Notez des films
Mon AlloCiné
    Décès de George Harrison
    30 nov. 2001 à 15:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    George Harrison est décédé ce 29 novembre des suites d'un cancer à l'âge de 58 ans. L'ancien Beatles avait mené une carrière parallèle dans le cinéma.

    Après John Lennon, assassiné en pleine rue par un malade mental en 1980, George Harrison est le second membre des Beatles à disparaître. Alors que le souvenir savamment entretenu du mythique groupe de rock fait encore recette, comme l'avaient montré les récents succès de la compilation One et du livre-hommage The Beatles Anthology, le guitariste avait mené depuis 1970 une carrière mitigée, complétée d'un engagement important dans le cinéma.

    Un Beatles en marge

    Né le 24 février 1943 à Liverpool, George Harrison avait rejoint les Beatles grâce à son ami d'école Paul McCartney. Membre à part entière du groupe, il en demeura cependant légèrement en marge, son talent de compositeur étant éclipsé par le tandem Lennon / MacCartney. Passionné par l'Inde, il introduisit le sitar dans plusieurs chansons et initia le groupe à l'enseignement du Maharishi Mahesh Yogi.

    Ayant précocement pris ses distances vis-à-vis des autres Beatles, il effectua, après la séparation du groupe en 1970, un parcours mitigé, salué essentiellement pour son triple album solo All things must pass. Il se fit également remarquer pour son rôle de précurseur de l'aide humanitaire avec l'organisation d'un concert -auquel participèrent notamment Ringo Starr, Eric Clapton et Bob Dylan- pour lutter contre la famine au Bangladesh.

    Une importante activité cinématographique

    Il ajouta par ailleurs à sa carrière de musicien un engagement conséquent dans le cinéma. Outre sa participation aux films mettant en scène les Beatles, Quatre garçons dans le vent en 1964, Help ! en 1965, Magical mystery tour en 1967, Yellow Submarine en 1968 et Let it be en 1970, il se lança dans la production.

    Lorsque les Monty Python, dont il se sentait très proche, cherchaient un soutien financier pour Monty Python, la vie de Brian en 1979, il vint à leur secours en fondant pour l'occasion une société de production, Handmade Films. Cette collaboration avec les célèbres comiques britanniques se poursuivit sur Bandits, bandits (1981), The Missionary (1982) ou encore A private function (1985), ainsi qu'un vidéo-clip d'animation, Cracker box palace. Mais cette société, dont George Harrison s'occupa jusqu'en 1994, participa à de nombreux autres films, parmi lesquels Mona Lisa de Neil Jordan, bien qu'elle subît un cuisant échec en 1986 avec l'ambitieux projet Shanghai surprise avec Sean Penn et Madonna.

    Outre ce rôle de producteur, George Harrison contribua à la bande-son de plusieurs films et se plaisait à effectuer des cameos ou apparitions clins d'oeil.

    Une star en sursis

    Ces dernières années avaient été particulièrement dures pour l'ancien Beatles. En 1999, la star avait fait l'objet d'une grave agression : un intrus lui avait infligé de multiples coups de couteau. Surtout, il avait révélé en 1998 souffrir d'un cancer de la gorge. En juillet 2001, il avait souhaité rassurer ses fans, leur conseillant de ne pas accorder d'importance aux rumeurs circulant sur son état de santé. Ce jeudi 29 novembre, à 22h30 (heure française), la maladie l'a pourtant finalement emporté, alors qu'il se trouvait avec sa femme Olivia et son fils Dhani à Los Angeles, chez un ami de longue date.

    Luc Abélard avec Associated Press
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • sidh
      c'est très émouvant de lire cet article. j'ajouterais que sa société de production de film "handmade" était une des principales maison de production de film en angleterre, mais qui est passé quelque peu inaperçu, n'ayant pas produit de grands films, "shanghai surprise" ayant été par exemple un échec logique, le film ayant été décevant comme il l'a lui meme reconnu.harrison passera surtout à la postérité pour avoir été un beatles, avec lesquels il a composé quelques excellents morceaux vers la fin de leur époque, il a également fait connaitre la musique indienne en occident, grace à sa profonde amitié avec ravi shankar. il a également organisé le premier concert de charité de l'histoire au profit du bangladesh avec shankar, clapton, dylan, ringo starr etc... il fut aussi le premier beatles à connaitre le succès en solo avec l'inoubliable triple album "all things must pass", sans aucun doute le meilleur album solo d'un beatles...
    Voir les commentaires
    Back to Top