Mon AlloCiné
    Bac Majestic entre en Bourse
    1 juil. 2000 à 12:01
    facebook Tweet

    Bac Majestic, la holding qui gère le distributeur Bac Films, fera son entrée en bourse le 4 juillet prochain. Zoom sur une société en plein essor...

    En progression constante depuis sa création, la holding Bac Majestic, qui gère entre autres la société de distribution de Bac Films, cotera prochainement en Bourse, sur le Nouveau marché. Cette introduction permettra au groupe de poursuivre la croissance de ses activités, pour devenir à terme la première major française et indépendante sur le marché européen.

    L'organigramme de Bac Majestic, au 28 juin 2000

    La holding Bac Majestic est composée de 3 principales filiales, Bac Films, Majestic Holding, et Séance Privée, qui comprennent chacune des participations dans des sociétés liées à leurs activités.

    • Bac Films, détenue à 100% par Bac Majestic
      --> Pôle coproduction, acquisitions et gestion de droits, distribution

      Ritz productions
      Société de gestion de droits d'un catalogue de films français
      Détenue à 100% par Bac Films

      Bac Distribution
      Société de distribution cinématographique
      Détenue à 80% par Canal Plus et à 20% par Bac Films

      Mars Films
      Société de distribution cinématographique à vocation art et essai
      Détenue à 95,1% par Bac Distribution.

      Bac Films détient également des participations dans CDCA (24,2%), Chrome Dragon (7,5%), Loma Nasha (4,7%)

    • Majestic Holding, détenue à 100% par Bac Majestic
      --> Pôle exploitation

      Biarritz Elysées prestige
      Salle de cinéma parisienne hors du circuit d'exploitation, et destinée aux opérations de communication
      Détenue à 35% par Majestic Holding

      Les écrans de Paris
      Société de gestion des cinémas parisiens l'Escurial, l'Arlequin, le Reflet Médicis, le Majestic Passy et le Majestic Bastille
      Détenue à 100% par Majestic Holding

      Majestic détient de 50 à 100% des parts de Majestic SA, et Majestic Brest, Majestic Cinémas, Majestic Nîmes Cassargues, Majestic Compiègne. Ces filiales ont pour activité la construction et l'exploitation des différents complexes Majestic en France.

    • Séance privée, détenue à 80% par Bac Majestic
      --> Pôle événementiel et internet
    Une progression constante

    Naissance du groupe
    Créée en 1986 par Jean Labadie et Eric Heumann, Bac Films était alors une société dédiée à la distribution cinématographique. En 1988, Vivendi entre à hauteur de 10% dans le capital de Bac Films, via sa filiale Havas Images (ex-Générale d'images). Peu à peu, le groupe de Jean-Marie Messier renforce sa participation, en rachetant les parts des dirigeants sortants. En 1990, Vivendi détient 20% de Bac Films, et le départ d'Eric Heumann en 1996 lui permet d'augmenter encore sa part du capital, qui monte à 45%. Jean Labadie crée alors Bac Holding rebaptisée Bac Majestic.

    Diversification des activités
    Parallèlement, la société diversifie ses activités.
    Ce sera d'abord dans l'événementiel, avec la création en 1991 de Séance privée, structure chargée des actions de communication autour de la sortie des films.
    Le pôle exploitation ouvre en 1994. Bac Majestic achète plusieurs salles de cinéma parisiennes (L'Escurial et le Reflets Médicis), et crée une société pour les gérer : Les écrans de Paris.
    Ce pôle sera renforcé en 1997 par la création de Majestic Holding, qui absorbe Les écrans de Paris, et poursuit son développement par la mise en chantier de complexes en province.
    Enfin en 1998, le pôle distribution s'agrandit, avec la création de Mars Films, un nouveau label à vocation art et essai.
    Début 2000, toutes les sociétés sont réunies sous la holding Bac Majestic. Vivendi sort du capital, afin d'éviter des conflits d'intérêts entre ses filiales présentes dans ce secteur, et revend ses parts à Bac Majestic.
    En avril, Jean-Martial Lefranc, PDG de Cryo Interactive, entre dans le capital du groupe à hauteur de 20%. En juin, Miramax prend une participation symbolique de 1,9% dans le groupe.

    Dans la cour des grands
    Jusqu'à cette année, le groupe s'est donc totalement autofinancé. Mais pour faire face à son ambition, il doit désormais passer à la vitesse supérieure.
    Avec ses lourds actifs d'exploitation, la holding a besoin de fonds pour poursuivre son développement et ne pas casser une croissance jusque là constante d'environ 25% par an.
    L'introduction en Bourse lui permettra donc de lever rapidement des fonds. Jean Labadie, fondateur du groupe, sera toujours actionnaire majoritaire du groupe, avec près de 57% des parts ; ce qui permettra à Bac Majestic de préserver son indépendance.

    De la distribution ...

