Mon AlloCiné
César 2015 : Louane Emera, Guillaume Canet, Edouard Baer au déjeuner des nommés
Par Laetitia Ratane & Brigitte Baronnet — 9 févr. 2015 à 15:30
facebook Tweet

Louane Emera, Guillaume Canet, Edouard Baer... Ils étaient tous présents au traditionnel déjeuner des nommés aux César, sur les Champs-Elysées. On y était également, on vous raconte !

Edouard Baer et Alain Terzian
1. Edouard Baer et Alain Terzian +
Edouard Baer, maître de cérémonie des César 2015 et Alain Terzian, président de l'Académie des Arts et Techniques du cinéma
Lire la suite

C'est une tradition. Quelques jours avant LA cérémonie des César, tous les nommés se retrouvent une première fois pour un déjeuner au Fouquet's, sur la prestigieuse avenue des Champs Elysées. L'occasion de trinquer et de fêter le cinéma dans toute sa diversité ! 

La Famille Bélier, Les Combattants, les deux Saint Laurent, Sils Maria, Timbuktu, Hippocrate, Elle l'adore, Qu'Allah bénisse la France, Bande de filles ... Tous les films nommés pour cette 40ème édition étaient représentés, malgré le manque notable de quelques personnalités, pour certaines retenues sur des tournages.

On retiendra en outre l'absence de cinq des sept prétendantes aux César de la meilleure actrice : Marion Cotillard, Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Emilie Dequenne et Karin Viard n'ont en effet pas accompagné leurs consoeurs Adèle Haenel et Sandrine Kiberlain, plus radieuses que jamais. Les regrettées Kristen Stewart et Claude Gensac ont également laissé aux éloquentes Marianne Denicourt et Charlotte Le Bon le soin de représenter la catégorie Meilleur second rôle.

La catégorie César du Meilleur acteur a été portée de son côté par les lumineux Pierre NineyGuillaume Canet et Vincent Lacoste, délestés de leurs collègues, Gaspard Ulliel, François Damiens, Niels Arestrup et Romain Duris. A l'exception de Lou de Lâage, Pierre Rochefort et Kirill Emelyanov, toute la génération des espoirs a répondu à l'appel.

Un truc un peu joyeux, simple qui permet de partager des films !

Edouard Baer, maître de cérémonie de cette 40e édition -qui s'annonce davantage placée sous le signe de la comédie avec la présidence de Dany Boon-, a souligné, au micro d'AlloCiné l'importance de faire des César une soirée avant tout "joyeuse" et "simple"

"La présence de la comédie aux César ? Il ne faut pas mettre trop d’importance là-dedans. Il faut que tout cela reste un truc un peu joyeux, simple qui permet de partager des films. Les César, c’est la réponse du cinéma d’auteur, c’est donner une seconde chance à des films. C’est comme Cannes : à Cannes, vous avez des films d’auteurs qui tout d’un coup ont ce miracle d’être vus par plein de gens parce que la presse s’y intéresse. On ne peut pas tout vouloir : la critique, les millions d’entrées, les César… Il faut se détendre quoi ! Il ne faut pas y penser quand on n’y est pas : il faut être content d’y être, et non pas furieux de ne pas y être." 

Autre particularité de cette édition 2015, très commentée dans les médias, la présence de deux biopics sur la même personne : Yves Saint Laurent  et Saint Laurent. Interrogé sur ce point, Pierre Niney a rappelé ne pas être "dans une optique de duel" : "Cette optique c'est la presse qui veut l'insérer parce que cela arrange les médias de pouvoir dessiner une bataille ou de catégoriser des films, comme un film officiel ou officieux. C'est plus simple parce que les gens n'ont plus la place d'écrire, plus le temps. C'est un problème médiatique, que je ne veux prendre sur mes épaules. On s'entend très bien avec Gaspard Ulliel, on se retrouve dans une situation historique parce qu'en 40 cérémonies, il n'y a jamais eu deux nommés pour le même rôle. C'est une première fois et à ce titre, cela m'excite beaucoup !"

