Notez des films
Mon AlloCiné
    Deauville 2014 - Jour 2 : Helen Mirren passe à table
    Par Maximilien Pierrette — 7 sept. 2014 à 13:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Un début de compétition sombre, une "Eleanor Rigby" en charge de la séquence émotion et "Les Recettes du bonheur" d'Helen Mirren : retour sur la deuxième journée de ce Festival de Deauville.

    Le bonheur fait recette
    13. Le bonheur fait recette +
    Helen Mirren, Manish Dayal & Charlotte Le Bon
    Lire la suite

    Après l'ouverture jazzy signée Woody Allen, place aux choses sérieuses avec la compétition, qui nous a offert des vampires et un film d'espionnage posthume pour ses débuts. Heureusement, Eleanor Rigby était là pour nous prendre par les sentiments, et l'équipe des Recettes du bonheur, Helen Mirren en tête, pour donner un peu de légèreté à cette deuxième journée de Festival.

    Le film du jour

    Mars Distribution

    Un homme très recherché d'Anton Corbijn - Avec Philip Seymour Hoffman, Rachel McAdams… - Sortie le 17 septembre

    Philip Seymour Hoffman dans l'univers de John Le Carré et devant la caméra du réalisateur de Control, ce devait être un événement. Mais pas de cette façon puisque le film fait aujourd'hui partie des quelques œuvres posthumes de l'acteur, décédé le 2 février dernier. Une disparition tragique qui appesantit un peu plus l'ambiance de ce thriller volontairement froid, déceptif et frustrant. Pour sa troisième réalisation, Anton Corbijn signe en effet un film d'espionnage qui n'est pas à prendre au sens bournesque (ou bondien) du terme.

    Ici, pas de résolution d'intrigue à coups de clé de bras ou de course-poursuite, mais des hommes et des femmes dont les opérations, minutieusement construites, peuvent s'écrouler en moins de temps qu'il ne faut pour citer le titre. Dans la lignée de The American, Un homme très recherché est toutefois plus prenant et se rapproche de La Taupe de Tomas Alfredson, autre adaptation de Le Carré : sur le plan chromatique déjà, mais aussi en ce qui concerne l'approche de l'espionnage et la qualité du jeu de ses acteurs.

    Étaient également au programme :
    The Weinstein Company

    A Girl Walks Home Alone At Night (Compétition) - Des vampires et du noir et blanc : c'est ainsi que la Compétition s'est lancée, grâce au premier long métrage d'Ana Lily Amirpour, l'un des quelques films de genre présentés pendant ce Festival. Certains y ont noté une ressemblance avec Jim Jarmusch pour son rythme et son ambiance, mais A Girl Walks Home Alone At Night ne semble pas pleinement avoir convaincu les spectateurs pour autant.

    The Disappearance of Eleanor Rigby : Them (Avant-première) - Après Cannes, cap sur Deauville pour Them, version courte de la pépite de Ned Benson, qui condense Him et Her et nous conte l'histoire difficile du couple formé par Jessica Chastain et James McAvoy. Attendu aux Etats-Unis le 12 septembre, le long métrage n'a pas encore de date de sortie française. Reste donc à croiser les doigts pour que Deauville fasse changer les choses, ou pour qu'un coffret DVD/Blu-Ray regroupant les trois films débarque bientôt dans l'Hexagone.

    Les Recettes du bonheur (Avant-première) - Week-end culinaire à Deauville. Avant le #Chef de Jon Favreau, les festivaliers ont découvert Les Recettes du bonheur de Lasse Hallström, avec Helen Mirren, Charlotte Le Bon, Manish Dayal et Michel Blanc. Dans une France de carte postale où les feux d'artifice sont légion, un village devient le théâtre de l'affrontement entre des restaurants indien et gastronomique. Si les bons sentiments peuvent rester sur l'estomac, cette nouvelle production d'Oprah Winfrey donne faim, très faim.

