Notez des films
Mon AlloCiné
    Cannes 2017 : La Lune de Jupiter est "un étrange mélange entre Les Fils de l'Homme et X-Men" selon la presse
    Par Vincent Formica — 19 mai 2017 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Trois ans après son Prix de la mise en scène Un Certain Regard à Cannes, Kornél Mundruczó est de retour sur la Croisette. Cette fois, le cinéaste hongrois est en Compétition avec La Lune de Jupiter. Découvrez les réactions de la presse sur le film.

    Le réalisateur de La Lune de Jupiter, Kornél Mundruczó
    1. Le réalisateur de La Lune de Jupiter, Kornél Mundruczó +

    La Lune de Jupiter de Kornél Mundruczó - Compétition - Sortie le 1er novembre 2017

    DE QUOI ÇA PARLE ?

    Un jeune migrant se fait tirer dessus alors qu'il traverse illégalement la frontière. Sous le coup de sa blessure, Aryan découvre qu'il a maintenant le pouvoir de léviter. Jeté dans un camp de réfugiés, il s'en échappe avec l'aide du Dr Stern qui nourrit le projet d'exploiter son extraordinaire secret. Les deux hommes prennent la fuite en quête d'argent et de sécurité, poursuivis par le directeur du camp. Fasciné par l'incroyable don d'Aryan, Stern décide de tout miser sur un monde où les miracles s'achètent.

    LE REALISATEUR ET CANNES

    Avec ce long métrage, le cinéaste hongrois Kornél Mundruczó, Prix Un Certain Regard en 2014 avec White God, connaît sa troisième sélection en Compétition après Delta et Un garçon fragile.

    QU'EN PENSE LA PRESSE ?

    Jacques Mandelbaum / Le Monde : "Personnages simplifiés et monocordes, style ronflant et ostentatoire, habillage théologique empesé rajoutant pas mal de confusion à un drame contemporain qui se suffit à lui-même. Difficile de se départir d’un certain sentiment de malaise." - Lire la critique complète

    Jean-Claude Raspiengeas / La Croix : "La Lune de Jupiter démontre que la virtuosité de la mise en scène ne garantit pas la solidité du propos." - Lire la critique complète

    Jessica Kiang / Variety : "Malgré sa surabondance de sujets abstraits, le film n'a pas grand chose de concret à proposer. Ainsi, il subsiste une sorte de dissonance cognitive entre l'intention de faire du cinéma de genre (en témoigne les séquences de lévitation et une course-poursuite extraordinaire dans les rues de Budapest) et l'incertitude floue de la thèse du film. La musique élégante du compositeur Jed Kurzel ajoute également à la tonalité sombre du long-métrage." - Lire la critique complète

    Tim Grierson / Screen Daily : "La Lune de Jupiter est un étrange mélange entre Les Fils de l'Homme et X-Men qui n'empêchera pas le public de s'intéresser aux thèmes qu'il explore. Le film utilise le genre SF pour observer avec acuité l'inhumanité des hommes. (...) Malheureusement, le film perd de son intérêt quand il commence à explorer avec lourdeur certains de ses thèmes." - Lire la critique complète

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • sptz
      split de shyamalan, jeeg robot, vincent n'a pas d'écaille y'a un moment maintenant celui la, marrant de voir que les super héros inspire les auteurs... et c'est cool , il nous prouve que les super héros, ou les gens à pouvoir, ça sert pas qu'a faire tout peter partout, mais on peut aussi y mettre des messages ou autres...mais bon je m'enflamme peut être un peu, si ça ce trouve le film est naze :)
    Voir les commentaires
    Back to Top