Jalil lespert, réalisateur d'Yves Saint Laurent, interrogé sur cette même particularité, salue avant tout le travail de son équipe. "Je suis surtout ravi pour mes comédiens. Pierre Niney est fait d’un bois particulier. Il est très jeune. Comme on s’est dit : si tu as une nomination, tu as déjà gagné. Ce serait une magnifique cerise. Prenons les choses comme ça."

On peut faire des choses très variées même sur des sujets qui se ressemblent. On a cette chance d’avoir un cinéma diversifié, ouvert et il faut s’en réjouir !

"Après, il est vrai que les calendriers sont plus ou moins heureux, ça n’est pas de mon ressort. Ce sont davantage des histoires de production, de cinéma. Je sais ce que signifie un film en termes d’engagement personnel, d’abnégation, de travail, d’émotion… Tout ce qu’on y met quand on est metteur en scène… C’est plutôt un peu triste ce télescopage, mais ce n’est pas très grave. L’essentiel, c’est de faire des films. Et puis, c’est la preuve encore une fois, et ça je le vois souvent dans le rayonnement du cinéma français à l’étranger, que c’est un cinéma très divers, très varié. Là, c’est encore le cas : on peut faire des choses très variées même sur des sujets qui se ressemblent, voire sur des personnages qui sont les mêmes. On a cette chance d’avoir un cinéma diversifié, ouvert et il faut s’en réjouir." 

Profiter de l'instant et se réjouir d'être là. C'est donc ce que l'on retiendra !

Pour connaitre les lauréats 2015, rendez-vous au Chatelet. La 40e édition des César aura lieu le 20 février, diffusée en clair et en direct sur Canal+.

Edouard Baer et Dany Boon organisent le plan de table des nommés :

