Forum Films & débats



Rechercher dans les forums :

(version beta)
 

Tous les Forums


 

Retour au Forum Films & débats



Sujet VERROUILLÉ :

le centre de visionnage d'à l'écoute de... - saison 3

A propos de :

Copie conforme

  

Bas de page

Auteur

Message

.

Statut : Allocinéen
Membre depuis 3601 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 11:02

 - En réponse à teklow13 (Voir le message du 27/10/2010 à 08:50)

le centre de visionnage d'à l'écoute de... - saison 3



Bon, c'est déjà ça. Mais sérieusement, tu te poses trop de questions... Il faut savoir se laisser envahir par la connerie du récit.



Are we having fun yet ?



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4846 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 12:25

 - En réponse à un-petit-khmer-r..... (Voir le message du 27/10/2010 à 10:34)


Vu qu'en ce moment tout me fait penser à MadMen, la photo de Thekla (pourquoi même loryniel n'a pas fait une blague pourrie sur le fait que c'est la femme de Teklow et m'oblige donc à le faire parce que je ne peux pas me retenir ?) me fait penser à:

ATTENTION PETIT SPOILER MAD MEN:

- Spoiler :

 - 


J'ai vu l'image sur la jaquette du dvd (qui spoile pas mal de trucs d'ailleurs), mais n'ai pas encore vu l'épisode donc je ne sais absolument pas - Spoiler : sur quoi/qui elle tire  - .

Et je vote Violante, mais dans la tenue de Thekla.



Girlfriend



Statut : Modérateur
Membre depuis 5059 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 12:43

 - En réponse à effrontee69 (Voir le message du 27/10/2010 à 12:26)




Non. Lory aurait dit : pourquoi ce n'est pas Violante qui a un fusil.



Ne change rien, pour que tout soit différent

Olivier !!! O-li-vier !



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4845 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 12:58

 - En réponse à teklow13 (Voir le message du 27/10/2010 à 12:44)







Ce que je fais me montre qui je suis.



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4846 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:09

 - En réponse à DickLaurent (Voir le message du 27/10/2010 à 12:59)




Dis Dick (c'est rigolo à prononcer).
Tu n'es pas sans savoir que tu es premier ex-aequo de mon top "gens du forum que vous voudriez rencontrer". Mais je suppose qu'à la mi-décembre, t'auras les mains occupées.

Sinon, la photo du khmer ne rend pas justice au sex-appeal d'Irina Bjoklund:





C'est moi ou c'est hyper sexy la scie musicale, d'un coup?



Girlfriend



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6120 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:10

 - En réponse à DickLaurent (Voir le message du 27/10/2010 à 12:59)






Extraordinaire

Seul film réalisé par le producteur de musique James William Guercio, Electra Glide in Blue met en scène John, un motard de police qui sillonne les routes d'Arizona et dresse des PV. Intègre, avenant et de petite taille, il n'a qu'un rêve : devenir détective. La mort d'un vieil homme dans une cabane va justement offrir à John l'occasion de faire sa propre enquête...

Réalisé en 1973, après Easy Rider, Macadam à deux voies et Point Limite Zéro, ce film me paraît encore meilleur que ses prédécesseurs. Follement libre mais aussi très appliqué, Electra Glide in Blue dresse un sublime pont entre le western et le thriller policier.
A mi-chemin entre le Nouvel Hollywood et le cinéma reaganien des années 80, James William Guercio tente en fait de rapprocher les hippies et la police, dans une sorte d'utopie cinématographique. Touché par la grâce, le film s'achève par une séquence d'une beauté renversante, qui m'a valu mon plus grand orgasme de l'année

L'acteur principal, Robert Blake, est absolument génial :



25 ans plus tard, on le retrouvera dans Lost Highway, pour un rôle mémorable :




Il paraît qu'Electra Glide in Blue est une des principales références de Daft Punk's Electroma; voilà qui me donne encore plus envie de découvrir ce dernier.
Par contre, le film (vu hier au Champo) a maintenant disparu des salles parisiennes, c'est vraiment dommage



Ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait tout de même un peu, ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup.



