Notez des films
Mon AlloCiné
    Jessica Chastain impériale sur la première affiche du nouveau Xavier Dolan
    Par Corentin Palanchini — 23 juin 2017 à 11:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le cinéaste Xavier Dolan a dévoilé la première affiche de son nouveau long métrage, "The Death And Life of John F. Donovan", et y présente le personnage interprété par Jessica Chastain.

    Jessica Chastain
    1. Jessica Chastain +

    Le réalisateur Xavier Dolan a révélé sur Twitter la première affiche de son prochain long métrage, The Death And Life of John F. Donovan, que vous pouvez découvrir ci-dessus. On peut y voir l'actrice américaine Jessica Chastain, qui incarne dans le film un personnage qu'elle a auparavant décrit comme "une garce complètement folle".

    "John F. Donovan" marque la septième réalisation de Xavier Dolan, qui n'avait pu terminer le film à temps pour le présenter au dernier Festival de Cannes. Le cinéaste détenteur d'un Grand Prix et d'un Prix du Jury cannois, semble prendre son temps pour livrer cette histoire, qui se centre sur un acteur entretenant une relation secrète avec un jeune britannique, alors que la rédactrice en chef d'un tabloïd (Chastain) tente de détruire sa vie.

    On retrouve également au casting Kit Harrington, Kathy Bates, Natalie Portman, Susan Sarandon ou encore la révélation de Room, Jacob Tremblay.

    Une date de sortie française n'est pas encore annoncée.

    Mais des photos officielles avaient été dévoilées en mai dernier :

