Notez des films
Mon AlloCiné
    Le réalisateur de Lego Batman évoque les méchants passés à la trappe de son film
    Par OP — 15 févr. 2017 à 13:10
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dans une interview donnée à Entertainment Weekly, le réalisateur de "Lego Batman, le Film", Chris McKay, évoque les noms des méchants qui n'ont finalement pas été retenus dans le film. Le choix de certains est vraiment étonnant !

    Charles Dance, alias "Benedict" dans "Last Action Hero" (1993)
    1. Charles Dance, alias "Benedict" dans "Last Action Hero" (1993) +

    ATTENTION !! L'article ci-dessous révèle de vrais spoils sur le film Lego Batman ! Si vous ne l'avez pas encore vu et / ou que vous ne souhaitez pas être spoilé, mieux vaut donc passer votre chemin !

    Sorti sur les écrans le 8 février dernier en France, et deux jours plus tard aux Etats-Unis, Lego Batman, Le film bénéficie d'un jolie succès en salle, en ayant déjà ramassé plus de 90 millions de $. Son réalisateur, Chris McKay, s'est confié au site Entertainment Weekly, à propos des supers vilains qui peuplent l'univers de son film, et son propos est plutôt savoureux.

    Dans le film, le Joker (dont la voix en VO est assurée par Zach Galifianakis) assemble un véritable Who's Who de supers vilains de l'écurie DC Comics, même des personnages totalement inconnus du grand public, comme Condiment King. Mais dans le Climax du film, Batman et sa bande affronte une floppée de méchants, véritable pot-pourri de personnages iconiques situés en dehors de l'univers Lego et DC Comics. On y trouve pêle-mêle l'agent Smith de Matrix, Sauron de la saga du Seigneur des Anneaux, Godzilla ou encore Voldemort ! Des personnages sous licence Warner côté cinéma, faut-il le rappeler. Un casting délirant et hétéroclite, qui aurait même pu aller beaucoup plus loin aux dires du réalisateur.

    "J'aime beaucoup le Superman de Richard Donner et l'idée que la fantôme zone, dans notre monde, pouvait être la maison de tous les méchants de l'univers DC Comics. [...] C'est un peu comme dans Last Action Hero, lorsque Charles Dance [NDR : le méchant du film] dit : "je peux aller dans tous ces films et ramener Jack l'éventreur ou King Kong !" Quand j'étais plus jeune, regardant ce film, je m'attendais à voir une scène entre King Kong et Arnold Schwarzenegger [...]. Dans notre film, c'est quelque chose qu'on peut faire et balancer tous ces personnages dans l'univers de Batman" explique-t-il.

    Et l'intéressé de confesser avoir sérieusement songé à ajouter d'autres méchants dans le film. Les choix sont parfois très surprenants. "J'aurai mis Kathy Bates de Misery, l'ennemi de Sherlock Holmes, Moriarty, et à un moment donné, j'ai évoqué l'idée du personnage joué par Daniel Day Lewis dans Gangs of New York, ainsi que celui de David Carradine dans Kill Bill. Mais à un moment, vous devez mettre en balance les personnages que les enfants vont croiser dans le film" précise-t-il. "Car dans l'univers Lego, c'est parfois difficile d'avoir une incarnation rapide de quelque chose. J'étais déjà inquiet parce que je trouvais qu'on ne développait pas assez certains personnages. A un moment, on avait ajouté HAL 9000 dans le film, avant de nous rendre compte que c'était une lecture trop compliquée pour le jeune public. Peut-être que dans les futurs films, nous essaierons d'en intégrer plusieurs".

    Des références savoureuses donc, mais qui effectivement concernait avant tout un public adulte. Vu comment la firme danoise Lego est particulièrement sourcilleuse quant à l'exploitation de sa licence et tenant à être impliquée à toutes les étapes des projets de films, il aurait certainement été très difficile de convaincre leurs responsables marketing de glisser ces références dans Lego Batman, Le film.

    Comment Warner a convaincu la marque Lego de faire un film

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top