Notez des films
Mon AlloCiné
    Polémique Mignonnes : "une grave attaque contre la liberté de création" pour les cinéastes de l'ARP
    Par OP — 16 sept. 2020 à 10:50
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dans un communiqué, les membres de l'ARP (Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs) apporte son soutien au film "Mignonnes" de Maïmouna Doucouré, qui n'en finit pas de susciter la polémique aux Etats-Unis, cible des ultra conservateurs US.

    Bac Films

    Un vent mauvais souffle toujours au-dessus du film Mignonnes aux Etats-Unis, comme nous le rapportions hier. L'oeuvre de Maïmouna Doucouré, achetée par Netflix pour être diffusée aux Etats-Unis, est plus que jamais la cible des ultra conservateurs, appelant leurs troupes au boycott, voire même à se désabonner de la plateforme. De son côté, la firme de Redmond balaye ces critiques, expliquant que le film "est une chronique sociale contre la sexualisation des jeunes enfants", et évoque "la pression à laquelle font face les jeunes filles, dictée par les réseaux sociaux et la société en général".

    Les cinéastes de l'ARP, Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs, présidée par Claude Lelouch et Pierre Jolivet, a tenu à apporter son soutien à la cinéaste et par extension à son film, dans un communiqué publié hier sur le site. "A l’heure où les plus conservateurs des Américains demandent le boycott du film Mignonnes, nous tenons à apporter notre soutien à Maïmouna Doucouré, sa réalisatrice, qui a obtenu le prix de la meilleure réalisation au Festival de Sundance" précise-t-il. "Ce film produit en France, puis acheté par Netflix pour sa diffusion aux Etats-Unis, est emblématique de l’indispensable liberté d’expression dont le cinéma, dans toute sa diversité, a besoin pour aborder des sujets dérangeants, donc nécessaires à l’exercice de la démocratie. Nous serons toujours aux côtés de ceux qui soutiennent et diffusent les œuvres exprimant cette liberté".

    Mignonnes
    Mignonnes
    Sortie le 19 août 2020 | 1h 35min
    De Maimouna Doucouré
    Avec Fathia Youssouf, Medina El Aidi, Esther Gohourou, Ilanah, Myriam Hamma
    Presse
    3,5
    Spectateurs
    3,2
    Séances

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Mignonnes : des politiques s'emparent de la polémique, Netflix réagit
    • Mignonnes : Netflix s'excuse après la diffusion d'une affiche inappropriée
    Commentaires
    • Bacta142.
      Totalement hors-propos pour moi. Le fascisme a toujours été lié au nationalisme. Ca n'a donc rien à voir et surtout ça n'a pas du tout les mêmes conséquences.
    • BiggerThanLife
      La Tendance est lourde et cela va encore s'accentuer. Le fascisme il y a bien longtemps qu'il a changé de camp. ;)
    • Kao-BB
      Vous n'avez pas vu le film en fait...
    • Bacta142.
      Si tu insistes... Aucun journal ne s'est permis de décapiter Marine Le Pen.
    • Bacta142.
      Tout? Comme quoi par exemple? Leur répondre?
    • tueurnain
      Phrase typique de celui qui n'a pas d'argument valable à opposer...
    • tueurnain
      La gauche, et surtout l'extrême gauche qui traite systématiquement de fascistes tout ceux qui pense différemment d'eux et qui font tout pour leur interdire de parler...
    • Morcar
      Dans ce cas, tu attaque l'affiche, tu demandes à la censurer et à la remplacer, mais tu ne demandes pas à boycotter le film.
    • Morcar
      Disons qu'on pourrait reprocher aux marketteux de Netflix de n'avoir eux-même pas vu le film avant d'en faire la comm'. Du coup, ils ne savaient pas ce qu'ils devaient vendre et ils l'ont très mal vendu.
    • Bacta142.
      Comme je l'ai dit , le premier message avançait qu'elle était victime de racisme, d'où le terme racisé.
    • Gabrielle Be
      On peut dire réalisatrice noire plutôt que racisée.J'en reviens toujours à dire que je n'aime pas le terme racisé.Je trouve qu'employer racisé pour ne pas dire noire est hypocrite.Mais bon, la couleur de peau est un problème pour beaucoup de monde et crée aussi une sorte de hiérarchie malsaine.
    • -Nomade-
      Ah ben voilà, exactement le niveau des critiques aux US : énervée, idéologique, et surtout... qui n'a pas vu le film.
    • Dmitrram
      Avez-vous vu le film ?
    • Madolic
      d'où le fait que c'est très mal vendu aux US.Après non tu juges pas une oeuvre juste sur la pochette ^^
    • Francois L.
      Ce qui est en jeu c'est l'hyper sexualisation de tranches d'ages déjà très ciblées par une société qui, par ailleurs, dénonce a juste titre la pédophilie. Ce genre production est une porte ouverte a la banalisation du pire. Si on rapproche cela d'une mode consistant a favoriser tous les types de sexualités dites marginales , ainsi que de la charte des nation uni préparant un accès au plaisir pour les petit (???) , on est en droit de se poser des questions sur les tendances actuellement à l'oeuvre. Alors évidemment les partisans du vivre avec son temps n'y verrons qu'une manifestation de la liberté d’expression. Ils sont pourtant moins acharnés a pardonner a des gens comme polanski. Peut être aussi parce tout dépend du camp auquel on appartient ? Ainsi , des gens influents comme cohn bendit ont toujours pignon sur rue...
    • Melnibonéen
      C'est Staline, dans les années qui suivirent la 2nde guerre mondiale, qui donna pour directive aux journalistes communistes vivant dans les pays de l'OTAN de traiter de fasciste tous les adversaires de l'URSS et du communisme.Après la mort de Staline, cette stratégie subsista pour les communistes. Puis tous les gauchistes, même anti-communistes, la reprirent à leur tour.C'est marrant de voir que 30 ans après la chute de l'URSS et 70 ans après la mort de Staline, cette technique est toujours utilisée de manière intensive. Quand bien même ceux qui l'utilisent auraient toutes les peines du monde à trouver une définition à ce mot.
    • Melnibonéen
      C'est quoi la fachosphère ?
    • Melnibonéen
      Tiens, les cinéastes défendent la liberté de création maintenant ? C'est nouveau ?Je ne les ai pas entendu quand l'académie des Oscars a décrété quels acteurs les cinéastes devaient engager dans leurs films et de quels thèmes et sujets ils devaient parler.
    • Melnibonéen
      Merci pour l'info.C'est vrai qu'en France on connait toujours les polémiques qu'il y a aux USA mais on ne sait jamais rien de ce que pensent les gens dans les autres pays du monde.
    • andiran23
      Alors, je sais pas trop de quel certain camp politique tu parles à demi-mot, mais dans le doute : cette volonté de censure est soutenue par des dizaines d'élus conservateurs républicains, c'est pas du tout poussé par les démocrates
    Voir les commentaires
    Back to Top