Mon AlloCiné
La Réunion des Cinémas vous donne envie de poser vos caméras sur l'île
Par Laetitia Ratane — 17 nov. 2017 à 19:30
facebook Tweet G+Google

Du 5 au 12 novembre 2017, les forces vives de l’économie et de la culture locales ont organisé un voyage de découverte, révélant aux professionnels (inter)nationaux le potentiel de La Réunion en termes de décors, de talents et de moyens. On y était !

Les invités de l'Eductour "La Réunion des Cinémas" à l'aéroport
Les invités de l'Eductour "La Réunion des Cinémas" à l'aéroport +
Le voyage de découvertes intitulé "La Réunion des Cinémas" a débuté le 5 novembre 2017. De gauche à droite Romain Huang de la Fédération Réunionnaise du Tourisme, Jenny Seibert responsable marketing territorial et communication chez Nexa, les producteurs et produtrices Martin Heisler, Christine Tisseau, Cyrille Perez, Ping Jiang, Jean-Benoît Gillig, Sylvain Goldberg, Frédéric Corvez, Barnaby Spurrier, Béatrice Nivois, Maria Manton, Amélie Jacquis, le réalisateur Olivier Loustau, Jean-Marc Abbou et Anne-Laure Ringanadepoulle, conseillère cinéma à l'Agence Film Réunion.
Lire la suite
1/21

Bienvenue sur notre plateau de tournages !

Avec la même générosité que l'année passée, les festivités ont été officiellement lancées par Vincent Payet, cinéphile inspiré promu Conseiller régional en charge du numérique et des industries de l’image à La Réunion. Au menu de cette quatrième édition, une ambition toujours plus affirmée : faire de l’île une terre d’inspiration pour le cinéma et l’audiovisuel en exposant aux professionnels du monde entier ses décors aux mille facettes et sa population aux mille visages, tous deux maîtres de son histoire aux mille sonorités. Une "Réunion des Cinémas" dont on vous a décrit l’an passé les premières avancées, que l’on a suivi depuis de très près et dont on est heureux aujourd’hui d’appuyer les succès.

Il était une fois une terre lunaire, édénique...

...Et le désir légitime de souligner son charme particulier. Un enjeu économique indéniable devenu jeu culturel imparable lorsqu’il s'est retrouvé dans les mains expertes de la filière Cinéma et Audiovisuel de la Région, et de son "éductour", dès lors tournés vers un seul et même horizon : donner envie de "filmer le Monde à la Réunion".

Lagon à perte de vue, volcan impétueux sur terres brûlées, cascades généreuses sur forêts abondantes et plaines étendues : lors de visites rôdées dont un survol inoubliable en hélicoptère, les invités de l'éductour ont pu appréhender la multiplicité des décors réunionnais. Deux programmes savamment concoctés leur ont en outre été proposés afin de parfaire leur connaissance d'une île plus "intense" que jamais. De la randonnée au Piton de la Fournaise dont les cratères étaient encore en éruption récemment, à la balade au coeur de la forêt luxuriante de Bébour ou au creux du célèbre cirque de Cilaos, il y en avait pour tous les goûts et les esprits féconds, rêvant de science-fiction, de polar, de film d’aventure ou de comédies estivales.

Autour de cet ardent projet consistant comme tous les ans à promener corps et imaginaires, s'est mis en ordre de bataille une équipe soudée, composée des génies du secteur culturel et économique de La Réunion, tous gourmands de cinéma et désireux de le partager dans leur île :

  • Responsable de la plus-value économique de la mission, l’agence régionale de développement, d’investissement et d’innovation Nexa a pour but d’insuffler l’élan favorisant l’attractivité de La Réunion à l’échelle mondiale, en étant la porte d’entrée de toutes les initiatives permettant de faire émerger ses talents. Au sein de ce voyage de découverte, l’entreprise brille en la personne de Gaston Biget, son directeur, mais surtout en celles de ses fées de l’organisation et de la logistique que sont Anna Diallo et Jenny Seibert. Responsable marketing territorial et communication, cette dernière est en outre chaque année le coeur de cette virée cinématographique, vecteur d’inspiration pour ses éminents invités.  
  • A ses côtés, en maîtresse de l’apport culturel du projet, s’imposent lAgence Film Réunion (ou AFR) et son équipe de choc, emmenée par la très investie présidente Estelle Jomaron et son délégué général, l’inénarrable Edy Payet. Véritable pilier charismatique de ce bureau d’accueil des tournages, ce dernier s’assure tout au long de l’année du soutien de la filière locale, se portant entre outre garant de l’accompagnement des projets défendus lors de comités de sélection dédiés, de la mise en place d’ateliers d’écritures et du développement d'un dispositif d’éducation à l’image. Là encore, la magie opère grâce au talent des têtes agissantes qui l’entourent : l'énergique Anne-Laure Ringanadepoulle, Conseillère Cinéma et audiovisuel au dévouement et au réseau aussi profonds que féconds, et Nathalie Collienne, douce responsable de la communication et du bonheur de tout ce petit monde de conviction. Découvrez l’équipe de choc de l’AFR.
  • Enfin, jaugeurs de l’intérêt touristique du projet, l’agence de promotion du territoire Ile de La Réunion Tourisme (IRT) dirigée par Willy Ethève, et sa partenaire, la Fédération Réunionnaise de Tourisme emmenée par Azeddine BOUALI, viennent compléter le trio, "parce qu’autant de fois que seront diffusées les images de l’île à l’écran, autant de fois naîtra l’envie de venir la visiter". Imparable vous a-t-on annoncé.
Laetitia Ratane / AlloCiné
Un programme et une organisation rôdés

