres films destinés aux adultes qui ont cette mention parce qu'ils ne comportent pas de scènes très violentes ou explicites, mais ne sont pas pour autant familiaux ! En tout cas je n'avais pas remarqué d'enfants lors de ma séance pour ce film...
    • Fenrir .
      N'importe quoi ...Les pédophiles n'ont pas besoin de cette affiche pour aiguiser leur appétit, comme elle dit. Pour ça, ils trouvent largement mieux sur le Darkweb.Dans ce cas, interdisons les films mettant en scènes des armes a feu et des drogues, puisque selon ces gens, ça contribue aux trafics.Ah, ces américains ... Heureusement pour eux que le ridicule ne tue pas, car ils sont champions du monde dans cette catégorie.
    • PSEUDO
      Si ton commentaire initial est ironique, ma réponse fait effectivement flop.Sinon, le sens est pourtant clair, ma réponse est écrite convenablement dans un français correct.Même sens que la réponse de Hairpeace mais avec un tout petit peu plus de précisions.
    • Cyphre14
      Pas compris le sens de ta phrase.
    • PSEUDO
      Tu confonds avec la droite, l'extrême droite et tous les conservateurs quels qui soient, l'histoire le prouve et encore à notre époque.
    • Melnibonéen
      On a échappé aux démocrates, c'est déjà ça.
    • Xavier N
      En même temps, une affiche est censée représenter le film qu'elle présente. Une affiche réussie, c'est quand tu comprends les grandes lignes du film rien qu'en la regardant.Mais quand je vois ceux qui disent l'affiche ne représente pas du tout le film, on croirait que selon eux, ce n'est pas l'équipe du film qui a fait cette affiche, mais seul Netflix. Non, pour faire cette affiche, il a bien fallu prendre en photo les gamines faire le show de leurs positions suggestives ! Rien n'est truqué, ça vient bien du film. Tous ceux qui sont pas choqués face à ça, banalisent justement le truc.Ensuite, ce film n'aurait jamais dû être tout public. Des enfants n'ont pas à voir une gamine qui montre sa ****** sur les réseaux sociaux. Qui nous dit que ça va pas les influencer à faire pareil ? Ce film est donc avant tout destiné aux adultes, c'est ensuite leur rôle d'expliquer les choses à leurs enfants et de leur mettre des barrières. Combien de parents ne savant même pas ce que font leurs enfants sur les réseaux ?...
    • Hairpeace
      Elle vient même plutôt de la droite, je dirais ! Qui a toujours crié au démon dans les années 30 avec certains films sulfureux, puis dans les années 90 avec les jeux vidéo violents ?
    • Hunnam29
      C'est clair, elle dénonce le film alors qu'il n'a rien à voir avec l'affiche au final.
    • Cyphre14
      Autre époque et puis le film a été complètement oublié.
    • Jérôme 450
      C'est bizarre, beaucoup semblent avoir oublié la polémique du film Beau-père de Bertrand Blier, sorti en 1981, contenant des séquences érotiques avec une actrice de 14 ans. Ça fait un scandale pendant un petit moment, et puis on en parle plus, alors que le cinéaste est toujours en activité.
    • Cyphre14
      Comme quoi la cancel culture n'est en rien l'apanage des gauchistes.
    • Kao-BB
      C'est ce que l'on appelle littéralement juger un film sans l'avoir vu, ici pas au-delà d'une affiche Netflix qui ne représente pas tout le fond du film sur ce qu'il dénonce :/
    • Madolic
      le sénateur républicain du Texas ... et l'animatrice de la chaîne Fox News ...et bien que du beau monde ^^
    Voir les commentaires
    Back to Top