    Le premier distributeur indépendant français
    Côté chiffres, Bac Films est le premier distributeur indépendant français depuis 1996, et a réalisé 10% de parts de marché en 1999. La société se classe derrière les majors GBVI, Pathé, UFD, UIP et Warner, mais devant Columbia Tristar. Le pôle distribution de Bac Majestic devrait maintenir ses bons résultats cette année, puisque Scream 3 a déjà passé la barre des 2,5 millions d'entrées et Himalaya, l'enfance d'un chef, sorti en décembre 1999, s'approche de ce chiffre. Jet Set a réuni 500 000 spectateurs en une semaine, et devrait continuer de progresser d'autant que sa sortie a été judicieusement programmée dix jours avant la fête du cinéma. Parmi les grosses sorties à venir, O brother, le dernier film des frères Coen, avec George Clooney, ouvrira le bal le 30 août. Il sera suivi par U-571, un film de guerre américain, la semaine suivante. Puis ce sera le temps des films de Cannes, non primés cette année mais salués par la critique. Puis viendra notamment Scary movie, une parodie des films pour adolescents tels que Scream et autres Souviens toi l'été dernier.

    Un catalogue varié
    Figure emblématique du cinéma français, Jean Labadie est reconnu pour son goût du risque en matière de choix, souvent auréolés de succès. Bac Films a obtenu 5 palmes d'or à Cannes, dont La leçon de piano de Jane Campion (1993) et Pulp Fiction de Quentin Tarantino (1994). Au fil des années, Bac Films a étendu son activité à la distribution de films à fort potentiel commercial, français tels que Le bonheur est dans le pré d'Etienne Chatiliez, ou sur le créneau du film pour adolescents : en témoigne le succès de la trilogie Scream ou de Faculty.
    Le catalogue est désormais équilibré entre les comédies, les thrillers, les drames et les films familiaux, ainsi qu'entre films européens et films américains.

    Des partenariats privilégiés
    Depuis 1998, Bac Films distribue en exclusivité le catalogue de Miramax, premier indépendant américain, ce qui lui assure les droits de films tels que Will Hunting de Gus Van Sant.
    Bac Films a récemment signé un accord avec Artisan Films, producteur du Projet Blair Witch.
    La société dispose également de contacts privilégiés avec plusieurs producteurs de cinéma. Bac Films souhaite développer ce type d'accords stratégiques, afin de s'assurer des droits de distribution des films en amont de leur mise sur le marché.

    Naissance de Mars Films...
    Jean Labadie a créé en 1998 une seconde société de distribution, à vocation art et essai. L'avènement de Mars Films constitue un retour aux sources, mais est aussi l'occasion de former une nouvelle équipe à "l'esprit maison" : la nouvelle structure est dirigée par Stéphane Célérier, qui, comme Jean Labadie, est un ancien de chez Lazennec (sociéte de production indépendante), et applique les méthodes qui firent le succès de Bac Films.
    Les bons résultats de Mars Films pour l'année 1999 confirment le "flair" artistique de ses dirigeants : Le Projet Blair Witch, avec 800 000 entrées et Buena Vista Social Club, avec 570 000 entrées, ont permis à Mars Films d'augmenter ses résultats de 200% en un an.
    Propulsée dans le top dix des distributeurs français en seulement deux ans d'existence, la "petite soeur" de Bac Films semble donc suivre la voie tracée par son aînée.

    ... et de Bac Distribution
    Enfin depuis le début de l'année, la distribution des films a été transférée chez Bac Distribution. Cette société distribuera une partie des films produits par le Studio Canal, ainsi que les films acquis indépendamment par Bac Films.

    ... à une diversification verticale

    Coproduction de long-métrages
    Bac Films investit également dans la coproduction de longs-métrages, sous la forme d'apport de capitaux. Là encore, la société se démarque par ses choix artistiques. Bac Films est ainsi fidèle à Galatée, la société de Jacques Perrin, dont elle soutient les projets d'envergure : après avoir coproduit Microcosmos et Himalaya,l'enfance d'un chef, elle soutient à l'heure actuelle Le peuple migrateur, un documentaire sur les migrations des oiseaux dont le tournage s'opère sur 3 ans, et qui sortira fin 2001.
    La capitalisation boursière permettra à Bac Films d'investir davantage dans ce secteur, qui nécessite de bloquer des fonds plusieurs mois avant l'encaissement des recettes.

    Gestion de droits audiovisuels
    Bac Films gère les droits audiovisuels d'un catalogue de près de 200 films. Ces droits sont ensuite cédés, pour des mandats d'un an, à deux sous-traitants, Roissy Films et Canal + DA, qui les commercialisent ensuite auprès des chaînes. Bac Films alimente ainsi les diffuseurs, hertziens et numériques, et conforte ainsi sa présence à tous les maillons de la vie d'un film.
    Désormais, acheter plus de films, disposer des droits sur un plus grand nombre de territoires, et sur des films plus ambitieux sont les trois priorités du pôle acquisition.
    Le pôle gestion de droits se chargera quant à lui de consolider les liens avec les diffuseurs, et de rester attentif à l'émergence de la vidéo à la demande et de la diffusion sur internet, afin d'investir ces nouveaux secteurs.