Statut : Allocinéen
Membre depuis 5961 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:12

 - En réponse à teklow13 (Voir le message du 27/10/2010 à 12:44)



C'est trop simple pour être du Lory, tout ça. Une vanne de Lory provoque un double effet, un premier effet: "mais de quoi il parle ???", et un deuxième: "non mais c'est quand même pas... ben si on dirait bien. Quel cinglé. Il a osé."

C'est extrêmement difficile à faire et c'est là qu'on voit son génie: son humour est une pièce fermée à double tour dont seul lui possède la clé. Ca fait vingt minutes que je cherche à sortir une vanne à la Lory sans y arriver, que ça vient pas. Parce que je ne SUIS PAS Lory. Parce qu'une vanne de Lory est comme une toile de maître: identifiable avec certitude...




Statut : Modérateur
Membre depuis 6322 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:12

 - En réponse à effrontee69 (Voir le message du 27/10/2010 à 13:09)


je réponds oui pour Dick il aura les mains occupées

et je réponds oui à la deuxième question



"Ce n'est pas le fait que vous éleviez la voix qui fait de vous des fascistes, mais votre refus d'accepter qu'on vous dise non"
P. Verhoeven



Statut : Allocinéen
Membre depuis 3601 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:13

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 13:10)


Je l'ai, il faut que je le vois



Are we having fun yet ?



Statut : Allocinéen
Membre depuis 5961 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:14

 - En réponse à effrontee69 (Voir le message du 27/10/2010 à 13:09)


C'est pas toi.




Statut : Allocinéen
Membre depuis 4845 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:14

 - En réponse à effrontee69 (Voir le message du 27/10/2010 à 13:09)


oui, je pense être bien occupé dans quelques semaines...Rencontre d'abord Libra, comme ça, il n'y aura plus d'ex-aequo.



Ce que je fais me montre qui je suis.



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4845 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:17

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 13:10)


CDE ! et puis avec cet acteur !



Ce que je fais me montre qui je suis.



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6120 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:24

 - En réponse à Dexxam (Voir le message du 27/10/2010 à 13:13)


T'as plein de films en réserve toi !
J'hallucine que certaines critiques voient encore aujourd'hui Electra Glide in Blue comme une oeuvre réactionnaire. Le site aVoir-aLire parle ainsi d' "un bon film à redécouvrir, tout en sachant qu’il risque de choquer les esprits de gauche par sa radicalité et son intolérance manifeste.". Ca me paraît être un beau contre-sens.
J'aimerais bien lire d'autres avis, du coup



Ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait tout de même un peu, ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup.



Statut : Allocinéen
Membre depuis 5268 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:25

 - En réponse à teklow13 (Voir le message du 27/10/2010 à 12:44)


Pas mal !

Et sinon, les trois sont gaulogènes mais Violante a un côté canin supplémentaire



Le pire cauchemar d'une chauve souris serait sûrement d'avoir la chiasse en dormant.

¤ Sous-titrage antiope ¤

On va l'chanter, ce refrain débile !



Statut : Modérateur
Membre depuis 5059 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:33

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 13:25)


J'avais posté un truc à l'époque, si ça t'intéresse



Ne change rien, pour que tout soit différent

Olivier !!! O-li-vier !



Statut : Allocinéen
Membre depuis 3601 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:34

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 13:25)


Pas mal, en effet et 3 rétros qui m'attendent (Pollack, Friedkin et Cronenberg) !

Il me semble que Tek et Chris (et surement d'autres) avaient écrit dessus



Are we having fun yet ?



Statut : Modérateur
Membre depuis 5059 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:35

 - En réponse à Ilan (Voir le message du 27/10/2010 à 13:12)




Ne change rien, pour que tout soit différent

Olivier !!! O-li-vier !



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6120 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:37

 - En réponse à teklow13 (Voir le message du 27/10/2010 à 13:33)


A l'epoque de quoi ? Il est où le texte ?
Je n'ai pas le temps de chercher dans les limbes d'Allociné là, il me faut un lien vers la page



Ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait tout de même un peu, ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup.



