gunbuster

Voir le profil de gunbuster


Membre depuis 3347 jours

Ses 970 critiques

 << 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 >> Dernière page 

Trier par   Film ou série   Date   Note

Les Mystères de Haven

 
SÉRIE TV
Le 16/08/2010 à 18:56

Que pouvais-je bien attendre d'une énième série fantastique de SyFy? Un remake moderne des X-Files? Hélas, non. Au-delà de la petitesse du budget de cette série, c'est l'absence d'originalité tant dans la mise en scène que du scénario qui vexe tout spectateur digne de ce nom. En 6 épisodes, il ne s'est rien passé. Les pseudo-mystères ont bien vite disparu, et c'est la consternation qui prédomine. Si seulement, ses auteurs avaient réussi à créer une atmosphère qui collerait à l'esprit de la série, mais non. Ne comptez pas non plus y trouver une quelconque forme d'humour ou d'auto-dérision comme un certain Chapeau Melon et Bottes de Cuir en son époque. C'est mou, il ne se passe rien, et ça use à force. Les acteurs en font le minimum, aucun des personnages n'est développé pour sous-tendre la série, ni aucune intrigue dont la progression serait le parallèle avec les enquêtes pseudo-fantastiques. La chaîne semble continuer d'amortir le scénario d'Eureka, et après Warehouse 13, c'est le tour de Haven. RIP.

The Glades

 
SÉRIE TV
Le 13/08/2010 à 16:57

Bon, bah l'humour et la 'coolitude' véhiculé par la bande-annonce du show policier estival à Sunnyside (du côté du soleil, ndlr la Floride, surnommé "sunnystate", l'État constamment ensoleillé) n'arrive pas fonctionner. Pas en tous cas pour donner envie de regarder la suite. L'acteur principal et son personnage font trop "héros sans peur et sans reproches" aux dents blanches et qui réussit toutes les affaires 'finger in the nose'. Série ouvertement pompée sur Dexter (en ôtant le côté serial killer évidemment), il se maque avec une nana (infirmière blonde et bronzée -y'a des UV dans les hôpitaux?) prise mais pas trop et joue les father-in-law (père de substitution) avec le gamin de 12 ans. C'est quelque fois déconcertant, tant les scénaristes tombent dans la façilité et n'ont pas fait d'efforts pour développer les personnages (stéréotypes ambulants), des enquêtes peu développées et résolues simplement et la morale qui crève les yeux sur la famille, la réussite professionnelle, la justice, et tout le toutim'. Les critiques américaines se sont pas plantés sur cette série, comme le Tour de France en Juillet, on regarde parce qu'on a rien d'autre à faire.

Rizzoli & Isles

 
SÉRIE TV
Le 13/08/2010 à 00:02

Je dois dire que j'ai été impressionné par la qualité de ce show. Eh oui, il est rare qu'une série policière puisse se différencier de ses pléthoriques concurrents : ici, on a droit à une série adulte, un peu sombre, réaliste et humaine. Et surtout venant d'une série à destination d'un public féminin , et Dieu si ce genre aura vu naître les pires navets existants au monde! Les deux actrices sont à l'aise, jouent de manière juste et savent se montrer humaine et féminine. Même les enquêtes sont bien mise en scène et les épisodes bien écrits. Seul point à développer, le "background" : les deux femmes sont amies, mais pourquoi? Comment se sont-elles connues? Qu'est-ce qui les a rapprochées l'une de l'autre? De même, la policière est respectée dans un monde qui lui est (à priori) hostile, pourquoi? Comment? Quels sacrifices a t'elle fait pour en arriver là? Sinon, c'est une très bonne série, et elle est déjà renouvelée pour une seconde saison. Mais bon, je n'ai pas accroché, tant pis pour moi.