    La star du jour

    La Reine d'Angleterre était à Deauville ! Ou plutôt son interprète la plus célèbre, Helen Mirren, oscarisée et multi-primée pour son rôle dans The Queen. L'idée de régner qui est aussi présente dans Les Recettes du Bonheur, puisqu'elle y incarne la patronne d'un restaurant gastronomique de France, bien décidée à obtenir sa deuxième étoile au guide Michelin. D'où la question : l'Hexagone n'est-il pas le meilleur endroit où présenter un film sur la cuisine ?

    "Oui, la nourriture française est vraiment iconique pour le reste du monde", nous répond la comédienne. "Elle a acquis un statut légendaire, même si je ne sais pas pourquoi c'est elle plutôt que la cuisine italienne ou espagnole qui est aussi fantastique."

    Au micro

    Rencontrer Helen Mirren et le casting des Recettes du bonheur, c'est donc l'occasion de parler cuisine avec tout ce beau monde. Et pour l'actrice anglaise de dévoiler LE plat qu'elle aimerait savoir préparer : "Le cassoulet. J'adore ça", explique-t-elle. "Je sais que ça prend beaucoup de temps. En plus nous avons tourné près de Toulouse, qui est comme la capitale du cassoulet. Du coup j'en ai testé quelques-uns pour trouver le meilleur, et j'aimerais parvenir à réaliser le mien. Chaque cassoulet est un peu différent, donc je dois trouver celui qui m'est personnel."

    Elizabeth II fan de cassoulet, il fallait donc y penser. Et du côté de Charlotte Le Bon et Manish Dayal le son de cloche est un peu différent, mais s'il renvoie aussi à la cuisine française : "La pâte feuilletée", nous répond l'actrice francophone. "Il paraît que c'est très très très compliqué à faire, et j'adore les croissants et pains au chocolat", poursuit-elle avant d'expliquer le concept à son voisin, gestes et description du beurre nécessaire ("un morceau gros comme ta tête") à l'appui.

    Manish Dayal, lui, vise plus le boeuf bourgignon, "un plat viril" selon sa partenaire du film. Mais il reconnaît qu'il faut "de la patience et du temps, mais je n'ai aucune patience, donc voilà pourquoi c'est un défi." "Pas de temps non plus, tu es trop occupé", rebondit Charlotte Le Bon. Réponse : "C'est vrai vu que je suis ici avec Charlotte."

    Un homme très concerné
    Maximilien Pierrette / AlloCiné

    Peu de temps auparavant, Anton Corbijn était monté sur la scène du C.I.D. afin d'y présenter le deuxième long métrage de la Compétition : Un homme très recherché, film d'espionnage qui a une saveur toute particulière pour lui, comme il l'a expliqué devant une salle pleine.

    "Le film que vous allez voir est très important pour moi et ce pour plusieurs raisons : la première, plutôt sérieuse, est le sujet du film, centré sur la période post-11 septembre. Je l'ai tourné en 2012, d'après un livre paru en 2008 et qui décrit des événement se déroulant entre 2004 et 2006. Ça parle de la polarisation de notre société, devenue de plus en plus présente. C'est donc un sujet sérieux sur lequel je voulais passer du temps."

    Célébrer son talent

    "La deuxième raison est le casting, et plus particulièrement l'acteur principal, Philip Seymour Hoffman. Je lui suis vraiment reconnaissant d'avoir offert au film et à tout le monde une performance incroyable que j'espère que vous apprécierez", a-t-il poursuivi, interrompu par une salve d'applaudissements à la mémoire du comédien qu'il a plus que cautionnée : "Je pense en effet qu'il faut célébrer son talent."

    "La troisième et dernière raison, enfin, m'est un peu plus personnelle : lorsque j'ai réalisé, un peu par accident, Control, mon premier film, je m'étais donné trois longs métrages avant de décider si je voulais vraiment être réalisateur. Et c'est le fait de tourner Un homme très recherché qui m'a convaincu, donc j'ai déjà tourné un autre film [Life, avec Dane DeHaan et Robert Pattinson], qui sortira prochainement." Rendez-vous à Deauville 2015 ?