Statut : Modérateur
Membre depuis 5059 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 13:47

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 13:38)


Puisque tu le demandes si gentiment

Citation :
Le film s’ouvre et se clôt sur deux plans magnifiques : le premier s’est l’image fixe d’un Monument Valley qui passe progressivement du noir et blanc à la couleur. Le dernier, pour ne pas trop en dévoiler, je dirais juste qu’il s’agit d’un travelling arrière avec en fond de plan ce même Monument Valley. Plan étonnement puissant, mélancolique, nostalgique et pessimiste.
Au milieu de ces deux levé et tombé de rideau, un homme, un policier. Sorte de gnome perdu dans un monde qui bascule. Homme qui romps socialement et qui fait office d’intrus d’une part par sa taille (en témoigne le travelling latéral lors de la présentation des policiers-motards) d’autre part par ses idéos. Un rêveur obnubilé par l’image iconique d’un passé révolu. Un homme qui rêverait de voir dans les yeux de John Wayne le ciel bleu se détacher sur le rouge de Monument Valley. Un fétichiste de l’icône, de l’image de l’Amérique avec un grand A : scènes de « déguisements » fétichisme du costume.
Le film se situe peu après le Vietnam. Dans cette région désertique perdue au fin fond de l’Arizona, les cow-boy/policiers luttes contre les indiens/hippies. Emprisonnés dans le carcan de la société, marqués par une guerre trop récente, ils luttent contre une liberté qu’il non pas et qui leur manque. L’Hippie représente ça, ce rejet du système et cette liberté retrouvée. Tout du moins c’est l’image qu’il renvoie. Electro Glide in Blue c'est ça, un film sur l'image, sur le rapport à l'image. Les policiers s'entrainent à tirer sur une image d'Easy Rider pour ce qu'elle renvoie. Et lorsque l'on tire sur un flic, ce n'est pas contre l'homme mais contre l'uniforme.
L'enquête policière qui fait office de fil rouge dans le film n'est là que pour illustrer ce propos et en dénoncer toute l'absurdité (pas seulement car elle parle également de solitude et renvoie ainsi à l'image du héros).

Ce rapport à l'image est également présent dans la forme même du film notamment par l'utilisation fétichiste d'une photographie Fordienne qui renvoie directement à la Prisonnière du désert.
Je passe très rapidement sur la forme en elle-même, mais elle est magnifique et en temps que grand fan des paysages de l'ouest-américain je suis plus que comblé.

Au final, Electro Glide in Blue est un film désillusionniste, un film sur les rêves déchus et sur la frustration liée à l'imaginaire.
Au cœur du film une autre scène, très belle elle-aussi et symptomatique du reste, une serveuse raconte ses rêves de jeunesse de percer dans le monde Hollywoodien, le monde même du rêve. Aujourd'hui elle est serveuse dans un bar paumé de l'Arizona, sur-maquillée (encore un déguisement) et passe de flic en flic.


Pas relu, c'est peut-être naze.



Ne change rien, pour que tout soit différent

Olivier !!! O-li-vier !



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6120 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 14:00

 - En réponse à teklow13 (Voir le message du 27/10/2010 à 13:47)


Tu sais, les Parisiens sont parfois un peu pressés
Merci pour le texte, j'aime beaucoup ce que tu dis sur les rêves déçus, le rapport à l'image et la solitude.
Et tu ne parles pas d'un film fasciste et réac, donc bravo



Ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait tout de même un peu, ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup.



Statut : Allocinéen
Membre depuis 5268 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 14:01

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 14:00)




Le pire cauchemar d'une chauve souris serait sûrement d'avoir la chiasse en dormant.

¤ Sous-titrage antiope ¤

On va l'chanter, ce refrain débile !



Statut : Modérateur
Membre depuis 5059 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 14:09

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 14:00)




Et merci

Par contre je viens de relire, j'aurais pu me corriger quand même



Ne change rien, pour que tout soit différent

Olivier !!! O-li-vier !



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6114 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 14:20

 - En réponse à LordAsriel (Voir le message du 27/10/2010 à 09:37)


et je trouve que le film manque un peu d'émotion

en effet et c'est ce qui l'empêche d'être dans la catégorie coup de coeur pour moi.