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Jessica Chastain, Kit Harrington, Natalie Portman... Le nouveau Xavier Dolan se dévoile en photos
    12 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Draga A.
      ah les inepties qu'il faut pas écrire....
    • Draga A.
      les Gens Socialement Intelligents comprendront...
    • Charly Foster Wallace
      Enfin une argumentation ! C'est faux j'ai essayé, mais j'ai pas compris, pour moi, ce n'est pas crédible. D'un côté vous avez raison les comics deja de base ne sont pas feminstes mais donc oui qu'attendre d'une adaptation sur WW ? eh bien le renouveau, le changement. WW toute seule qui porte un film, sans mec, sans batman, sans superman ni autre clampin de la ligue, sans décolleté ultra-vulgaire. Ça c'est pas vu dans un comics, la guerrière passe avant le fantasme, la femme forte passe avant le sex-symbol. WW impose justement une conformité féministe avec les revendications et le combat en question, puisque la femme en question est un symbole du féminisme et ses actions le sont aussi.Ci clos la partie WW, l'intervalle de temps non propice au cheminement de la pensée (en plus ce n'est pas la bonne page ;-)).Les quatre films de Dolan que j'ai vu n'ont jamais comblé mes opinions féministes. Dolan certes montre les femmes comme le centre de l'attention, mais parce que justement il explore leurs faiblesses et leurs péripéties de leur point de vue à elles. Elles sont le centre de l'intrigue, mais tout comme Hélène de Troie est le centre de l'intrigue de Troie, mais ne sont pas représentatives du féminisme pour autant et ne sont pas des femmes fortes ! La mère est dépassée par Steve, la femme est dépassée par son mari qui veut devenir une femme, la femme est dépassée par Nicolas, mis à part J'ai Tué ma Mère je le conçois, je ne voit aucun des autres films de Dolan où la femme est en position de dominance sur les hommes (dans ceux que j'ai vu, je n'ai pas vu Juste la fin du monde).Ce n'est que mon point de vue mais pour les quatre films que j'ai vu de Dolan, j'ai vu la femme qui subit au lieu de réellement contrôler, pour moi les films qui imposent le féminisme avec excellence et puissance sont Aliens - Le Retour et Thelma & Louise, ils prônent l'indépendance des femmes vis à vis de leur place imposée par la société (dans ces deux cas ci amplifiée par le contexte de l'époque et de la situation de la femme au sein de cette époque étant donné que le second opus de Alien est sorti en 1986 et l'autre film en 1990 ou 1991).Pour conclure ce que je vous reproche, c'est dès lors de votre premier commentaire, avoir dit un vrai réalisateur féministe c'est archi faux de mon point de vue, certes les femmes ont de l'importance dans le cinéma de Dolan, elles sont peut être sublimées comme vous dites, mais ne sont pas représentatives du féminisme car le féminisme est représentatif de l'égalité hommes/femmes qu'elle soit politique, culturelle, privée, religieuse, économique, sociale et légale. Ma pensée est que les films de Dolan ne placent pas les femmes dans ce statut d'égalité.
    • Thomas D.
      Voici la limite d'allocine et ma propre limite je le concède. Debattre par ecrit et avec un intervalle de temps non propice au cheminement d'une pensé surtout que tu ne n'essais même pas de me comprendre. Pour faire bref les intringues des Dolan se construisent autour des femmes et de leurs décisions: Lorsque Marie décide de quitter la campagne pour les amours imaginaires, quand Fred quitte Laurence pour Laurence anyways, lorsque Diane essai d'encadrer Steve et tente de resoudre ses problèmes, quand la mère dans J'ai tué ma mère envoi son fils en pensionnat et enfin toutes les femmes mais surtout la mère (encore la mère!) dans Juste la fin du monde. Ce sont des femmes qui font avancer l'histoire donc par leurs decisions, elle sont constamment en position de force au final. C'est au travers d'elles que les mésaventures de crééent ou se reglent, elles ont toujours une place de domination sur les hommes.Je pourrais citer tellement de scènes précises mais peut etre qu'une suffira: celle du dialogue (ou plutot du monologue) de la mere dans Juste la fin du monde face à un Louis entroverti et dépassé. Elle le pele comme une tomate avec un determination et un flair sans faille.Pour ce qui est de WW, les comics deja de base ne sont pas feminstes donc qu attendre d'autre d'une adaptation sur WW? Ou alors une conformité féministe loin du combat et des revendications que cela sous entend.
    • Charly Foster Wallace
