Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Jason et les Argonautes, Sinbad, Le Choc des Titans... : Ray Harryhausen en dix créations cultes
Par Clément Cuyer — 28 nov. 2018 à 19:00
facebook Tweet

A l'occasion de la sortie en salles du programme de courts métrages "Les Contes merveilleux par Ray Harryhausen", retour sur les grandes créations de l'Américain, de "Jason et les Argonautes" à "Sinbad" en passant par "Le Choc des Titans".

Jason et les Argonautes
1. Jason et les Argonautes +
Le film le plus célèbre de Ray Harryhausen, où sa technique de stop motion est alors à son apogée. La scène culte du combat au glaive entre de véritables comédiens et des squelettes animés, dont les images, une fois vues, restent inoubliables, a demandé près de quatre mois de travail à l'Américain. Un film d'une puissance visuelle et d'une poésie rares.
Lire la suite
facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
  • yvan-le-terrible
    Un maître incontestable de l'animation !
  • tanguythev
    Si y à bien une chose qui n'impressionnait pas sur "Le choc des titans", c'était bien les effets spéciaux. (je les adorent mais ils n'avaient rien de foncièrement extraordinaire sachant qu'un certain "Star Wars" était passé par là)
  • Jahro
    Ah, merci pour ce dossier pas forcément très mainstream ni vendeur. Je vais me (re)mater tous ces films un par un tiens.
  • lexcalvin
    méduse ...
  • Halucine
    C'est pas une Méduse , c'est une Gorgone ;)
  • Bub.... Allo, tante Alice ...
    Le jeu d'échec sur lequel jouent les Androïdes et Chowee dans le premier film de la série "Star Wars" ainsi que nombre de véhicules volants annexes sont des animations supervisées par Ray.
  • Bub.... Allo, tante Alice ...
    Ray ne peut certainement pas savoir combien son imagination foisonnante et sa maîtrise des techniques d'animation, qui seraient décuplées avec l'infographie aujourd'hui, nous manquent. les amoureux du cinéma fantastique ne vous oublieront jamais.
  • oooooooooo
    L'aspect le plus sidérant est que Ray était seul maitre du travail fini. Il dessinait lui même ses créatures, en produisait les sculptures. Construisait les armatures. Il spécifiait intégralement les scènes tournées avec acteurs. Réalisait ensuite lui même l'éclairage, la photographie de la partie animation par composition, technique de composition qu'il a lui même fait avancer (technique du double cache). Exécutait l'animation intégralement (hors pour le choc des titans, du fait de la charge de travail). Imaginait et réalisait lui même les trucages complémentaires par sur-impression.Ceci, seul. Aujourd'hui, pour cette même chaine de production (pour un résultat certes plus chiadé mais en rien plus merveilleux), compter des dizaines et dizaines de noms au générique, un pour chaque poste (sans compter les concepteurs des programmes).Artisan complet. Joli souvenir d'avoir croisé le monsieur qui dans ses dernières années était très loquace et allait causer très humblement de festival en festival, où des hommages tardifs lui étaient rendus.
  • lexcalvin
    Tu veux dire Euryale, Méduse ou Sthéno hohoho ....
  • tanguythev
    Je pensais plus aux batailles spatiales ou à la scène du briefing avec la premier vidéo en image de synthèse montré dans un film.
  • Bub.... Allo, tante Alice ...
    les premières images de synthèse sont sorties au cinéma avec le "Tron" de 1973, bien plus pointues que le briefing de "Star Wars" (produit avec une console Unix avec l'interface graphique Xwindows). Le film de Georges Lucas était alors un film à petit budget. Les scènes de bataille spatiale ont toutes été réalisées avec des maquettes animées par les mouvements d'une caméra montée sur un robot industriel programmable.
  • tanguythev
    "Tron" date de 1982 ^^
  • tanguythev
    Pour en revenir à Harryhausen : je peux plus revoir un de "ses" films sans ressentir une grosse pointe de mélancolie.
  • Bub.... Allo, tante Alice ...
    Exact, j'ai confondu avec la publicité où apparaissait un personnage en image de synthèse pour la première fois, en 1973, il était nommé "Tron" et a inspiré le film. Par contre dans "2001" et dans "Star-Wars" des graphiques et des reconstitutions "fils de fer" 3D étaient déjà utilisés, générés par Unix. Pour Ray, je suis toujours émerveillé et nostalgique lorsque je regarde une de ses productions car je voyais ses films au cinéma, lors de reprises ou bien de sortie nationale, le mercredi puis le mardi soir, quand j'étais gamin.
  • Halucine
    Ce type m'a fait aimer le fantastique. Merci Monsieur !
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
Cannes 2019 : Antonio Banderas, Bong Joon-Ho, Emily Beecham... Les lauréats prennent la pose !
NEWS - Festivals
samedi 25 mai 2019
Cannes 2019 : Antonio Banderas, Bong Joon-Ho, Emily Beecham... Les lauréats prennent la pose !
Douleur et Gloire et Parasite favoris pour la Palme d'Or de Cannes 2019 ?
NEWS - Festivals
samedi 25 mai 2019
Douleur et Gloire et Parasite favoris pour la Palme d'Or de Cannes 2019 ?
Adèle Exarchoupoulos, Juliette Binoche... Quand les actrices jouent des actrices !
NEWS - Festivals
samedi 25 mai 2019
Adèle Exarchoupoulos, Juliette Binoche... Quand les actrices jouent des actrices !
Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos et Sylvester Stallone sur les dernières marches de Cannes 2019
NEWS - Festivals
vendredi 24 mai 2019
Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos et Sylvester Stallone sur les dernières marches de Cannes 2019
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
Venise n'est pas en Italie Bande-annonce VF
Rocketman Bande-annonce VO
Sponsorisé
Ni une ni deux Bande-annonce VF
Le Daim Bande-annonce VF
Godzilla II Roi des Monstres Bande-annonce officielle VO
Rocketman SPOT VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top