Hier soir chez Taddei, Alain Badiou a parlé longuement de cinéma ( ses textes sur le cinéma sortent chez Nova editions) L'émission - du 27/10 donc - sera visible là http://www.tv-replay.fr/programmes-tv/france3-pluzz/nc/date/1.html

A propos d'Un monde parfait, Clint Eastwood est dit dépeindre "la lutte acharnée, souvent perdue d'avance, mais pas toujours, pour que soient enfin connectés, plein d'amour vrai, ceux que l'ordre du monde imparfait sépare".
http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/10/19/cinema-d-alain-badiou_14282 ..(tronquée)..

- Spoiler : (Rien à voir mais j'ai lu ce petit florilège sur la mort de... Le compte @LePiApiAt mène l'enquête: "Une piste dans la mort de Paul le poulpe, ce message écrit à l'encre de son corps : "Homard m'a tuer", tout comme @Tristan_NvelObs: "Paul le Poulpe est mort par noyade". @Maitre_Eolas fait une analyse politique. "Paul le Poulpe ne laisse d'autre choix au PS que d'organiser des primaires pour désigner son candidat pour 2012".. quand @cdaniez brille par un jeu de mot aquatique: "J'apprends avec une grande tristesse la mort de Paul Le Poulpe. Son remplaçant n'est pas encornet". La mort du poulpe le plus célèbre du monde n'a pas fini de faire couler de l'encre... (Caroline Besse/Dioranews) désolée )  - 



"Les hommes, qui sont malheureux par essence , veulent croire qu'ils le sont par accident " Léopardi



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6322 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 15:53

 - En réponse à lucilla- (Voir le message du 27/10/2010 à 14:21)






Lindon + Kiberlain= l'un des plus beaux films d'amour que j'ai vu de ma vie!
A voir absolument!!!!!!!! !
Lord devrait aimer c'est quasiment certain



"it was in the reign of George 3
that the aforesaid personnages lived and quarelled;good or bad,handsome or ugly,rich or poor,they are all equall now."



Statut : Allocinéen
Membre depuis 5545 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 16:02

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 13:10)




I want to live in Dan Auerbach's beard.



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4117 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 16:37

 - En réponse à mojopin (Voir le message du 27/10/2010 à 16:03)





Comment ai-je pu oublier ce film ?!
Le scénario ne me convainc pas toujours, mais la réalisation est inouïe.
Un film qui ne parle que de sexe. Enfin, encore plus que d'habitude.
En ce sens le casting est purement génial : la confrontation de la virilité animale de Sean Connery et de la froideur inaccessible de Tippi Hedren.
Tout n'est que pénétration, érection, sang, virginité : la tempête dans le bureau, le cheval emballé…
Le choix des couleurs, le rouge, le blanc, le jaune, leur symbolique, leur inversion…



















Chef d'œuvre absolu de tous les temps.



Immense chef d'œuvre absolu de tous les temps.



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6331 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:11

 - En réponse à ferrero (Voir le message du 27/10/2010 à 15:54)


Ah, ouais ?

Vu de mon côté Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu.
C'est plaisant, mais ça ne décolle jamais totalement, et ça ne me marquera pas plus que cela a priori. Dommage parce que le film flirte plusieurs fois avec de très belles idées, et son sujet renferme beaucoup de richesses (la question d'une seconde chance dans la vie, l'idée de la possibilité de se tromper et de faire face à cela, la question de la vocation en général...).
Restent des acteurs et des comédiens attachants dans leur ensemble, et ce n'est déjà pas si mal.



this kind of certainty comes, but once in a lifetime...



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6322 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:20

 - En réponse à LordAsriel (Voir le message du 27/10/2010 à 17:11)


Oui!

J'aime cette image tirée du film



Sandrine Kiberlain est vraiment une superbe actrice!Je l'avais déjà beaucoup aimé dans Betty Fisher de Claude Miller et ce film confirme tout le bien que je pensais d'elle!



"it was in the reign of George 3
that the aforesaid personnages lived and quarelled;good or bad,handsome or ugly,rich or poor,they are all equall now."



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6331 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:22

 - En réponse à ferrero (Voir le message du 27/10/2010 à 17:20)



Je tâcherai de le choper à l'occasion, c'est un film que j'étais un peu curieux de mater à sa sortie, déjà...



this kind of certainty comes, but once in a lifetime...