L'Apprenti Sorcier

Le 11/08/2010 à 21:48

Toutes mes appréhensions à la vue de la bande-annonce ont été plus que confirmées par la vision de ce film. Nous connaissons tous les productions Disney pour l'incroyable originalité et l'anti-conformisme qu'elles véhiculent : Le bien et le mal, l'amour et l'amitié triomphe toujours, les gentils ne meurent jamais vraiment même quand ils se sacrifient bêtement, etc. Ici, notre joyeux luron s'est manifestement inspiré de pèle-mêle : La Momie (effets spéciaux, action, etc.), Dragon Ball, et Fantasia - l'Apprenti Sorcier, Harry Potter, et la mode débile de faire du teenage movie à la c**. Évidemment l'humour est débile, va de bide en bide, les références à d'autres films ne sont jamais vraiment drôles, et les acteurs y croient alors que le film pue la m***** à plein nez, tant par un scénario manichéiste et simpliste, Que par une mise en scène qui fait à la fois dans le jeunisme crétin (le geek sauveur de la planète, la belle blonde amie d'enfance, le copain black et obèse = 2 minorités pour le prix d'un!), et dans l'overdose d'effets spéciaux pseudo-spectaculaires, donnant le sentiment, de voir un film d'il y a 10 ans, ces créateurs n'ayant a l'évidence pas vu Avatar... Mention eu jeune abruti tête à claque puissance 1.000, justifiant lui-seul l'invention de la contraception.

Night and Day

Le 31/07/2010 à 14:08

Comme le suggérait la bandes-annonce, le film ne se prends jamais au sérieux, tout en étant un "vrai" film d'espionnage. Le réalisateur reprends les codes du genre inhérent aux James Bond : une jolie fille, un traître, un grand méchant, des paysages d'exception, de belles voitures, des courses-poursuites, fusillades, etc. Le film cumule les clins d'?ils : Cruise sort de la mer azur en bermuda avec du poisson, les courses-poursuites dans le vieux Barcelone avec des roadsters Mini rappelant furieusement la Mémoire dans la Peau tandis que la course en moto est une auto-référence à la licence Mission : Impossible. Les deux stars s'amusent et c'est communicatif, allant de cabrioles, combats au corps-à-corps improbables. Le scénario reste peu élaboré, mais la mise en scène et l'humour contre-balance suffisamment pour ne jamais s'ennuyer. Le réalisateur ne nous laisse jamais vraiment souffler. Et c'est un divertissement quasi non-stop d'1h40 en vue. Have fun!

L'Armée des morts

Le 24/07/2010 à 23:03

Je n'apprécie pas généralement les films de zombies (prévisibilité de l'histoire, overdose de gore, personnages identiques d'un film à l'autre, etc.), mais je trouve que celui de Zack Snyder est un peux mieux construit que les autres. Certes, cela reste un remake, donc le réalisateur reste fidèle au matériau de base. Derrière le simple et apparent rajeunissement de la licence, on découvre que Snyder sait mettre en scène et diriger ses acteurs. Mais bon, cela reste un film de zombie, par conséquent plus que limité sur le plan scénaristique... Et bien évidemment, avec une fin inévitablement très nihiliste (l'humanité meure, les braves types comme le dernier des salauds).

Toy Story 3

Le 17/07/2010 à 19:00

Voici le 3ème et dernier épisode de la trilogie Toy Story. Sans rentrer dans les détails, ce volume reste dans le même ton que ces deux prédécesseurs. Ceux qui ont aimé les 2 premiers, aimeront le 3ème. Encore une 3ème et dernière fois, les jouets d'Andy sont séparés de son maître par un coup du hasard. Ils se retrouvent dans une garderie avec des morveux turbulents. Sans tomber dans la suite façon direct-to-dvd, le film ne relève aucune véritable surprise, aucun rebondissement. Toujours le lot de bons sentiments, certes plus digeste qu'un Disney ou une production ABC. Cela se laisse regarder par la qualité de l'animation et les efforts techniques de Pixar. Reste qu'on a toujours l'impression que chaque film (ou presque) est conçu en amont avec des fabriquant de jouets (Bandai, Mattel, etc.)....