      Ça je le savais déjà c'est pour cela que nous débattons.;-)Mais seulement vous n'avez pas l'air d'avoir d'arguments pertinents concernant la présence du féminisme dans les films de Dolan, vous vous contentez de dire les personnages féminins sont forts et c'est tout. De même que vous qualifiez WW de non féministe sans savoir pourquoi il ne présente pas les critères du féminisme.Où alors vous les avez mais vous ne rétorquez pas...Alors pourquoi ? Pourquoi ces femmes sont elles fortes ? Qu'est ce qui fait d'Anne Dorval ou Suzanne Clément des femmes fortes qui représente le féminisme, c'est à dire l'idéologie qui vise à définir l'égalité entre hommes et femmes dans les films de ce cinéaste ?Attention comme cité plus haut je ne dis pas que les rôles de ces femmes sont inintéressants ou fades, mais pour moi ils ne représentent pas le féminisme (ou tous les courants de pensée dérivés de celui ci).
    • Thomas D.
      Nous n'avons pas cerné les films de Xavier Dolan de la meme façon...
    • Charly Foster Wallace
      J'ai jeté un coup d’œil à votre argumentation sur la page de Wonder Woman, et pourtant oui vous dites ce qu'est le féminisme pour VOUS mais pas ce qu'est le féminisme en réalité selon comment il est défini par les vrais féministes, ceux (où plutôt celles) qui sont à l'origine de ce mouvement.Que WW soit ou non stéréotypée, Snyderisée, cliché, tout ce que vous voulez c'est incohérent, puisque tous les super-héros sans exception sont stéréotypés au maximum, évidemment que WW ou encore Supergirl n'ont pas de cellulite ni de ventre, mais les hommes eux n'échappent pas à la règle : Batman et Superman et Captain America aux muscles saillants, au tour de taille parfait, biceps à tout casser, et j'en passes... pas un seul super héro gros ou maigre !De plus dans le film sorti cette année, WW n'est pas stéréotypée, vous aviez cité maigre bronzée, à moitié dénudée eh bien vous avez pas du lire les comics de WW il y a au moins 30 ans, où son décolleté vertigineux et sa culotte à la bannière étoilée lui rentrant dans le ... sont plus importants pour les lecteurs que ses pouvoirs et aptitudes. Là ici dans le cas de ce film, WW est je dirais sobre, elle n'est pas représentée comme un fantasme mais comme une belle guerrière, et une femme forte aussi !Une femme forte peut être belle, et être l'objet d'un fantasme en même temps que d'être un symbole de féminisme et de puissance féminine. Un film féministe n'est pas forcément obligé de mettre en scène Sigourney Weaver (bien que j'adoooore cette femme et ses rôles - en particulier les deux premiers Alien) aux cheveux courts et à la plastique pas si parfaite que ça (ou encore Charlize Theron dans Mad Max Fury Road chauve et amputée d'un bras) pour être et se prétendre féministe.Après un film est féministe sur son fond aussi bien que sur sa forme, sur son fond, la place de l'héroïne dans l'histoire énoncée dans l'oeuvre, sur sa forme, la place de l'ACTRICE au sein du film (personnage principal, faire valoir, second couteau ...)vous ne m'avez pas lu ci dessus ? Les personnages féminins des films de Dolan ne sont pas des têtes d'affiches, ils partagent celles ci avec des hommes, après pour en revenir aux films de Dolan, dans les Amours Imaginaires, la femme en question n'a rien de fort, elle est faible, perdue entre ses désirs et agit comme une adolescente imbécile, c'est un rôle de femme complexe certes intéressant, mais pas un rôle de femme forte, par ce rôle, Monia Chokri ne dresse pas un portrait du féminisme, et de plus, l'attention est toujours portée sur Nicolas. Anne Dorval dans Mommy non plus, même si elle a du cran, elle montre un défaut dans sa cuirasse : celui d'avoir besoin d'un homme. Pour Tom à la Ferme je ne l'ai pas vu mais suppose que vous avez raison. Laurence Anyways ne dresse pas non plus le portrait d'une femme forte, le film tourne autour de Laurence et de son projet et c'est Suzanne Clément qui gravite autour de Melvil Poupaud. J'ai tué ma Mère présente Xavier Dolan qui certes vit mal avec sa môman, mais le film ne gravite pas autour de Anne Dorval dans ce cas là mais autour de Xavier Dolan, la mère bien que importante, est au deuxième plan.Dans les films de Dolan, même si ça m'a l'air d'être un brave qui respecte la gente féminine, la femme n'est pas au premier plan autant sur le fond que sur la forme de l'oeuvre.WW est au contraire un film féministe, ce n'est pas le premier film féministe car il y en a eu plein dans des registres différents (comme les Alien), mais il est féministe.Croyez moi je suis féministe et je vis avec une féministe, vous voyez le tableau ;-), je suis le prêcheur de l'égalité hommes/femmes dans le monde !!!
    • Thomas D.
      Ah ça je me doute que vous n'etes pas d'accord avec moi sur la filmo de Dolan, ca ne sera pas la 1ere fois. Les personnages principaux des Dolan sont évidemment globalement des femmes (sauf pour Tom à la ferme), Mommy avec Anne Dorval, Nathalie Baye dans Juste la fin du monde, Monia Chokri dans les amours imaginaires. Les hommes sont pâles, passifs et gravitent autour de ces femmes réellement fortes (je ne vois pas en quoi elles ne le sont pas). Cela à l'air de se confirmer avec son prochain long.Je faisais le parallèle avec WW sur la notion de féminisme car justement celui-ci revendique se statut et je ne suis pas du tout d'accord! (J'en ai déjà parlé sur la page de WW) Et je voulais montrer aux gens qui me suivent ce qu'était le féminisme pour moi.