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4846 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:22

 - En réponse à Ilan (Voir le message du 27/10/2010 à 13:12)




Dick: c'est pour la bonne cause



Girlfriend



Statut : Allocinéen
Membre depuis 5961 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:22

 - En réponse à ferrero (Voir le message du 27/10/2010 à 17:20)


elle est super dans Les patriotes également.




Statut : Allocinéen
Membre depuis 6322 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:24

 - En réponse à LordAsriel (Voir le message du 27/10/2010 à 17:22)


En plus il y a Vincent Lindon



"it was in the reign of George 3
that the aforesaid personnages lived and quarelled;good or bad,handsome or ugly,rich or poor,they are all equall now."



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6322 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:25

 - En réponse à Ilan (Voir le message du 27/10/2010 à 17:22)


oui en effet
Je vais aller mater sa filmo



"it was in the reign of George 3
that the aforesaid personnages lived and quarelled;good or bad,handsome or ugly,rich or poor,they are all equall now."



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4846 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:25

 - En réponse à un-petit-khmer-r..... (Voir le message du 27/10/2010 à 16:37)


Elle est amusante cette affiche.

"un suspense à fleur de peau", ça ne veut presque rien dire



Girlfriend



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4846 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 17:27

 - En réponse à mojopin (Voir le message du 27/10/2010 à 16:03)


Dis poupette, tu seras pas à Paris pour les vacances?
Parce que t'es top 3, je te signale.



Girlfriend



Statut : Allocinéen
Membre depuis 5268 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 19:00

 - En réponse à effrontee69 (Voir le message du 27/10/2010 à 17:27)





C'esttout bonnement jouissif, ce film ! Un trio d'enfer, des seconds rôles justes, des animaux, le Kenya, les formes de profil de la belle Ava Gardner, de l'humour... tous les ingrédients sont réunis pour en faire une oeuvre phare des années 50, àmha.
Le parallèle entre l'homme qui cherche à capturer des animaux pour les zoos ou les dompteurs et l'homme qui est prisonnier de ses propres sentiments amoureux est très beau, bien amené. Chef d'oeuvre, en fait



Le pire cauchemar d'une chauve souris serait sûrement d'avoir la chiasse en dormant.

¤ Sous-titrage antiope ¤

On va l'chanter, ce refrain débile !



Statut : Allocinéen
Membre depuis 3378 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 20:14

 - En réponse à tomynou (Voir le message du 27/10/2010 à 19:01)






Après le très remarqué J’ai tué ma mère, usante démonstration des relations conflictuelles entre une mère et son fils, tout de même enrobées d’amour, où il faisait néanmoins état d’un cinéma fait de fulgurances gracieuses éparses et prometteuses, Xavier Dolan revient avec un projet autrement plus ambitieux, stylisé et inventif avec Les amours imaginaires, duel amoureux entre deux amis, Marie et Francis, pour le même garçon bellâtre Nicolas.

Là où le film précédent ne nourrit absolument aucune empathie pour son personnage, au mieux il m’indifférait, ceux de ce nouveau film sont des êtres ou meurtris ou désintéressés, plein d’espoirs ou de frustrations enfouis. Dolan ne filme plus un personnage – et en plus il se filmait lui-même – mais trois, et de très belle manière, en épousant leurs sentiments, leurs impulsions via une caméra sensuelle, curieuse, hypnotique. Le moment où Marie et Francis observent, tout en ruminant leurs frustrations, Nicolas danser sous les stroboscopes et The Knife avec une autre fille, que Dolan tourne intégralement au ralenti, est un moment de grâce intime luxuriant alors qu’il pourrait être clipesque et ridicule. C’est dans cette prise de risque incroyable que j’aime le nouveau film de Xavier Dolan. Il tente plein de choses, n’hésite pas à user des artifices formels comme les ralentis, les filtres et une bande son aussi archaïque que belle et branchée (en gros du Fever Ray, Indochine, Dalida ou Bach) pour démarquer son cinéma, de ces petites touches à première vue hermétiques (j’ai mis du temps avant d’entrer dans le film) mais finalement touchantes.