Summer Wars

Le 16/07/2010 à 20:29

Comme je l'avais pressenti, on ne peut rien attendre du réalisateur de Digimon et la Traversée du Temps... Le mec a beau avoir les meilleurs dessinateurs, infographistes, scénaristes sous la main, il pond un blockbuster consensuel, qui fait ce à quoi s'attende tous ses fans : des situations déjà vues, des personnages archétypés au possible, et une mise en scène qui se prend le mur en pleine tête à 130km/h. Nippon Banzaï ! Oubliez l'universalité des films de Miyazaki, celui-ci est fait par les Japonais pour les Japonais. Donc de l'intelligence artificielle, du monde virtuel, des geeks sauveurs de la planète, un bon coup de latte avec les valeurs familiales et le respect des traditions au passage, les membres de la famille excentriques mais dévoués à leur travail (ambulancier, policier, pompier, etc.), et une pseudo-histoire d'amour entre sempai-bishojo-himesama et geek-timide-matheux-de-la-mort-qui-tue. La mise en scène à destination des collégiens achèvera les curieux animéphiles, le réalisateur en faisant des tonnes avec la fin du monde réel quand un virus menace le système d'internet planétaire (plagiat de War Games). Pour les plus endurants, il y a du Street Fighter-like (faut que ça bouge, sinon, les 9-12 ans se feront chier), des avatars kawaii à gerber (façon Sims) et du Hanafuda (sorte de mélange entre du Domino, poker et cartes à jouer). Koi Koi à tous! Et n'oubliez pas de vous faire hara-kiri en sortant de la salle !

Arakawa Under the Bridge

 
SÉRIE TV
Le 14/07/2010 à 16:36

La plus improbable série de la mi-saison 2010, dernier des outsiders, a fait son bout de chemin et l'on ne s'étonne même plus qu'elle soit renouvelée pour une 2ème saison... Eh oui, une série où l'un des personnages principaux est un mec dans un costume en plastique avec une carapace de tortue dans le dos, donnait l'impression qu'il s'agissait d'un OVNI et qu'il serait mort-né ou virerait dans l'expérimental pseudo-intellectu-à-l'eau-merdique. Raté sur toute la ligne. L'histoire d'un type "normal" (surnommé Ric), qui s'installe avec des types fou-fou et vivant dans leurs délires personnels sous le pont d'Arakawa, surprend. Car la série ne fait pas dans l'overdose d'absurde, ça commence toujours doucement, on a des faux-fuyant, on se dit que non, et puis boum de l'absurde au moment où l'on ne s'y attend plus. N'y cherchez pas un scénario développé, la série est avant tout une comédie ouvertement originale et qui n'a pas peur de rentrer dans le délire de chacun de ces "zou-zous". Encore une fois, on reconnaît le travail du réalisateur de Bakemonogatari, sachant faire naître l'humour, manier le décalage et les ambiances bizarres. On en prend plein la figure par moment, mais on est content de pouvoir encore être surpris par une série animée. À découvrir.

The Gates

 
SÉRIE TV
Le 11/07/2010 à 16:50

Comme les critiques américains s'en étaient amusés, les scénaristes d'ABC ont encore trouvé un nouveau filon : au vu du succès des séries avec des vampires (True Blood, Vampire Diaries), des loups-garous voire des extra-terrestres (Roswell), ils ont donc l'idée de génie de mélanger du Desperate Housewives avec les séries fantastiques... Les vampires ont donc des problèmes de couple et confiance, les loup-garous ont des tendances rebelles, et les succubes s'essayent timidement aux histoires d'amours, tandis que les sorcières trempent dans des histoires de secrets et de chantages entre voisins... Une série consternante, tant par l'absence indiscutable d'imagination de leur auteur que de l'incapacité d'ABC à se renouveler et sortir des sentiers battus, des scènes vues milles fois dans des soaps des années 70, des clichés ambulants, et le côté banlieue blanche tranquille et calme vantant encore une fois un american way of life caricatural. Du ABC, encore une fois, assaisonnée d'un peu de fantastique, juste pour la couleur...


 << 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 >> Dernière page 


 


AlloCiné : Jeux

Jouez et tentez de gagner 1 an de cinéma pour 2 personnes + 1 an de Gel Nettoyant au Charbon Pure Power.  


Bandes-annonces

Prochaines sorties :