Cesar 2015 - Edouard Baer et Dany Boon organisent le plan de table des nommés

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
  • Hunnam29
    "La Famille Bélier" n'a tellement rien à faire parmis tout les autres films... C'est fou. C'est mignon, c'est grand public, mais on ne met pas ça dans une cérémonie face à des films comme "Timbuktu", "Saint Laurent", "Sils Maria" ou "Les Combattants". Ces films-là sont clairement d'un autre calibre et c'est juste pas possible de faire des nominations aussi hétérogènes niveau qualité...On ne doit pas récompenser des succès populaires juste parce qu'ils ont plu, et qu'ils ont marché au box office. Il faut récompenser les films de qualité, à savoir au niveau de la réalisation pure, de la photographie. Enfin bref... C'est aussi pour avoir de l'audience à leur cérémonie.
  • K?vin B.
    C'est les César.
  • Benji S.
    en tout cas il a plus sa place que Yves Saint Laurent. Il y a juste l'acteur qui sauvent les meubles de ce film mauvais à tout point de vue.Donc pour ma part je me pose plus la question sur ce film plutôt que la Famille Bélier. Et que surtout ce dernier casse le moule de ces films clicher (biopic, drame) Toujours les mêmes genre de film représenté.Prend une actrice ou un acteur en vogue avec quelque récompense dans sa valise et donne lui le rôle d'une personnalité marquante de l'histoire et voila, le film sera nominé à foison...Au bout d'un moment sa devient ridicule. Il était temps de voir un film qui représente l'opinion publique. Faut que certains arrêtent de croire que leur vision devrait être l'avis général, les gens aiment ce qu'ils veulent aimer... t'as pas aimé, et c'est parfaitement ton droit, pas de problème là dessus, je te rassure.
  • Hunnam29
    Premièrement, j'ai bien parlé de "Saint Laurent", le film qui était à Cannes. Pas le machin grand public qui s'appelle "Yves Saint Laurent", pour lequel je suis d'accord de dire qu'il est mauvais.Deuxièmement, j'ai dit que "La Famille Bélier" n'avait rien à faire parmi ces films-là... QUALITATIVEMENT parlant. C'est un succès, il est vraiment sympa le film, mais n'empêche qu'il n'a strictement rien à faire parti des films dont la réalisation est au-dessus du lot. "Timbuktu", "Les Combattants", "Saint Laurent", "Sils Maria"... Faces à un film populaire, avec une réalisation archi classique et une actrice sortie de The Voice ?! Non, non et non.Troisièmement, je dis mon avis, comme les autres. J'en ai rien à faire qu'un bobo comme toi viennent naïvement me remettre à ma place. Et d'ailleurs, c'est plutôt toi qui vient imposer ta vision pour le coup.Quatrièmement, ta phrase "Au bout d'un moment sa devient ridicule. Il était temps de voir un film qui représente l'opinion publique" est ridicule et totalement fausse. Beaucoup de fois on y a le droit à des films qui représentent l'opinion publique aux Césars. Donc dire "qu'il était temps que ça arrive", c'est très mal connaître le milieu. Ca arrive souvent, et c'est souvent aberrant. En quoi un succès populaire doit-il être récompensé pour la meilleure réalisation ? S'il présente d'énormes qualités, oui. Mais si tout est classique, banal, non... Le Box Office ne fait clairement pas la qualité, et ça c'est complètement objectif, suffit de regarder les dix premiers au Box Office chaque année... "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?", "Boule & Bill", "Transformers"... Les gens vont les voir, mais ça n'en fait pas des bons films.Bref, c'est peut être bien de glisser quelques succès populaires par ci par là je ne sais pas... Tant qu'on ne les fait pas gagner face à de vrais bons films, ça va encore.Et si tu cherches quelques succès populaires nominés ces dernières années on y trouve : "Populaire", "L'Arnacoeur", "Intouchables", "Les Petits Mouchoirs", "Tout ce qui brille", "LOL"...
  • Benji S.
    Sinon utilise le mot 'je' devant les opinions que tu balances car on aurait tendance à croire que ton avis est absolument objectif, alors qu'il n'en est rien. Bisous :D
  • Toto12002
    Je suis tout à fait d'accord avec toi, "La Famille Bélier" n' a rien à faire ici!!!Certes le film est sympas, on rigole bien mais de là à être nommé aux César..."Sils Maria" Pourquoi pas mais après je n'ai pas vu les trois autres. J'aurais peut-être rajouté "Respire" en tant que meilleur film mais bon, après tout, les cérémonies c'est pas trop mon truc. Même les Oscars ont de mauvais gouts alors...
  • MickDenfer
    Vive Charlotte !
  • MickDenfer
    Comme si Larry Clark méritait un César d'honneur.
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
Savez-vous ce que signifient les initiales M. Night Shyamalan, de J.J. Abrams...
NEWS - Stars
dimanche 20 janvier 2019
Savez-vous ce que signifient les initiales M. Night Shyamalan, de J.J. Abrams...
Une jeunesse dorée : qui est Galatea Bellugi, héroïne du monde de la nuit pour Eva Ionesco ?
NEWS - Sorties Ciné
dimanche 20 janvier 2019
Une jeunesse dorée : qui est Galatea Bellugi, héroïne du monde de la nuit pour Eva Ionesco ?
Palmarès Alpe d'Huez 2019 : Mon bébé avec Sandrine Kiberlain, grand vainqueur du Festival
NEWS - Festivals
samedi 19 janvier 2019
Palmarès Alpe d'Huez 2019 : Mon bébé avec Sandrine Kiberlain, grand vainqueur du Festival
Connaissez-vous le prénom de ces super-méchants ?
NEWS - Culture ciné
samedi 19 janvier 2019
Connaissez-vous le prénom de ces super-méchants ?
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
The Hate U Give – La Haine qu’on donne Bande-annonce VO
Marie Stuart, Reine d'Ecosse Bande-annonce VO
Sponsorisé
YAO Bande-annonce VF
Green Book : Sur les routes du sud Bande-annonce VF
Continuer Bande-annonce VF
La Mule Bande-annonce (2) VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top