Notez des films
Mon AlloCiné
    John Cazale : 5 films, 5 chef d’œuvres !
    Par Corentin Palanchini — 12 mars 2018 à 06:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Décédé prématurément il y a tout juste 40 ans, John Cazale a une carrière de 5 films, mais qui ont tous marqué l'Histoire du cinéma. Retour sur sa vie et sa trop courte carrière.

    Le parrain (1972)
    1. Le parrain (1972) +

    D'origine italo-américaine par son père et irlando-américaine par sa mère, John Cazale est un acteur dont le visage a traversé cinq longs métrages de grande envergure, qui furent tous nommés à l'Oscar du meilleur film. Toujours dans des rôles de loosers brillamment incarnés, Cazale est mort il y a 40 ans jour pour jour. L'occasion de redécouvrir sa courte et brillante carrière cinématographique. 

    Fredo Corleone

    Les versions divergent sur le choix de John Cazale pour incarner Fredo Corleone dans Le parrainFrancis Ford Coppola déclara "il avait la chaleur et la délicatesse dont je rêvais pour [le personnage de] Fredo, je ne crois pas avoir hésité pour le choisir"*. Il sera donc le grand frère de Michael Corleone (joué par Al Pacino, qu'il avait connu adolescent et avec qui il fit beaucoup de théâtre), un personnage fragile et incapable qu'il reprendra dans Le parrain 2, où les relations entre Michael et Fredo atteindront un point de rupture.

    Diane Keaton, qui incarne la femme de Mike Corleone dira de Cazale qu'il était "une sorte de mentor pour tout le monde sur le plateau". Sa voix aiguë et sa vulnérabilité permanente en font l'un des visages inséparables de la saga mafieuse.

    Paramount Pictures, The Coppola Company
    John Cazale dans "Le parrain 2" face à son ami Al Pacino
    Fidèle de Coppola et d'Al Pacino

    Coppola engage à nouveau Cazale dans Conversation secrète, un rôle qu'il lui a spécifiquement écrit. Le réalisateur déclarera "c'était un personnage d'assistant qui soudainement devenait un personnage à part entière". Quant à Gene Hackman, il qualifiera Cazale d'acteur "extrêmement intense" et "très concentré". Le film remporta la Palme d'or au festival de Cannes en 1974.

    C'est grâce à son amitié avec Al Pacino que Cazale fut recommandé pour jouer le rôle de "Sal" dans l'adaptation du fait divers qui allait donner Un après-midi de chien. Le réalisateur Sidney Lumet refusait de choisir Cazale, alors âgé de 39 ans, qu'il jugeait bien trop âgé pour incarner le vrai "Sal", qui avait 18 ans au moment du braquage. Il accepta tout de même de faire une lecture avec le comédien et au bout de 5 minutes, a validé sa participation au film. Sa prestation en braqueur minable et drôle dans sa nervosité lui vaudra une nomination au Golden Globe du meilleur second rôle.

    La méthode de Cazale consistait à poser des tas de questions sur son personnage ou la scène, au point que Pacino déclarera "j'ai plus appris de mon métier d'acteur avec John qu'avec quiconque".

    EMI Films / Universal Pictures
    Durant la scène du bar de "Voyage au bout de l'enfer"
    Cancer au bout de l'enfer

    Au moment du tournage de Voyage au bout de l'enfer, Cazale est déjà atteint d'un cancer des os incurable. Le réalisateur Michael Cimino décide alors de tourner ses scènes en priorité mais le studio s'y oppose et demande qu'il soit remplacé. Il fallut que Robert De Niro paye l'assurance tournage de Cazale et que sa fiancée de l'époque Meryl Streep menace de quitter le tournage pour que Cazale termine ses scènes. Il interprète dans le film Stanley "Stosh", un membre du groupe d'amis joué par De Niro, Christopher Walken, John Savage, George Dzundza et Chuck Aspegren. Il est notamment celui qui porte toujours "au cas où" un pistolet.

    John Cazale décède à 42 ans le 12 mars 1978 sans avoir vu le film terminé. Francis Ford Coppola lui rendra hommage en l'incluant au Parrain 3 via des images d'archives.

    Le Parrain, 2e partie Bande-annonce VO

     

    *Cet extrait d'interview et ceux qui suivent dans cet article (Diane Keaton exceptée) proviennent du documentaire I Knew It Was You: Rediscovering John Cazale, réalisé en 2009 par Richard Shepard.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Chili PALMER
      je sais que c'est toi, Fredo ; tu m'as brisé le cœur ...
    • Dumdumboy
      Cinq films ; un film culte, une palme d'or, trois oscars du meilleur film. Si on fait un ratio qualité / quantité, il doit avoir la plus belle filmographie de l'Histoire !Une présence absolument unique, malgré les monstres sacrés qui l'accompagnent dans ces films, impossible de ne pas se souvenir de lui...
    • jimbowie
      Quel acteur c'était !! Eternel looser. Courte carrière qui restera néanmoins au firmament grâce à ces chef d'oeuvre !
    Voir les commentaires
    Back to Top