Forums


Message de speedas du 26/02/2008 à 12:42

Le Parisien a fait une interview de Gérard Jugnot et revient sur Astérix en Hispanie.

Citation :

Le Parisien : Vous aviez proposé de réaliser le troisième film de la saga Astérix et Obélix. Il devait même se baser sur la bande dessinée Astérix en Hispanie. Mais votre projet a été refusé, pourquoi ?
Gérard Jugnot : Ce n'est pas vraiment ce qui s'est passé. Sachant que j'étais un fan de la BD, c'est Uderzo qui m'a d'abord proposé de réaliser un film sur Astérix. J'ai accepté mais à une condition, que Uderzo ne soit pas dans mes pattes pendant la réalisation du script. Hors, il voulait absolument garder une emprise sur le film. Vous connaissez la suite.

Le Parisien : Pourquoi refuser l'aide d'Uderzo ?
Gérard Jugnot : Comme je vous l'ai dis, je suis un grand fan de la BD de Goscinny et d'Uderzo. Mais pas d'Uderzo. Astérix est un tout et je ne vois pas ce que m'apporterais Uderzo à la réalisation. Car il faut bien l'avouer, Uderzo n'est plus rien sans Goscinny. Lisez les dernières BD d'Astérix et vous verrez, Astérix n'est plus Astérix depuis qu'Uderzo a reçu la totale emprise de la série. Ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas de respect pour Uderzo, au contraire. Mais faire un film sur le vrai Astérix n'est plus possible pour le moment.


Un Jugnot assez sec à ce sujet, je ne l'avais jamais vu comme ça.

À ce propos :
- Spoiler : tout ça c'est de l'intox mais bon sang, qu'est-ce que j'aurais aimé que Jugnot donne le clapet à Uderzo  -