Pour agrémenter tout cela Dolan a recours à ce qui agit comme une force supplémentaire au film, en intermède ces interviews sans rapport avec l’histoire, où l’on voit d’autres personnages (de fiction ou non, rien n’est précisé) parler de leurs amours imaginaires, vécues comme de simples chagrins ou comme des traumatismes, mais racontés avec énormément d’humour.

Le film trouve donc son style, que certains trouveront vain, désuet ou insupportable. Ces moments ralentis, filtrés, musicaux (bref la totale) où l’on découvre Marie et Francis au lit par exemple, afin de montrer que cet amour intérieur commun ne les empêche pas de baiser, mais que ce n’est pas par amour, que ce n’est pas ce qu’ils recherchent. Ces moments où le corps s’abandonne, en tant que plaisir de chair seulement, et où les sentiments détachés de ce qu’ils vivent sur l’instant, s’en retrouvent décuplés, l’un ne trouvant refuge que dans les larmes (c’est la sensibilité inquiétante du timide Francis) l’autre dans la parole accusatrice et le besoin de fumer pour ne pas mourir (c’est la dureté caractérielle et maîtrisée de Marie).

Je ne pensais pas dire cela il y a un an mais je crois que Xavier Dolan est un garçon très talentueux, ambitieux et téméraire. J’aime sa façon de se jeter à corps perdu, de ne pas faire un film pour faire un film mais pour parler de ces névroses, de ces sentiments. Dans l’intensité ça me fait penser à Vincent Gallo. Il y a comme cela un abandon total à la pellicule que je trouve passionnant. Des moments de jalousie très forts, lorsque Marie décide de s’en aller de leur petite escapade à la campagne tout en se répétant "Je m’en fou" plusieurs fois pour se convaincre d’oublier, ou bien lorsque Francis se masturbe tout en respirant le parfum de cet ange tant convoité sur des vêtements qu’il lui a laissé. Ah et aussi j’ai trouvé très fort que pendant tout le film Nicolas et sa bouille d’ange, que Marie rêvera en statue de Miche Ange, Francis en visage façonné à la Cocteau, me fasse inlassablement penser à Louis Garrel, dans certaines de ses mimiques jusque dans ses postures. Car Louis Garrel apparaît à la toute fin du film, quelques secondes, représentant un nouvel amour imaginaire, une nouvelle conquête pour Marie et Francis, jamais remis (comme le montre cet agacement impulsif assez impressionnant de Francis lors des retrouvailles un an plus tard) de ce coup de massue infligé par le bellâtre, dont ils étaient clairement tombés amoureux, qui lui n’aimait finalement ni l’un ni l’autre.

Plus ça va, plus je me dis que j'adoré!




Statut : Allocinéen
Membre depuis 6322 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 20:28

 - En réponse à tomynou (Voir le message du 27/10/2010 à 19:01)


C'est surestimé ce film!Je suis pas fan du tout!Par contre j'aime surtout Ava Gardner



"it was in the reign of George 3
that the aforesaid personnages lived and quarelled;good or bad,handsome or ugly,rich or poor,they are all equall now."



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4335 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 21:02

 - En réponse à SingleservingJack (Voir le message du 27/10/2010 à 13:10)



Citation :
25 ans plus tard, on le retrouvera dans Lost Highway, pour un rôle mémorable :


et trente ans et quelques plus tard, il se retrouve en taule pour avoir tuer sa femme !






Je viens de voir la bande annonce. En effet, elle est complétement à coté de la plaque.

La première scène, formidable, donne le ton. Chaque plan est travaillé avec minutie, même si lorsqu'action il y a, et le personnage n'est pas un tueur à gage défenseur de la veuve et l'orphelin, comme on l'a tant vu dernièrement.
On est bien devant un thriller du réalisateur de Control, et non pas de n'importe quel tacheron.
J'ai beaucoup pensé à The Limits of Control, même si ce film là est tout de même plus classique/moins radical que le dernier Jarmusch.
Ca faisait en tout cas longtemps que je n'avais pas ressenti de telles tensions devant une salle de cinéma. La lenteur permet de mettre à jour la solitude imposée par le métier, mais aussi les énormes coups de stress qui vont avec, trop réguliers pour que cela soit vivable sur le long terme. La fin est particulièrement réussie. Comme le kmer, j'aime qu'on en arrive à éprouver de la compassion de ce personnage ambigu, - Spoiler : qui fini dans son paradis à lui (les papillons + la fille ) pour y mourir  - . Bon, elle est très classique aussi, mais limite on s'en fout.