Des producteurs, auteurs, réalisateurs : La Réunion du génie inspiré

Preuve s’il en est du succès de ces équipes soudées pour l’occasion, le nombre d’invités doublé en un an. Ils étaient une dizaine en 2016, ils sont 20 cette année, producteurs et réalisateurs français mais aussi anglais, allemands, belges, sud africains, chinois et indiens, heureux de sillonner les meilleurs sites de tournages de l’île, de rencontrer les talents réunionnais et d’assister à des conférences centrées sur les dispositifs d’aides au développement de la filière audiovisuelle mis en place. "L’année dernière, Philippe Pujo hésitait à produire le long métrage Larguées d’Héloïse Lang, emmené par les populaires Miou-MiouCamille Cottin et Camille Chamoux. L’éductour de 2016 l’a convaincu et l’équipe s’est installée pour trois mois de tournage au cœur de l'hôtel Lux Réunion, alimentant les infrastructures et les talents locaux", nous explique Anne-Laure Ringanadepoulle.

Cette année encore, La Réunion des Cinémas 2017 n'a pas manqué de séduire ses invités prestigieux parmi lesquels Sylvain Goldberg, de la société Nexus Factory, connu pour son travail passionné de producteur (sur Les Garçons et Guillaume à table, Cloclo ou La Famille Bélier) mais aussi de compositeur inspiré (Dead Man Talking, ou plus récemment le très attendu Tout le monde debout de Franck Dubosc) : "Mon travail est de fédérer les gens que j’admire pour raconter de belles histoires qui vont toucher le cœur des gens. La musique fait partie également de mon ADN le plus profond, me donnant d'une autre façon un champ d’épanouissement extraordinaire", nous confie-t-il. "J’ai été invité par les responsables de l'AFR lors d'une rencontre à Cannes. Cela tombait bien car j'avais un projet avec ma société Nexus Forward, spécialisée dans la VR qui nécessitait de tourner sur une île. La Réunion pourrait être tout indiquée." Ce bosseur acharné dont la passion n’a d’égale que l'extrême gentillesse, était en outre présent pour livrer en avant première sur l'île son dernier bijou en date, C’est tout pour moi (de Nawell Madani en salles le 29 Novembre). Et d'ajouter : "Je trouve que La Réunion est une île incroyablement inspirante, par ses décors variés et la gentillesse de sa communauté. Tout cela va infuser en nous et je suis certain que lorsqu'on discutera avec des auteurs ou réalisateurs locaux, cela se mettra en place."

Autre producteur –et distributeur- conquis, Frédéric Corvez d’Urban Group a débarqué sur l’île avec plusieurs casquettes : "On présente Zombillénium à La Réunion, l’un des plus gros succès de l'île, nommé à Cannes et dont on a géré la vente à l'international. Dans le cadre de la production, on a plusieurs projets en lien avec la Région dont un d’animation qui s’appelle Le Roi Chasseur, un film d’initiative belge dont on est producteur délégué. Il s'agit d'une comédie musicale, un conte africain du Mali en dessin animé, à destination de toute la famille. Notre expérience avec Zombillénium et les studios Pipangaï nous a intéressés et a motivé ce voyage. On va s’occuper d’une partie du film, on est notamment désireux de faire travailler des musiciens de La Réunion. " Des musiciens... Tiens tiens, cela tombe à point nommé car lors de ce voyage, on en a rencontré de très très doués.

