Notez des films
Mon AlloCiné
    The Program : Pleins feux sur Ben Foster, l'acteur qui se glisse dans la peau de Lance Armstrong
    Par Vincent Formica — 16 sept. 2015 à 12:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Stephen Frears s'attaque à la légende déchue du cyclisme, l'américain Lance Armstrong, dans The Program ; pour se glisser dans les cuissards de l'ex-star du vélo, le britannique a choisi Ben Foster. Zoom sur la carrière de ce jeune acteur de 34 ans.

    1. +
    Lire la suite

    Ben Foster dans Contrebande

    Ben Foster, élevé avec son frère Jon Foster par des parents restaurateurs, a très tôt le goût pour la comédie. Dès l'âge de douze ans, il écrit, réalise et joue dans une pièce de théâtre qui obtient un prix au niveau international. Quatre ans plus tard, en 1996, Ben quitte le lycée et s'installe à Los Angeles où il est immédiatement engagé pour jouer dans la série télévisée Disney Chahut au Bahut. La même année, l'acteur débute sur grand écran avec un petit rôle dans le thriller Kounterfeit.

    C'est en 1999 que Ben Foster obtient son premier rôle d'importance avec le Liberty Heights de Barry Levinson, où il incarne un adolescent rebelle  juif amoureux d'une fille noire. Un rôle torturé qu'il contraste très vite avec Allison Forever (2001), comédie qui lui vaut son premier rôle en tête d'affiche face à Kirsten Dunst. Dès lors, il multiplie les seconds rôles de qualité dans des longs métrages aux genres divers, du thriller (11 : 14) au drame (Northfork), en passant par l'adaptation de comic-book (The PunisherX-Men l'affrontement final) et la comédie (Big Trouble). De 2003 à 2005, il tient le rôle récurrent de Russell Corwin dans la série acclamée de HBO Six Feet Under.

    Ben Foster dans la peau du mutant Angel dans X-Men 3

    X-Men l'affrontement final Extrait vidéo VF

     


    En 2005, les choses s'accélèrent pour l'acteur qui kidnappe Bruce Willis dans le thriller Otage. Après ce rôle marquant, le comédien fait de ces personnages sombres et brutaux une constante dans sa carrière, comme dans le drame adapté d’un fait divers (Alpha Dog, 2007), le western (3h10 pour Yuma, 2008), le film d’horreur (30 jours de nuit, id.) ou encore le film d’action (Le Flingueur, 2011). En 2012, Foster se glisse dans la peau d'un homme sortant de prison luttant contre ses démons dans le film choral 360 et du mauvais ami jaloux et dangereux de Mark Wahlberg dans Contrebande. Cette même année sort en France le DVD de The Messenger (2009) dans lequel il livre une prestation bouleversante via son personnage de militaire traumatisé et mal dans sa peau.

    Ben Foster et Mark Wahlberg dans Contrebande

    L'année suivante, le comédien est à l'affiche du sombre et envoûtant Les Amants du Texas, une histoire d'amour empruntant également au film de gangsters portée par Casey Affleck et Rooney Mara. Il incarne ensuite pour la deuxième fois un soldat dans l'intense film de guerre Du sang et des larmes, à nouveau aux côtés de Mark Wahlberg. En 2015, l'acteur est attendu dans The Program, biopic dirigé par Stephen Frears où Foster interprète le champion de cyclisme Lance Armstrong, de sa lutte contre le cancer à sa déchéance pour dopage en passant par ses succès étincelants sur le Tour de France.

    Ben Foster enfourche son vélo...et une dose d'EPO

     

    On retrouvera prochainement Ben Foster au casting de l'adaptation du jeu vidéo Warcraft ainsi que dans le nouveau Ron Howard, Inferno, basé sur le roman de Dan Brown. L'acteur fera face à Tom Hanks qui reprend son rôle du professeur Robert Langdon vu dans Da Vinci Code et Anges et démons. Il sera également bientôt à l'affiche de The Finest Hours, drame historique revenant sur une opération de sauvetage lancée par des gardes-côtes suite au naufrage de deux pétroliers en 1952. Il y donnera la réplique à Chris Pine, acteur qu'il retrouvera dans Comancheria, un thriller avec Jeff Bridges retraçant le parcours de deux frères braqueurs traqués par des Texas Rangers.

    Ben Foster au micro !

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top