Et +1 pour les gonzesses qui magnifient encore plus ce déjà très beau film



"Je ne vois pas pourquoi les gens attendent d'une oeuvre d'art qu'elle veuille dire quelque chose, alors qu'ils acceptent tout à fait que leur vie à eux ne rime à rien."
David Lynch



Statut : Allocinéen
Membre depuis 5268 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 21:29

 - En réponse à ferrero (Voir le message du 27/10/2010 à 20:28)


J'adore, perso



Le pire cauchemar d'une chauve souris serait sûrement d'avoir la chiasse en dormant.

¤ Sous-titrage antiope ¤

On va l'chanter, ce refrain débile !


anarion21


Statut : Allocinéen
Membre depuis 4608 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 27/10/2010 à 22:55

 - En réponse à tomynou (Voir le message du 27/10/2010 à 21:30)




Ville portuaire (1948) Ingmar Bergman




Gösta, un docker, sauve Berit, une prostituée, de la noyade. De là naît une histoire d'amour.

Comme dans les autres films de Bergman, l'image est superbe et dégage une maitrise totale de la caméra autant que de l'environment. Il arrive à saisir systématiquement la lumière juste au moment où elle est nécessaire.
Par contre, je considère ce film comme relativement mineur en ce qui concerne le propos. En effet, à aucun moment je n'arrive à m'interesser vraiment au destin des personnages. Il me manque un brin d'émotion pour le coup.



Films vus en 2010: 1-Mulholland drive ; 2-Laura; 3-Psychose; 4-Assurance sur la mort ; 5-Casablanca
Mon blog: http://horizons-cinephiles.blogs.allocine.fr/



Statut : Allocinéen
Membre depuis 4335 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 00:29

 - En réponse à anarion21 (Voir le message du 27/10/2010 à 22:56)






Très bien !
Un de mes Miyazaki préférés.



"Je ne vois pas pourquoi les gens attendent d'une oeuvre d'art qu'elle veuille dire quelque chose, alors qu'ils acceptent tout à fait que leur vie à eux ne rime à rien."
David Lynch



Statut : Allocinéen
Membre depuis 3378 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 00:43

 - En réponse à anarion21 (Voir le message du 27/10/2010 à 22:56)


J'aime énormément Ville Portuaire
Pour le coup je me souviens avoir été très ému, autant que devant Vers la joie, autre Bergman considéré comme mineur




Statut : Allocinéen
Membre depuis 6322 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 00:54

 - En réponse à anarion21 (Voir le message du 27/10/2010 à 22:56)







Film muet de John Ford sorti en 1920.

Les séances de muet à la Cinematek sont toujours accompagné d'un pianiste. C'est vraiment génial ! Je ne sais pas comment le mec fait (partition d'origine, etc ?) mais cela colle parfaitement aux images sans réinterpretation moderniste que l'on est en droit de craindre des ciné-concerts.


Comme dans Révolte à Dublin vu l'autre jour, le film est très court : 1h06.
L'histoire est celle d'un vagabond se liant d'amitié avec un jeune enfant des rues, tombant amoureux d'une maitresse et sauvant la banque de la ville d'un cambriolage avant de s'en voir accuser...
Tout va très vite et pourtant tout fonctionne, le rythme est très bien géré et les personnages sont tous immédiatement attachant. Ford en profite une nouvelle fois pour aborder le thème individu/société et délivre un regard critique sur les préjugés et les phénomènes de groupes.
Vraiment top !




Minimal is Maximal. http://www.pocketwelt.com/



Statut : Allocinéen
Membre depuis 3601 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 09:14

 - En réponse à teklow13 (Voir le message du 27/10/2010 à 08:50)


Je n’y comprends par moments rien du tout. Il n’y a aucune notion d’espace, pourquoi et comment se retrouvent-ils tous là par exemple. Je ne comprends pas non plus tout ce que tourne autour de la maison : pourquoi doivent-ils la laisser, le rôle du doyen. Pourquoi ces exams aussi.

