Notez des films
Mon AlloCiné
    David Cronenberg, le cinéaste de la mutation
    Par Corentin Palanchini — 15 mars 2018 à 05:01
    FBwhatsapp facebook Tweet

    David Cronenberg fête ses 75 ans, l'occasion de revenir sur l'un des grands thèmes de sa filmographie : la mutation. Que cela soit avec le célèbre "La Mouche", "Videodrome" ou le moins connu "Rage".

    La Mouche (1986)
    1. La Mouche (1986) +

    Avant d'être un réalisateur régulièrement en compétition au Festival de Cannes, David Cronenberg a commencé dans le cinéma horrifique d'exploitation. A 75 ans aujourd'hui, et après 21 films à ce jour (23 si l'on compte ses films expérimentaux de jeunesse, Stereo et Crimes of the Future), il a su développer des thèmes récurrents dans son œuvre, dont celui de la mutation.

    "La Mouche", classique du "Body Horror"

    Le corps et ses transformations sont un élément central de la filmographie du metteur en scène canadien. On pense dans ce cas évidemment à La Mouche (1987) et au pauvre Jeff Goldblum qui va autoexpérimenter la téléportation, fusionner son code génétique avec celui d'une mouche et... se retrouver changé en insecte géant ! Mais le film porte davantage sur le lent processus de mutation et surtout la façon dont le personnage se retrouve mentalement humain dans un corps animal.

    Mais cet amour de la mutation du corps n'est pas née avec La Mouche puisque dès Frissons (1975) et Rage (1977), Cronenberg aborde ce sujet via un étrange parasite pour l'un et un organe sous l'aisselle d'une femme pour l'autre. Le parasite et l'organe viennent soudainement lancer une épidémie massive et incontrôlable. Dans ces films, l'humain est l'hôte du parasite, à la façon de ce que proposera notamment Alien de Ridley Scott en 1979 avec l'alien s'extrayant de la cage thoracique d'un être humain.

    En cela, le film s'inscrit parfaitement dans un sous-genre du cinéma d'horreur, le "Body Horror", à savoir des films dans lesquels l'effet horrifique provient de la transformation ou de la dégénérescence du corps physique. On trouve dans ce sous-genre bon nombre de films de David Cronenberg, mais aussi The Thing (1982), Re-Animator (1985), Braindead (1992) ou Cabin Fever (2002).

    Cronenberg le visionnaire

    C'est avec Videodrome (1984) que Cronenberg confirme un changement initié dans Scanners (1981) : la mutation est abordée par l'angle des nouvelles technologies. Véritable anticipation d'internet et des avatars, le film présente un monde de surmédiatisation voyant l'arrivée de technologies de pointe. Cela se traduit par des excroissances étranges sur certains humains, comme une fente abdominale permettant de lire des VHS ou des armes incrustées aux membres du corps façon cyberpunk. Le personnage de James Woods accueillera d'ailleurs dans le film ce changement d'un mythique "Longue vie à la nouvelle chair !"

    Puis, il y aura les insectes qui se changent en machines à écrire parlant avec leur anus dans la difficile adaptation du roman de William S. Burroughs Le Festin nu (1992), ou les jumeaux gynécologues de Faux-Semblants (1988), reliés l'un à l'autre (le temps d'un cauchemar) par un organe qu'une femme voudra dévorer et qui opèrent des femmes mutantes.

    Avec eXistenz (1999), qu'il écrit seul et qui n'est pas une adaptation de roman, Cronenberg frappe à nouveau très fort en prévoyant la plongée du monde dans le virtuel avec cette histoire de joueurs se connectant à un jeu en réalité virtuelle via un bioport organique qu'ils branchent à la base du dos et qui agit sur leur système nerveux. On n'en dira pas plus pour ne pas ruiner le film mais à bien des égards, eXistenz est un prolongement de Videodrome, en ce qu'il continue l'exploration de nouvelles technologies en en faisant des organismes vivants et visqueux. Le tout en anticipant le futur "accidentellement" (comme le dit Cronenberg, en grand modeste).

    Mais pas sans humour !

    Il ne faudrait cependant pas limiter le cinéma de David Cronenberg aux seules mutations, qu'elles soient biologiques, épidémiques ou mentales, car une grande partie de sa filmographie subversive est saupoudrée d'un humour noir qui n'est pas sans désamorcer l'aspect glauque de bien des situations.

    Le metteur en scène nous montre toujours que la fusion du corps et de la technologie est vouée à l'échec, car elle crée des dégâts souvent irréparables comme dans La Mouche ou Videodrome. Mais la mutation devient toute intérieure dans l'expressionniste Spider (2002), deuxième film de son réalisateur à avoir été présenté en compétition au Festival de Cannes après Crash en 1996. Si dans les précédents films de Cronenberg la mère ou la future mère subissait des mutations physiques liées à sa psyché (Chromosome 3, Faux-Semblants), dans Spider elle va changer aux yeux de son fils, qui est atteint de schizophrénie, et sans subir de modifications corporelles.