Alison Mussard / Agence Film Réunion
Sylvain Goldberg et Frédéric Corvez, producteurs inspirés

Un peuple métissé riche de son passé : La Réunion de visages au diapason

Il ne s'agit pas d'une légende. La bien nommée Réunion est l'île de la cohabitation des peuples, de leur Histoire et de leurs religions. Une Histoire que l'on retrouve dans ses légendes populaires, ses contours, ses monuments, mais aussi dans sa musique. Prouvant une fois encore leur savoir-montrer, les organisateurs ont eu l'idée de frotter leurs invités au savoir-faire de la célèbre famille Pounia, lors d'un dîner au mythique Zinzin. Chambre d'hôte où l'on mange divinement bien, le Zinzin est le repère insolite des proches de l'un des chanteurs emblématiques de l'île : le leader du groupe Zizkakan. Entouré de sa réputée mère aux fourneaux, de sa femme et ses contes populaires et de sa talentueuse fille Maya au micro, le célèbre Gilbert Pounia nous a offert un moment d'exception. Maloya torturé ou sega endiablé, sur fond de kayamb rythmé : toute la tendresse mais aussi la douleur du vivre réunionnais nous ont été livrées.

Le vivre réunionnais, voilà ce qui intéresse en priorité Olivier Loustau, acteur (Tout nous sépare, actuellement à l'affiche) et réalisateur (La Fille du patron) convié : "J'aime m’ouvrir l’esprit sur des choses que je ne connais pas. Le métissage des populations et leur vivre ensemble me passionne. Les habitants de l'île m’attirent bien au-delà de l'exotisme des paysages. Cinq peuplements principaux et la cohabitation des communautés qui fondent une identité commune, voilà ce qui libère mon imaginaire...".

Laetitia Ratane / AlloCiné
Coup de coeur pour la jeune chanteuse Maya Kamaty, sa voix ravissante et les pulsations de son kayamb

Outre la découverte des paysages et de la mosaïque de cultures inhérente à l'île, l'un des temps forts du programme s'est déployé autour des rencontres entre invités et producteurs, réalisateurs, auteurs et acteurs locaux. Une session de pitchs puis de face-à-face minutés dans un restaurant côtier aménagé pour l'occasion, suivis d'une soirée de networking plus décontractée à l'hôtel, ont permis un échange animé et prolifique entre les talents locaux et leurs confrères d'expérience, à l'écoute et bienveillants. Parmi les grandes nouveautés de l'année, la "pitch session" a permis de tirer parti des actions mises en oeuvre par la Région Réunion autour des formations sur la création de scripts pour les auteurs locaux. Huit d'entre eux (dont Camille Bessière-Mithra de Sac la mort) ont ainsi pu présenter leur projet de courts et longs métrages, mais aussi de séries télés et de documentaires. Scénarii en tous genres pour oeuvres éclectiques qui ont bénéficié ce jour-là de retours concrets par des professionnels rompus au métier.

Des moyens exceptionnels pour financer les tournages : La Réunion des sommes à disposition

Derniers moments stratégiques du voyage, la traditionnelle conférence centrée sur les dispositifs d’aide et de financements aux professionnels du cinéma dans l’île, suivie quelques jours plus tard de la conférence de presse permettant de faire le bilan devant les médias locaux. Dans un charmant hôtel de la côte ouest, la première s'est évertuée à dévoiler les atouts et leviers devant permettre de contribuer à rendre les terres réunionnaises attractives. Parce que le financement est le nerf de la guerre, et l'on ne s'en cache pas. Intervention de Charles Blondeau et de sa société de productions Nawar en quête de nouvelles collaborations, présentation des équipements cinéma mis à disposition par la société Transpalux, avancées techniques du studio Pipangaï (papa d'Adama et de Zombillénium), mise en place d'un pôle de recherche et de création autour de la 3D à l'école de l'Institut de l'Image de l'Océan Indien (ILOI), et enfin présentation détaillée par l'Agence Film Réunion des aides régionales mises à disposition : tous les leviers pouvant inciter les producteurs nationaux et internationaux à poser leurs caméras au coeur de ce territoire compétitif ont été passés au crible.

A ce sujet, les précisions d'Edy Payet sont édifiantes : "La production d’un film permet de booster le chiffre d’affaires des hôteliers, des restaurateurs mais aussi des professionnels du monde du cinéma. La Région Réunion a mis en place des aides spécifiques autour du label "La Réunion terre d’images, terre de tournages" : pour toucher un euro de subvention, il faut avoir dépensé 4 euros à La Réunion. Il s'agit bien d'une aide économique et non culturelle, basée sur l'euro dépensé localement. Cette année, la présence de Scènes de Ménages en vue de leur prochain prime time a été déterminante. De même le succès de la collaboration avec la série Cut, qui vient de tourner sa cinquième saison, nous est de plus en plus précieux."

Rappelons que son producteur Patrice Laurent nous avait longuement expliqué l'année dernière être totalement séduit lui aussi par la facilité des rencontres avec les décideurs de la Région et les forces vives de la production audiovisuelle, appréciant les décors naturels et aménagés parfaitement conformes, le contact avec une population bienveillante et surtout la subvention obtenue par la Région : "un montant suffisant pour co-financer la série, et sans lequel malgré l'opportunité d'associer un décor unique au monde avec une population d'un exceptionnel art de vivre, nous ne serions pas venus". A garder à l'esprit donc.