    Exploitation
    Le pôle exploitation a démarré en 1994, avec la création des Ecrans de Paris, une filiale de Bac Majestic regroupant la gestion de salles de cinéma parisiennes parmi lesquelles l'Arlequin, l'Escurial, et le Reflet Médicis, puis les Majestic Passy et Bastille. En 1997, Majestic Holding absorbe les Ecrans de Paris, et prend la gestion du pôle exploitation du groupe. La société cible son implantation dans les villes moyennes de 100 à 200 000 habitants : après l'ouverture du Majestic Lille, 9 complexes ouvriront d'ici 2002. La société se place ainsi sur un segment délaissé par ses concurrents, malgré un potentiel de spectateurs. La construction des complexes est financée pour moitié par Majestic Holding, et pour moitié par des fonds régionaux, et la gestion des salles est confiée aux exploitants locaux.

    Evénementiel et internet
    Enfin l'événementiel cinéma, géré par Séance privée, est également un secteur en pleine évolution au sein de Bac Majestic. L'objectif est de faire de cette filiale une véritable agence de référence dans le domaine de l'événementiel cinéma : organisation d'avant-premières, création de la promotion autour des films, mise en place d'événements interactifs avec les équipes de films.. Séance privée gère également le pôle internet de Bac Majestic. Bac Films a ainsi été, en 1997, le premier distributeur à utiliser le web pour promouvoir ses films. Fort de ce premier succès, Bac Majestic a créé fin 1999 Cinéshopping, un site dédié à la vente de produits dérivés. A terme, le site devrait devenir le premier site de merchandising en Europe. Jean Labadie ne cache pas son intention de développer le e-commerce, notamment par la mise en place prochainement d'un système de réservation en ligne.


    Perspectives d'avenir et modalités d'introduction

    Les possibilités de développement du groupe sont énormes. En effet, la demande de produits liés au cinéma a augmenté de 21% depuis 1995, essentiellement grâce à l'apparition de nouveaux supports, à la nécessité de renouvellement de l'offre des chaînes hertziennes, au développement des chaînes payantes, du paiement à la séance, et des réseaux larges bandes. Bac Majestic ne pourra que profiter de cette explosion de la demande de contenu.

    La stratégie d'intégration verticale des différentes activités de Bac Majestic permettra donc de renforcer la position du groupe sur tous les créneaux. A terme, l'activité de distribution, qui constitue le coeur névralgique de la société avec 67% des recettes du groupe, diminuera en proportion au profit d'un meilleur équilibrage des recettes entre les différents pôles d'activités du groupe. Avec un chiffre d'affaires de 397 millions de francs en 1999, Bac Majestic espère atteindre le milliard de F de CA dès 2002.

    Rappelons que l'introduction de Bac Majestic sur le Nouveau marché aura lieu le 4 juillet prochain. L'opération se fera à 85% en placements garantis auprès de banques et d'assurances, et à 15% dans le public. Le prix de l'action sera fixé lors de la première cotation, et compris entre 11,5 et 13 euros, soit entre 75 et 85 F par action. Avis aux amateurs !

    F.M.L
    facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Hors Normes Bande-annonce VF
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Terminator: Dark Fate Bande-annonce VO
    Koko-di Koko-da Bande-annonce VO
    Vivre et chanter Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Box Office
    Box-office France : Joker plus fort que The Dark Knight !
    NEWS - Box Office
    mercredi 16 octobre 2019
    Box-office US : Joker confirme, Parasite cartonne
    NEWS - Box Office
    lundi 14 octobre 2019
    Box-office US : Joker confirme, Parasite cartonne
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 9 septembre 2019
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    Sponsorisé
    La réforme de l'audiovisuel ne va pas assez loin pour les patrons de chaîne
    NEWS - Box Office
    jeudi 10 octobre 2019
    La réforme de l'audiovisuel ne va pas assez loin pour les patrons de chaîne
    Joker : y'aura t-il une suite ?
    NEWS - Box Office
    jeudi 10 octobre 2019
    Joker : y'aura t-il une suite ?
    Dernières actus ciné Box Office
    Films de la semaine
    du 16 oct. 2019
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
    De Will Becher, Richard Phelan
    Bande-annonce
    Maléfique : Le Pouvoir du Mal
    Maléfique : Le Pouvoir du Mal
    De Joachim Rønning
    Avec Angelina Jolie, Elle Fanning, Harris Dickinson
    Bande-annonce
    Angry Birds : Copains comme cochons
    Angry Birds : Copains comme cochons
    De Thurop Van Orman
    Bande-annonce
    La Vérité si je mens  ! Les débuts
    La Vérité si je mens ! Les débuts
    De Michel Munz, Gérard Bitton
    Avec Yohan Manca, Mickael Lumière, Anton Csaszar
    Bande-annonce
    Fahim
    Fahim
    De Pierre-François Martin-Laval
    Avec Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty
    Bande-annonce
    La Puce à l'oreille (Comédie-Française)
    La Puce à l'oreille (Comédie-Française)
    De Lilo Baur
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top