J'attendais de revoir le film pour répondre à ça, car je me souvenais plus exactement si c'était tel que tu le décris ou si c'était logique. Eh bien, Teklow, laisse moi te dire que tu racontes n'importe quoi. C'est tout à fait cohérent. Je comprends pas ce que tu n'as pas compris ? Ils doivent la laisser car elle désormais réservée à l'"usage exclusif" du campus. Du coup, pour éviter ça, ils décident de créer une fraternité, pour pouvoir légalement y habiter. Ce qui les conduit à authentifier leur statut en passant les examens etc. C'est quand même pas compliqué.



Are we having fun yet ?


anarion21


Statut : Allocinéen
Membre depuis 4608 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 09:15

 - En réponse à JánosValuska (Voir le message du 28/10/2010 à 00:44)


C'est le 4eme que je vois, après Le Septieme Sceau, Cris et Chuchotements et Monika, donc j'ai tendance à penser que c'est un niveau en dessous mais ça reste super beau même si ça m'emporte moins!
Faut dire que la concurrence est rude!



Films vus en 2010: 1-Mulholland drive ; 2-Laura; 3-Psychose; 4-Assurance sur la mort ; 5-Casablanca
Mon blog: http://horizons-cinephiles.blogs.allocine.fr/



Statut : Allocinéen
Membre depuis 6039 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 09:55

 - En réponse à Dexxam (Voir le message du 28/10/2010 à 09:14)


Arrête tu me donnes envie de le (re-re-re-re-re)revoir...

Bon, je vais pas récapituler ce que j’ai vu ces derniers temps car
1 pas grand-chose
2 rien de marquant en tout cas
Si j’avais le temps et les mots je me fendrais bien d’une bafouille pour dire à quel point j’hallucine complètement en lisant les louanges tressées à The Social Network mais Don Asketoner a déjà fait ça beaucoup mieux que moi.

Bref, la discussion autour d’Old School me donne quand même envie de signaler que je viens de voir ça



MacGruber est un personnage du SNL créé par Will Forte que la majorité ici doit certainement connaître en tant qu’inoubliable wannabe wingman de Barney dans la saison 2 (?) de HIMYM. Parodie de MacGyver, il emprunte également pas mal à Rambo, Chuck Norris… Vous voyez l’idée.
Alors on n’a pas affaire ici à du burlesque existentiel comme chez Adam McKay, ou à de la comédie humaniste comme chez Apatow et cie : c’est une parodie pure et dure, qui en possède donc les limites. Mais ça passe comme une lettre à la poste et certains gags/répliques/scènes m’ont valu mes plus francs éclats de rire devant une comédie cette année (si je mets de côté Eastbound and Down, définitivement hors catégorie)
En un mot comme en cent : Dex, c’est pour toi



Do you remember when 21 years was old?



Statut : Modérateur
Membre depuis 5059 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 10:01

 - En réponse à Dexxam (Voir le message du 28/10/2010 à 09:14)


Hé oh

Oui c'est en gros ce que j'avais compris mais je trouve que ce n'est pas du tout clair dans le film.



Ne change rien, pour que tout soit différent

Olivier !!! O-li-vier !



Statut : Allocinéen
Membre depuis 3601 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 10:11

 - En réponse à Radian_ (Voir le message du 28/10/2010 à 09:56)


CDE

Je connaissais pas du tout l'existence de ce film



Are we having fun yet ?



Statut : Allocinéen
Membre depuis 3601 jours
Envoyer un Message Privé
 

Posté le 28/10/2010 à 10:16

 - En réponse à teklow13 (Voir le message du 28/10/2010 à 10:02)


Attends, arrête un peu, c'est parfaitement lisible.

Sinon, tu as remarqué, que en filigrane, le film est un remake de Fight Club ?



Are we having fun yet ?


  

Haut de page

Avant de poster : lisez la Charte !



 

Retour au Forum Films & débats


 

Tous les Forums