Découvrez les aides régionales détaillées par l'Agence Film Réunion :

AFR

La Réunion, terre de tournages de plus en plus prolifique

François Truffaut ne s’y était pas trompé, qui, en 1969, avait choisi de mettre en scène Catherine Deneuve en sirène sur cette île à l’éclectique beauté. Près de 50 ans après, la terre de tournage est enfin de nouveau investie par les professionnels convaincus de ses qualités. On fait le bilan :

  • 1969 La Sirène du Mississipi, film de François Truffaut
  • 2006 Les Secrets du volcan, portée par Véronique Jannot
  • 2010 Signature, série portée par Sandrine Bonnaire
  • 2011 Sections de recherche, « Une place au soleil »
  • 2014 Adama, film d’animation de Simon Rouby
  • 2014 Belle comme la femme d’un autre, film de Catherine Castel (II)
  • 2014-2017 : Cut saison 1 à 5
  • 2016 Une famille formidable, « Cœurs blancs, cœurs noirs »
  • 2016 Papa ou maman 2 de Martin Bourboulon
  • 2016 In America saison 3 : tournage pensé et organisé lors de l'Eductour 2013
  • 2017 Sac la mort d'Emmanuel Parraud
  • 2017 Zombillénium de Arthur de Pins et Alexis Ducord, réalisé à La Réunion, sélectionné à Cannes
  • 2017 Le court métrange Tangente de Julie Jouveet Rida Belghiat, attendu aux César
  • 2017 Attaques de requins à La Réunion, l'enquête de Rémy Tézier, diffusé sur Arte
  • 2018 Larguées d'Héloïse Lang, porté par Miou-Miou, Camille Cottin et Camille Chamoux
  • 2018 Prime time de Scènes de ménages dont on vous a déjà parlé ici.

A noter qu'outre les nombreux projets en cours, est attendue en 2018 une série événement produite pour France 2, par les producteurs de Baron Noir, KWAI production, intitulée provisoirement Réunion, et dont les auteurs sont Isabelle Dubernet, Eric Führer et Olivier Szulzynger, créateurs de Plus belle la vie.

Parce qu'on tombe amoureux de cette île...

"Le cinéma est le vecteur que nous avons choisi pour créer du lien entre La Réunion et le reste du monde. Notre plus grand plaisir sera que vous repartiez avec des images plein la tête et une envie de revenir poser vos caméras, avec la certitude qu'il existe un écosystème à votre service pour permettre de tourner dans les meilleures conditions. Notre plus grande ambition est que vous deveniez nos ambassadeurs... Parce que le cinéma est le monde du rêve, de l'envie, et parce qu'on tombe amoureux de cette île lorsqu'on y vient."

Plus que jamais cette année, La Réunion des Cinémas a été celle d'organisateurs sans compromis, de créatifs de génies et... d'entremetteurs aguerris ! Car pour tous les invités sans exception, le fameux coup de foudre s'est encore une fois produit.

Voilà pourquoi vous aimerez les films tournés à La Réunion :

 

facebook Tweet G+Google
Sur le même sujet
  • Oui, l'Île de La Réunion a tout pour devenir une terre de cinéma
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
Equalizer, Punisher, Taken... : Connaissez-vous le nom de ces vigilantes cultes du cinéma ? [QUIZ]
NEWS - Culture ciné
vendredi 17 août 2018
Equalizer, Punisher, Taken... : Connaissez-vous le nom de ces vigilantes cultes du cinéma ? [QUIZ]
Scarlett Johansson, Angelina Jolie, Jennifer Aniston... Qui sont les 10 actrices les mieux payées en 2018 ?
NEWS - Box Office
vendredi 17 août 2018
Scarlett Johansson, Angelina Jolie, Jennifer Aniston... Qui sont les 10 actrices les mieux payées en 2018 ?
Séducteur, barbu, hirsute ou flippant... 15 gueules de Vincent Cassel !
NEWS - Stars
jeudi 16 août 2018
Séducteur, barbu, hirsute ou flippant... 15 gueules de Vincent Cassel !
Mort d'Aretha Franklin : la reine de la soul n'est plus
NEWS - Stars
jeudi 16 août 2018
Mort d'Aretha Franklin : la reine de la soul n'est plus
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
Les Vieux fourneaux Bande-annonce VF
Lukas Bande-annonce VF
Sponsorisé
BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan Bande-annonce VO
Silent Voice Bande-annonce VO
En eaux troubles Bande-annonce VF
Le Poulain Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top