Notez des films
Mon AlloCiné
    Yokohama accueille le cinéma français
    19 juin 2002 à 11:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le 10e Festival du Film français de Yokohama, organisé par Unifrance, s'ouvre ce mercredi 19 juin. La programmation est à la variété.

    Faute de qualification des Bleus, c'est finalement le cinéma qui représentera seul les couleurs de la France à Yokohama (qui doit recevoir la finale de la coupe du monde de football le 30 juin prochain). Considéré comme l'un des plus prestigieux événements consacrés aux films français à l'étranger, le Festival se tiendra dans la ville japonaise du 19 au 23 juin. Organisée par Unifrance (organisme chargé de la promotions du cinéma français à l'étranger) et présidée par Jeanne Moreau, la manifestation rendra notamment hommage à Jacques Tati en projetant Mon oncle.

    Et pour son dixième anniversaire, le Festival de Yokohama sera placé sous le signe de la diversité. Au programme, six courts métrages et dix-sept longs comprenant des comédies populaires (3 zéros, Tanguy), des comédies d'action à gros budget (Le Boulet), des drames (L'Adversaire), des superproductions historiques (Amen, Laissez-passer ), des films d'auteur intimistes (Sex is comedy, Se souvenir des belles choses, Les Femmes... ou les enfants d'abord... ), et même des opéras (Tosca) !

    Un marché porteur pour les productions françaises

    Parallèllement à ces projections, un marché du film se tiendra pour la deuxième fois consécutive à Yokohama avec des oeuvres de la programmation officielle et des longs métrages plus récents comme Dix-sept fois Cécile Cassard ou encore Samouraïs.

    L'enjeu économique est de taille : la part de marché des films français en terre nippone a atteint 2,5 % en 2001 et les grosses productions hexagonales telles que Les Rivières Pourpres et Wasabi (deux films avec Jean Reno, véritable vedette au Japon) y ont dépassé les 500 000 entrées, alors que la population ne connaissait jusque-là de la France que les films d'auteurs...

    Amélie Charnay
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top