    Enfin la phrase du jour, c'est à Arash Marandi qu'on la doit. Au moment de présenter A Girl Walks Home Alone At Night, le comédien s'est en déclaré qu'il n'avait "jamais été sans une salle aussi grande ! On dirait le Super Bowl !" Reste maintenant à savoir si les équipes des prochains films projetés à Deauville feront mieux.

    Ça tweete sur les planches

    (J'ai passé la plus belle des journées au Festival du Film de Deauville. J'ai adoré rencontrer autant de personnes merveilleuses)

    Et sinon…
    • Il n'y a pas que le cassoulet dans la vie d'Helen Mirren, puisque son plat préféré vient d'Espagne : il s'agit basiquement de la combinaison entre des frites très très chaudes et un œuf placé au milieu pour qu'il cuise avec la chaleur, et dont elle nous a expliqué la recette en français dans le texte.
    • L'autre événement de cette journée, ce n'est ni en Compétition, ni du côté des avants-premières qu'il fallait le chercher, mais dans le cadre de l'hommage rendu à John McTiernan, puisque Piège de cristal a fait se déplacer beaucoup de cinéphiles, à commencer par Clémence Poésy.
    • Mrs. Doubtfire est arrivée à Deauville ! Le lendemain de l'hommage rendu à Robin Williams lors de la cérémonie d'ouverture, mais quand même. Au tour de Peter Pan demain ?

    Ce qui est sûr, c'est que demain vous aurez rendez-vous avec un polar en compétition et un autre atelier cuisine, avec le #Chef Jon Favreau ce coup-ci.

    "The Disappearance of Eleanor Rigby" par le réalisateur et ses actrices :

    The Disappearance of Eleanor Rigby : 1 histoire, 3 films
    The Disappearance of Eleanor Rigby : 1 histoire, 3 films
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Deauville 2014 - Jour 1 : Woody Allen ouvre le bal, Jessica Chastain honorée
    Commentaires
    • Bradputt
      Bon, je vais me faire lyncher ,finesse et bon gout oblige , mais le titre aurait été plus fun sous cette version :"Helen Mirren passe à la casserole " .....!
    • MGM-ranger
      Très sympa l'hommage à Robin Williams dans la rue. :-)
    • FanDeDouglas
      Helen Mirren est une grande dame du cinéma mondial ! Hâte de voir son film !
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Diaporamas recommandés
    Batman : 30 détails qu'il ne fallait pas louper dans les films de Tim Burton
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 5 juin 2020
    Batman : 30 détails qu'il ne fallait pas louper dans les films de Tim Burton
    Les Simpson sur Disney+ : ces détails cachés dans les courts-métrages avec Maggie
    NEWS - Films à la TV
    vendredi 5 juin 2020
    Les Simpson sur Disney+ : ces détails cachés dans les courts-métrages avec Maggie
    Justice pour Adama : Aïssa Maïga, Camelia Jordana, Adèle Haenel et Marina Foïs parmi les manifestants du 2 juin
    NEWS - Stars
    mercredi 3 juin 2020
    Justice pour Adama : Aïssa Maïga, Camelia Jordana, Adèle Haenel et Marina Foïs parmi les manifestants du 2 juin
    Les Tuche 4 : une affiche pour fêter la reprise du tournage
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 2 juin 2020
    Les Tuche 4 : une affiche pour fêter la reprise du tournage
    Voir tous les diaporamas ciné
    Top Bandes-annonces
    #OnIraTousAuCinema Bande-annonce VF
    Une Sirène à Paris Bande-annonce VF
    The Demon Inside Bande-annonce VO
    Benni Bande-annonce VO
    Nous, les chiens Bande-annonce VF
    Filles de joie Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top