    • Charly Foster Wallace
      Je suis pas très d'accord avec vous.Certes il donne aux femmes des rôles complexes et intéressants (en tout cas selon mon avis bien plus intéressants que ceux des hommes présents dans ses longs métrages) mais en quoi est-ce un féministe ? Les rôles sont complexes, parfois poignants mais les femmes décrites en question ne sont pas représentatives du féminisme, c'est à dire le mouvement qui consiste à établir l'égalité hommes/femmes sous tous les points.Dans chaque film de Dolan que j'ai vu, les personnages féminins sont certes attachants mais pas forts (d'un point de vue psychologique ou physique) au point d'être égales (voir supérieures) aux hommes.De plus elles partagent l'affiche avec un homme, elles n'ont jamais été au premier plan, ni Anne Dorval, ni Suzanne Clement, donc elles restent quand même des faire valoir comme cité plus bas.Et je trouve cela un peu incohérent de comparer la filmo de Dolan à Wonder Woman, qui n'est pas du tout du même registre (Cinéma d'auteur VS Blockbuster Hollywoodien stéréotypé) ni du même genre (Drame VS Comics). Surtout que dans ce cas précis, malgré les clichés abondants de WW et ses défauts artistiques, l'adaptation avec Gal Gadot dresse le portrait d'une femme supérieure aux hommes qui l'entourent sur tous les points et représente bien le féminisme, et de plus, la femme en question ne partage pas l'affiche, elle EST l'affiche, pas comme les films de Dolan où la femme, malgré son importance, n'est jamais réellement la tête d'affiche et partage toujours celle ci avec un homme.
    • Thomas D.
      Qui a compris ce ramassis?
    • Thomas D.
      Ah les conneries qu'il faut pas ecrire. De nombreux gays sont misogynes deja de 1. Les gays jouent rarement avec des poupées et ne sont pas tous coiffeurs (les clichés quoi!) de 2. Je parle ici du fait de mettre en avant les femmes, de leur donner des rôles vitaux, forts et intéressants, loin des faire valoir habituel. Xavier Dolan le fait dans chacun de ses films,qu'elle soit mère, fille, amoureuse. Les personnages principaux des Dolan sont des femmes et cette tendance à l'air de se confirmer avec son prochain long metrage.
    • singeou7
      Que Dolan réponde au cliché, si jamais on avait une quelconque preuve qu'il y répondait, ne rend pas pour autant le cliché vrai ou moins méprisant envers une part de la population.
    • Draga A.
      les gay ont toujours aimé habiller les femmes... les coiffer, les peigner, jouer avec elles à barbie... rien a voir d'être féministe mdr
    • Draga A.
      Xavier Dolan présente son devoir forcé aux hétéros... histoire d'avoir un semblant intérêt pour les histoires d'amour entre une femme et un homme...le mariage arrangé existe aussi au cinéma...mais je trouve ça admirable de sa part... se faire violence pour faire plaisir a ses fans hétéros...quel courage !bravo !(dur sans smiley hein)
    • Thomas D.
      Il a toujours le don de sublimer les femmes.Un vrai réalisateur féministe, loin d'un wonder woman par exemple.
    • Hareng rouge
      mais vu la photo là c'était obligé!
    • jamesdu13
      Rires ! à chaque fois tu la sors celle-là...
    • Hareng rouge
      sorcière
    • BlackCaptain
      Ce serait vraiment top que malgré son casting 5 étoiles et le cran au-dessus de cette nouvelle réalisation, Dolan ne perde pas son style...Malheureusement, certains réalisateurs se perdent un peu quand ils commencent à avoir du succès, faire de plus grosses productions et rameuter de plus gros castings.
    • Elisariel
      Intéressant !
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Diaporamas recommandés
    The French Dispatch de Wes Anderson, Sans un bruit 2, The Hunt... Les photos ciné de la semaine !
    NEWS - Vu sur le web
    samedi 15 février 2020
    The French Dispatch de Wes Anderson, Sans un bruit 2, The Hunt... Les photos ciné de la semaine !
    30 acteurs qui ont été en couple à la ville... et au cinéma : Tom Cruise et Nicole Kidman, Guillaume Canet et Marion Cotillard...
    NEWS - Stars
    vendredi 14 février 2020
    30 acteurs qui ont été en couple à la ville... et au cinéma : Tom Cruise et Nicole Kidman, Guillaume Canet et Marion Cotillard...
    Oscars 2020 : toutes les photos des vainqueurs
    NEWS - Festivals
    lundi 10 février 2020
    Oscars 2020 : toutes les photos des vainqueurs
    Oscars : Renée Zellweger et 30 stars de biopics récompensées
    NEWS - Festivals
    lundi 10 février 2020
    Oscars : Renée Zellweger et 30 stars de biopics récompensées
    Voir tous les diaporamas ciné
    Top Bandes-annonces
    Le Cas Richard Jewell Bande-annonce VO
    L'Appel de la forêt Bande-annonce VF
    Lettre à Franco Bande-annonce VO
    Sortilège (Tlamess) Bande-annonce VO
    Benni Bande-annonce VO
    10 jours sans maman Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top