    Un cinéaste... en mutation

    Spider marque un tournant dans l’œuvre du cinéaste, qui se portera alors d'avantage sur d'autres sujets comme la psychanalyse (A Dangerous Method), la violence contagieuse comme un virus (A History of Violence), la violence organique (Les promesses de l'ombre) ou les coulisses glauques de Hollywood (Maps To The Stars).

    Pour ses 75 ans, David Cronenberg n'a à ce jour pas de nouveau projet (à part un hypothétique Promesses de l'ombre 2), ce qui est un bon prétexte s'il en fallait pour rattraper la filmographie riche et pourtant courte de ce cinéaste atypique et surtout subversif.

    La bande-annonce de "Videodrome" :

    Videodrome Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • tandrya
      On a pu le voir dans le film Cabal du début des années 90' ^^
    • L'irrationnel
      mon réalisateur préféré : ptn d'artiste
    • THE PUNISHER
      Scanners oui c’est du bon ,mais il y a Videodrome aussi avec James Woods.
    • sptz
      mouche et dead zone déjà vue :)donc a part scanner j'ai vue le principal? ceux qu'il y a dans la liste plus haut sont bof?
    • lookheed327
      Je serai bien tenté de dire Scanners (1), le sujet est bien plus pertinent qu'il n'y parait, pourtant dans la mouvance de Carrie et de Fury (deux films de Brian de Palma). La Mouche est un remake bien supérieur à l'original (des années 50). Et Dead Zone, bien sûr.Mais ne fait, qu'on prenne un film fantastique ou pas (A History of Violence, par exemple et aussi La Promesse de l'Ombre) de Cronenberg, c'est toujours la même phrase (de Cronenberg) qui revient : C'est moi, mais ce n'est plus moi. Qu'est-il arrivé pour que je ne sois plus moi ?. Je récite cette phrase à la fin du visionnage de ses films et cette phrase peut tout résumé (dingue, comme constat)
    • lookheed327
      La photo de Scanners 2 est tiré du 1 (de la même scène de la photo du 1, en plus !)
    • Dark Domino
      The Brood (1979) est le film qui m'a beaucoup marqué quand j'étais gosse! Un cinéaste complètement weirdo que j'apprécie sa filmographie
    • DeepGroove
      Superbe anecdote !
    • sptz
      arf, a part existenz, la mouche, et ses films depuis la promesse de l'ombre, je n'en ai vue aucun :s je suis un fan tardif :) vous me conseillez lesquels?
    • MICOP
      A l'époque de Maps to the stars, un journaliste lui demande s'il envisage d'utiliser la 3D pour un de ses prochains films. Cronenberg lui répond qu'il pense que ses films ont déjà plusieurs dimensions et ce sans avoir recours à des lunettes spéciales... merci Mr Cronenberg, merci beaucoup.
    • Tommy Shelby
      Sa filmo des années 2000, même si différente dans le style, n'est pas à négliger non plus
    • chips493
      J'arrête pas de confondre sa filmo avec Carpenter.
    • The Last Action Zero
      Vraiment un de mes cinéastes préféré... Surtout sur les années 80 :D
    • Docteur_Kino
      yeah ! j'adore David Cronenberg, 3 films cultes pour moi : chromosome3, dead zone et scanner !!
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Diaporamas recommandés
    Netflix : avant Thor 4, Chris Hemsworth en mercenaire dans Tyler Rake
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 18 février 2020
    Netflix : avant Thor 4, Chris Hemsworth en mercenaire dans Tyler Rake
    The French Dispatch de Wes Anderson, Sans un bruit 2, The Hunt... Les photos ciné de la semaine !
    NEWS - Vu sur le web
    samedi 15 février 2020
    The French Dispatch de Wes Anderson, Sans un bruit 2, The Hunt... Les photos ciné de la semaine !
    30 acteurs qui ont été en couple à la ville... et au cinéma : Tom Cruise et Nicole Kidman, Guillaume Canet et Marion Cotillard...
    NEWS - Stars
    vendredi 14 février 2020
    30 acteurs qui ont été en couple à la ville... et au cinéma : Tom Cruise et Nicole Kidman, Guillaume Canet et Marion Cotillard...
    Oscars 2020 : toutes les photos des vainqueurs
    NEWS - Festivals
    lundi 10 février 2020
    Oscars 2020 : toutes les photos des vainqueurs
    Voir tous les diaporamas ciné
    Top Bandes-annonces
    L'Appel de la forêt Bande-annonce VF
    Le Jardin secret Bande-annonce VO
    Lucky TEASER "J'adore les bourses"
    J'irai décrocher la lune Bande-annonce VF
    Une mère incroyable Bande-annonce VO
    After - Chapitre 2 Teaser VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top